Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
Danuta Hübner  Commissaire européenne en charge de la politique régionale  a lancé en Europe le débat sur la cohésion territoriale le 6 octobre dernier. Cette consultation se clôt le 28 février 2009.
Danuta Hübner Commissaire européenne en charge de la politique régionale a lancé en Europe le débat sur la cohésion territoriale le 6 octobre dernier. Cette consultation se clôt le 28 février 2009.
- Dépêche -
Réunification administrative : consultation populaire de la Commission Européenne sur la cohésion territoriale
Alors que le débat sur la réunification administrative de la Bretagne est relancé, la Commission Européenne consulte ses citoyens sur « la cohésion territoriale ».
Mathieu Guihard pour ABP le 2/12/08 12:11

Tout d'abord, il est bon de rappeler certains faits historiques liés à la lutte pour la réunification administrative et politique de la Bretagne. La Bretagne se constitue dans ses limites actuelles au IXe siècle après Jésus-Christ, des limites qui vont très peu changer au cours des 1000 années qui vont suivre, ce qui est un fait rare en Europe. En 1789, la France décide la disparition de toutes les entités politiques qu'elle domine. Elles sont remplacées l'année suivante par des "départements" de même taille. La Bretagne n'existe donc plus sur les plans administratif et politique, et ce jusqu'à aujourd'hui. A partir de 1941, l'État français crée même deux circonscriptions administratives qui séparent la Bretagne en deux, contre l'avis des élus, des responsables économiques et des citoyens.

Le 27 novembre dernier, dans son discours devant les maires hexagonaux, Nicolas Sarkozy a exprimé sa volonté de regrouper les régions ou départements qui le souhaitent, et a parlé de Nantes comme étant une ville bretonne. Depuis, dans les médias français de Bretagne et de l'ouest de la France, on reparle de plus belle de ce fameux retour à l'unité territoriale de la Bretagne.

Hasard du calendrier ? En tout cas la Commission européenne vient de lancer une consultation populaire sur la cohésion territoriale. Tout citoyen ou toute organisation est invitée à s'exprimer ici (voir le site) en envoyant un e-mail à Danuta Hübner, commissaire européenne chargée de la politique régionale. Cette consultation s'inscrit dans le cadre du lancement du « Livre vert sur la cohésion territoriale – Faire de la diversité territoriale un atout ». Elle permet donc d'élargir à l'Europe le débat de la réunification administrative et politique de la Bretagne.

Voici à titre indicatif un exemple de texte envoyé au Commissaire européen :

Madame le commissaire,

Dans le cadre de la consultation sur la cohésion territoriale que vous avez lancée, je tiens à vous parler d'un sujet d'actualité en Bretagne : sa réunification administrative. En effet, la Bretagne est un pays séparé en deux régions administratives par la France depuis 1941. Les Bretons, les habitants de la Loire-Atlantique comme ceux d'Ille-et-Vilaine, des Côtes-d'Armor, du Finistère et du Morbihan, en tout 4,5 millions d'habitants, ont toujours exprimé majoritairement et démocratiquement leur désir de voir la Bretagne réunifiée. C'est une question évidente de cohérence historique et culturelle. C'est aussi une question importante de cohérence économique et sociale. Je vous renvoie à ce lien explicatif : (voir le site)

Si Nicolas Sarkozy s'est exprimé à ce sujet très récemment, les intentions de l'État français ne sont pas encore très claires. Nous souhaiterions que dans le cadre du débat européen sur la cohésion territoriale, vous entendiez et relayiez, y compris publiquement, cette demande démocratique claire de réunification administrative exprimée par les Bretons.

En vous remerciant par avance, je vous prie d'agréer, Madame le commissaire, l'expression de mes meilleurs sentiments européens,

Mathieu Guihard, citoyen breton et européen.

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1597 lectures.
Vos 2 commentaires
François Martin Le Mardi 31 août 2010 23:27
Pour info, voici ci-dessous mon aiguille ds la botte de foin :

Madame,
c'est en simple citoyen de ce continent que je me permets de vous écrire afin de vous parler de la cohésion territoriale à la française.
Je suis originaire de la ville de Nantes dont le département (la Loire-Atlantique) est communément considéré comme partie intégrante de la Bretagne mais que l'Admnistration de ce pays a placé dans une nouvelle région (les pays-de--la-loire) il y a de ça 35 ans (en reprenant des limites crées sur le tas pendant la 2nde guerre mondiale). Je fais partie de ces personnes qui ne comprennent pas pourquoi ce détachement de la Loire-Atlantique de la Bretagne est toujours d'actualité après tout ce temps, et ceci contre la volonté de la majorité des citoyens de ce département et de la région Bretagne. Cet imbroglio administratif nous a conduit depuis tout ce temps à un débat sans fin (et surtout un débat qui n'a même pas lieu d'être!) qui en plus de nier notre identité nous conduit à des situations complètement absurdes ! Par exemple :
- 2 définitions du même mot Bretagne dans le dictionnaire (une pour la vraie Bretagne -historique- avec la Loire-Atlantique et l'autre pour l'actuelle région administrative Bretagne) - la présence de ce département dans les guides touristiques sur la Bretagne et sur les guides des pays-de-la-loire (seul cas en France!)
Où se trouve la cohésion territoriale dans tout ça?? Je me doute bien que les forces politiques décisionnelles en place sont pro-statu quo du fait de leur position mais alors est-ce à dire que nous Bretons, n'auront jamais l'espoir d'être de nouveau ensemble, comme nous le demandons depuis tant de temps? Alors même que la cohésion territoriale est enfin reconnue comme facteur de développement régional? Je vous assure que c'est à désespérer du pouvoir politique, d'où qu'il vienne.
Quoi qu'il en soit, je ne peux pas imaginer que l'Europe soutienne une telle absurdité ou ne soit pas force de proposition quant à ce débat. En souhaitant de tout cœur que vous saurez entendre chaque appel provenant d'une région illogiquement et injustement découpée, je ne peux que vous souhaiter bon courage dans votre travail de consultation.
Sincèrement,
-- François MARTIN
(0) 

P. Argouarch Le Mardi 31 août 2010 23:27
Ce qui devient inquiétant dans le cas du referendum c'est que Patrick Mareschall demande un referendum dans les deux régions : pays de la Loire et Bretagne. Même si la Bretagne vote aussi, le résultat sera NON car les PDLs voteront massivement contre.
Faire voter les PDLS c'est un peu comme si on avait demandé aux Allemands et au Français en 1955 de décider du sort de la Sarre. En fait, le 23 octobre 1955, seuls les Sarrois ont voté et ils ont décidé de rejoindre l'Allemagne fédérale. Le référendum ne doit s'appliquer que pour les habitants de la Loire-Atlantique.
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 8 multiplié par 8) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons