Les États généraux de l'alimentation ont permis le constat unanime du manque de rémunération paysanne. La nécessité de création et surtout de répartition de valeur sont réelles. Or, les entreprises laitières, assises sur une situation plutôt confortable, ne souhaitent pas, sans surprise, changer leurs habitudes. Ainsi, les discussions interprofessionnelles patinent et nous sommes loin d'un changement de paradigme dans la construction du prix. Alors que le conseil d'administration du ...Ce communiqué est paru sur Confédération paysanne (voir le site)

Voir aussi :

mailbox imprimer

Vos commentaires :

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 6 multiplié par 0 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.