Vigil'oust surprend trois élus, invités très VIP, d'une réunion organisée par la préfecture . VARISCAN

Vigil'oust surprend trois élus, invités très VIP, d'une réunion organisée par la préfecture  . VARISCAN
mines, bretagne, projet miniers, forages miniers, variscan mines
Vigil'oust surprend trois élus, invités très VIP, d'une réunion organisée par la préfecture  . VARISCAN
mines , projet minier, variscan mines
https://www.facebook.com/france3bretagne/videos/1308983269147183/?autoplay_reason=gatekeeper&video_container_type=0&video_creator_product_type=2&app_id=2392950137&live_video_guests=0

Aujourd'hui le collectif Vigil'oust s'est rendu à la préfecture des Côtes d'armor, où avait lieu une réunion très « VIP ». En effet, une réunion concernant les futurs forages miniers avait lieu, avec les services de l'État, Variscan Mines, le maire de Merléac, celui de Saint Martin et son adjoint, également propriétaire terrien qui autorise l'accès pour les forages.

Vigil'oust surprend trois élus invités discrètement par la préfecture des Côtes d'armor au sujet du PERM

Le collectif est venu interpeller ces élus, qui en venant à cette réunion, ne représentaient qu'eux seuls. D'ailleurs l'un des deux maires, s'est présenté a cette réunion alors même que son conseil municipal a voté contre le projet minier il y a environ un an .

Un mépris envers la population de l'ensemble des 33 communes concernées par le Permis de recherches minier. Au moment où nous avons besoin de représentants courageux pour relever les défis qui sont devant nous (avenir des secteurs durables) les discussions se passent à huis clos derrière les grilles de la préfecture, grilles que Michel Bonnemaison, directeur de Variscan Mines considère comme « transparentes ». Les conditions pour relever ces défis d'avenir, résident précisement dans plus de démocratie, et plus de prise en compte de l'avis des populations.

Aujourd'hui en refusant de répondre à nos interpellations, ces trois élus ont démontré qu'ils n'étaient pas à la hauteur de ces enjeux.

La tenue de cette « réunion », démontre également que la Préfecture ne considère même pas l'ensemble du territoire impacté (soit 33 communes et pas seulement 2). La Commission d'information et de suivi, qui réunit les 33 maires pour information de l'avancée des travaux, n'a toujours pas été annoncée. Pourtant alors que c'est la préfecture qui en est l'organisatrice, aujourd'hui devant les caméras, c'est le directeur général de la société minière qui a déclaré que cette CIS se tiendrait mi-mars. La collusion entre les services de l'État et Variscan Mines, ne fait donc plus de doutes.

L'information de cette « réunion » ayant été délibérément camouflée par les parties participantes, le collectif vigil'oust s'excuse auprès des 31 autres communes concernées de ne pas avoir eu le temps de les prévenir à temps, et les invite à s'exprimer au sujet de cette réunion dont ils ont été écartés, alors même qu'une fois la campagne de forages terminée, la porte sera grande ouverte à Variscan Mines pour venir exploiter, sans même que toute la population en ait été avisée.

A la vue de ce manque de transparence et de démocratie, le collectif Vigil'oust demande à ce que le PER soit annulé.

Voir aussi : Against the mining projects of France in Brittany! par Parlement de Bretagne - Dael Breizh
Voir aussi : Contre les projets miniers de la France en Bretagne ! par Parlement de Bretagne - Dael Breizh
Voir aussi : Vigil'oust : les élus doivent prendre leurs responsabilités par Vigil'oust Merléac

.
mailboxEnvoyer par courriel imprimerImprimer

Auteur de l'article :

Vigil\'oust Merléac

L'association Vigil'oust, oeuvre pour informer les populations concernées par le permis de recherches minières variscan mines, sur le PER de Merléac.

Vos commentaires :

Richard Juhel
Mercredi 15 fevrier 2017

c'est tout à fait NORMAL !

La Bretagne est une colonie (Michelet), et vos maîtres de Paris vous imposent leurs conditions via leurs gouverneurs, les Préfets. Continuez à voter pour vos maîtres.

pourtant il y a des solutions contre l'exploitation du sous-sol breton, en appel par la CEDH via le Traité de Nantes 1499. La France n'a aucun titre de souveraineté à faire valoir sur la Bretagne mais cela seul une Cour indépendante internationale peut le juger.

Ou alors continuer à sombrer avec le paquebot France

Écrire un commentaire :

Combien font 7 multiplié par 1 ?

Publicités et partenariat