Dico de poche bilingue cornique-anglais
Présentation de livre de Éditions Yoran Embanner

Publié le 6/08/15 14:47 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Dico de poche bilingue cornique/anglais

Gerlyver-pocket kernewek/sowsnek

Pocket dictionary Cornish/English

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous ! (voir le site)

Traducteur : "Ken George"

Ce dictionnaire de poche bilingue comporte un total de 9 000 mots. Le vocabulaire est celui de la langue usuelle d'aujourd'hui.

La prononciation est indiquée en phonétique internationale pour les deux langues.

On y trouvera une présentation historique et linguistique des deux langues (du cornique en anglais et de l'anglais en cornique) ainsi qu'un certain nombre de noms propres (de personnages et de lieux) utiles à ceux qui s'intéressent à la culture et à la géographie cornouaillaises.

Le cornique est la langue celtique la plus proche du breton. La dernière locutrice "Dolly Pentreath" est morte en 1777 et avec elle le cornique. Mais à l'instar de l'hébreu, une poignée d'idéalistes ont ré-activé la langue dans la 1ère moitié du XXème siècle. Actuellement, on estime que 300 familles utilisent quotidiennement le cornique, les linguistes créant les néologismes du monde d'aujourd'hui à partir des racines corniques.

Le cornique bénéficie d'un statut de langue officielle régionale au Royaume Uni ce qui autorise son enseignement dans les écoles et son financement par des fonds publics.

En début 2014, le gouvernement britannique a formellement reconnu le statut de « minorité nationale » à la Cornouaille.

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 0 multiplié par 4 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.