Je ne ratifierai pas le CETA

 

Ce mercredi, le projet de ratification du CETA sera soumis au vote du Parlement.

A qui le CETA va-t-il profiter ? Certainement pas à nos agriculteurs qui se retrouveront en concurrence avec un pays n’ayant pas les mêmes contraintes environnementales pour produire.

Les normes que nous mettons en place à un niveau européen pour garantir des produits de qualité conçus dans le respect de l’environnement sont menacées avec l’importation de produits canadiens, issus de fermes-usines (feedlot).

J’ai toujours été opposé à un tel accord qui va totalement à contresens des mesures qui doivent être prises pour limiter les émissions de carbone et le réchauffement climatique.

Ce traité fait l’objet d’un rejet quasi unanime dans l’opinion publique, aussi bien des agriculteurs et des écologistes que des consommateurs. Nos agriculteurs travaillent pour une agriculture respectant l’environnement, favorisant les produits de qualité, et issus d’exploitations où l’agriculteur reste maître de sa production. Je les soutiendrai en votant contre le CETA aujourd’hui, contre l’accord MERCOSUR demain.

 

Paul MOLAC

Député du MorbihanCe communiqué est paru sur Le blog de paul Molac

Voir aussi :

mailbox imprimer

Vos commentaires :

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 1 multiplié par 9 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.