Vin de Loire et vin breton

-- Economie --

Dépêche de AberLiger
Porte-parole:

Publié le 23/11/03 23:49 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

La Ligérie elle aussi est à géométrie variable. Qu'on en juge : les familles viticoles ligériennes, réunies à Montreuil-Bellay lors des assises professionnelles du syndicat des Vins du Jardin de la France (13 départements, dont la Loire-Altantique) ont décidé de renforcer leur coopération (Ouest-France du 21/11.03 : « Vins du Val de Loire, tous ensemble « ).

Le Comité des Vins de Pays, qui côtoie l'organisme Interloire, "envisage une communication collective Loire , indispensable, notamment à l'exportation.

Dans la bataille commerciale des labels, il n'est pas dit cependant que les vins de Loire-Atlantique, muscadet du Vignoble nantais, grolleau du Pays-de-Retz, aient tout à gagner en se dotant d'une image Loire au détriment de leur réputation bretonne.

N'est-ce pas ce bon vieux Rabelais, natif de Chinon, qui nous parle du vin breton, Breton, donc distinct du vin de Touraine, du vin de Loire. Citation : Mais me payerez-vous un tonneau de vin breton si je vous fais quinaud (*) sur le sujet (Gargantua, Livre I, Chap. XIII).

Rabelais était plus original, en publicitaire du goût, que nos syndicalistes vignerons loire-atlantiquais, hypnotisés qu'ils sont par la ligéromania nantaise.

Il est vrai qu'on peut compter sur un certain Alain Coraud pour faire de la résistance.

Agence de presse AberLiger.

23/11/03.

===================================================================

(*)quinaud"=> confus, honteux d'avoir eu le dessous.

Voir aussi :
mailbox imprimer

Vos commentaires :

ANTI-SPAM : Combien font 3 multiplié par 5 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.