Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Interview -
Webnoz, talk show de Lionel Buannic à la mode de Bretagne

Nous avions quitté Lionel Buannic, le 14 juillet 2005, à de la présentation du journal télévisé de TV Breizh. Le revoilà sur Internet, ce soir et tous les mois, aux manettes de Webnoz. Le talentueux Bigouden était, ce matin sur Europe 1, au micro de Jean-Marc Morandini pour présenter cette nouvelle aventure. Il s'est sorti avec brio de cet exercice. La preuve !

Ronan Le Flécher pour ABP le 18/12/06 18:33

Nous avions quitté Lionel Buannic, le 14 juillet 2005, à de la présentation du journal télévisé de TV Breizh. Le revoilà sur Internet, ce soir et tous les mois, aux manettes de Webnoz. Le talentueux Bigouden qu'on peut aussi lire le jeudi dans Le Télégramme était, ce matin sur Europe 1, au micro de Jean-Marc Morandini pour présenter cette nouvelle aventure. Il s'est sorti avec brio de cet exercice. La preuve !

Lancement de Jean-Marc Morandini

C'est une première sur Internet. Ce soir à 20h30 une émission va être diffusée en langue bretonne en direct sur le Web. Intitulé Webnoz, ce programme mensuel, totalement gratuit, est un mélange de talk-show et de divertissement.

JMM : Lionel Buannic, vous êtes le coproducteur de ce programme. Comment vous est venue l'idée de cette production totalement en langue bretonne ?

LB : L'idée est simple. Aujourd'hui, la langue bretonne est réduite à la portion congrue dans les médias que ce soit sur les radios ou les télévisions de service public ou privé. Un nouveau média s'offre à nous, sur lequel on n'a pas d'autorisations administratives à demander pour émettre. C'est Internet. On n'est pas réduit par la technologie et on a une liberté folle. À nous les Bretonnants d'investir Internet et de nous ruer dessus.

JMM : Vous voulez démontrer quoi ? Que le breton n'est pas une langue du passé ?

LB : Ah non, ce n'est absolument pas une langue du passé. Avec cette émission, nousvisons un public jeune et à la mode. Il y a 46 000 personnes de moins de 40 ans qui parlent breton. Il y a plus de 11 000 enfants scolarisés qui apprennent leurs mathématiques ou leur histoire en breton. Il y a plus de 5 000 adultes qui apprennent le breton en cours du soir. Il y a plus de manière générale demi-millier de personnes qui comprennent le breton. Le breton est tout sauf une langue du passé.

JMM : Comment est financé ce programme ? Parce que ça coûte de l'argent.

LB : Ça coûte de l'argent. Nous avons un très bon budget pour commencer. Nous pouvons compter sur 173 000 euros pour huit émissions sur la première saison. C'est tout à fait honorable.

JMM : D'où vient l'argent ?

LB : Pour les deux tiers, des pouvoirs publics. Ils ont tout de suite dit banco, ont été derrière nous ces cinq derniers mois, et nous ont aidés à monter le projet. Parce qu'ils croient à Internet comme alternative aux grandes chaînes de radio et de télé, comme un nouvel espace de liberté. Pour un tiers, nous avons des parrains privés, dont le Crédit mutuel de Bretagne, Le Télégramme ou des diffuseurs de musique comme Coop Breizh, qui eux aussi croient à une nouvelle manière de s'exprimer un peu plus localement, un peu plus proche des gens.

JMM : Mais, Lionel Buannic, vous êtes un ancien de TV Breizh. C'est-à-dire qu'aujourd'hui, vous faites sur le net ce que vous ne pouvez plus faire sur TV Breizh qui est devenue une chaîne généraliste ?

LB : Je continue à faire, sur le net, ce que j'aime. On a essayé avec Patrick Le Lay de faire une grande chaîne très ancrée en Bretagne, comme on trouve aujourd'hui un peu partout en Europe : en Catalogne, au Pays Basque, au Pays de Galles. La difficulté, c'est qu'on n'a jamais eu le droit, avec le CSA, d'émettre sur la région Bretagne. Aujourd'hui, on a ce nouvel outil qui est Internet. Ce que je faisais avant sur le satellite, je viens le faire aujourd'hui sur Internet de manière gratuite.

JMM : Vous nous donnez l'adresse ?

LB : Ce tout nouveau site lancé il y a deux jours qui va héberger l'émission est ww.brezhoweb.com

Ronan LE FLÉCHER

pour ABP et BLOG.BREIZH.BZ

Voir aussi :
mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 3044 lectures.
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font 3 multiplié par 3 ?