Economie : la Région Bretagne accompagne les territoires

-- --

Communiqué de presse de Le blog de paul Molac
Porte-parole:

Publié le 20/11/17 11:10 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

(voir le site) " alt="23755229_1514446715318769_2173427833851198250_n" width="820" height="545" />

Après plus d’un an de travail entre la Région et les intercommunalités bretonnes pour s’adapter au nouveau découpage des EPCI (qui ont vu leur nombre passer de 101 à 59), les signatures de convention de partenariat économique s’enchaînent, comme ici à Ploërmel, Redon et Questembert.

La Région a la compétence « aides et soutien aux entreprises » et les communautés de communes celle de l’immobilier d’entreprises. La Région Bretagne  a donc décidé de faire de l’accompagnement directement sur les territoires. Elle signent avec les communautés de communes des contrats de partenariat économique.

Le Vice président à l’économie de la Région Bretagne, Martin Meyrier, multiplie les déplacements dans les 59 communautés de communes de notre Bretagne administrative. A chaque fois, la signature s’accompagne d’une visite d’entreprise : pour Ploërmel, l’abattoir JPA de Josselin, pour Redon, Les Celluloses de la Loire qui recycle le papier, et pour Questembert, Plastigraf qui développe des produits plastiques.

L’objectif donné ? Définir l’organisation à mettre en place entre la Région, l’intercommunalité et les opérateurs économiques locaux pour articuler au mieux les priorités de la politique économique de l’EPCI et les enjeux régionaux portés par la stratégie de développement économique, d’innovation et d’internationalisation déployée par le Conseil régional.

(voir le site) " alt="23632541_1514447355318705_504399360223388013_o" width="1024" height="576" /> (voir le site) " alt="23736269_1514433961986711_7226687323525356416_o" width="1024" height="576" /> (voir le site) " alt="23668955_1514434381986669_3113315739725902495_o" width="1024" height="768" /> (voir le site) " alt="23632356_1514441235319317_8722467870323035148_o" width="1024" height="576" />

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Vos 4 commentaires
Paul chérel
2017-11-21 11:43:05
Deuxième paragraphe : qui est "elle" au singulier, et signent au pluriel ?
Les régions ont "telle" compétence, les communautés ont "telle autre" ! Avec quels moyens financiers ?
Partenariat économique ? Kezaco ? Qui est le moteur d'une entreprise, quelle qu'elle soit ? idée, étude économique, financement, organisation interne, etc. Paul Chérel
(0) 
Joël Riboul
2017-11-21 16:38:10
On est plus dans la com que dans l'action, non? Ca permet d'avoir un article dans chaque "territoire" comme vous dites.
Quel est le budget (avec et sans l'effet multiplicateur des aides européennes?
Ce budget est-il satisfaisant et permet-il d'être dans la compétition avec les autres régions d'Europe.
Quid de la Loire Atlantique?
La démocratie régionale actuelle est-elle adaptée?
Bref j'y vois surtout beaucoup de renoncements
(0) 
Paul Chérel
2017-11-22 12:25:03
Bien en phase avec le commentaire de Joël Riboul. L'activité "débordante" du CR , c'est du flonflon. Je profite de ce commentaire pour repasser le mien (d'hier) qui n'a pas encore été publié. ; « Deuxième paragraphe : qui est "elle" au singulier, et signent au pluriel ?
Les régions ont "telle" compétence, les communautés ont "telle autre" ! Avec quels moyens financiers ?
Partenariat économique ? Kezaco ? Qui est le moteur d'une entreprise, quelle qu'elle soit ? idée, étude économique, financement, organisation interne, etc. Paul Chérel »
(0) 
Fañch
2017-11-22 18:00:29
"Territoires ..." lesquels ?
"La région à la compétence ..." de ce que l'occupant veut bien lui attribuer soit :
2 milliards (avec le Pays de Nantes partie de la région bidon des PDL)
sur un PIB de BRETAGNE d'environ 115 Milliards soit la goutte d'eau qui ruisselle et qui vient d'en haut : Paris.
il n'est pas donné à tout le monde d'être un Djibaou, Puigdemont ou un Simeoni et défendre les intérêts de la "Région" "Province" ou autre terme colonialiste déjà utilisé sous les romains. Pro Vincia (pour les pays vaincus)
rappel :
« L’AMPUTATION CRIMINELLE DE LA BRETAGNE EN 2014.
Il n’y a de pire crime que celui commis contre son pays.
Les complices qui ont renouvelé l’annexion de la Bretagne en 2014, le crime de la France entériné en 1941, doivent être jugés. Les pires sont ceux qui ont accepté le déshonneur de participer au gouvernement de brêles, de 2012 à 1017, qui a initié et cautionné ce crime de lèse nation, interdit par le droit international, qui ne permet ni de près ni de loin d’amputer les territoires historiques des Nations, fussent-elles minoritaires. Cette amputation, réalisée en violation du droit des peuples, au mépris des prétendus « engagements » des prétendus « élus », prive les Bretons de 33 pour cent de leur PIB, les empêchant de réapparaître, avec tous leurs droits nationaux et internationaux sur la scène internationale.
En Bretagne, les Bretons ne sont pas minoritaires, mais sont ultra-majoritaires; ils sont une vraie nation, antérieure de 1500 ans au moins à la nation française : le pays d’à côté est un pays étranger, qui n’est là que par la force et la violation du droit.
(Citation du docteur MELENNEC). »
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 9 multiplié par 8 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.