Vigil'oust : les élus doivent prendre leurs responsabilités

variscan, Loudéac, Côtes-d'Armor, Mines, Vigil'oust
variscan, Loudéac, Côtes-d'Armor, Mines, Vigil'oust
Après un an et demi d'information, de la part des citoyens, de la préfecture, de Variscan, les maires concernés par le PERM de Merléac doivent prendre leurs responsabilités et laisser leurs conseils municipaux débattre de la question minière. Vigil'oust considère que ceux qui refuseront de le faire exprimeront par là leur soutien à Variscan Mines.

Depuis le début de l'année 2016, les membres du collectif, de plus en plus nombreux, se démènent pour diffuser l'information et exprimer leurs inquiétudes aux élus et citoyens.

Aujourd'hui, seules sept communes, sur 33 concernées, ont autorisé un débat au sujet du PERM au sein de leur conseil municipal, dont 5 hors de la Communauté de communes de Loudéac. Parmi eux, des maires parfois plutôt favorables au projet minier, qui ont tout de même laissé s'exprimer le conseil municipal, ce qui nous semble être le minimum démocratique. Le résultat est sans appel, sept délibérations contre le titre minier ont été prises.

Pourtant, c'est bien au sein de LCBC que se situe l'épicentre du PERM. Vigil'oust considère qu'après un an de réunions diverses, les maires sont aujourd'hui bien informés sur le sujet, et le collectif leur rappelle que " le conseil municipal représente les habitants. (...) la loi de 1884 le charge de régler par ses délibérations les affaires de la commune (viepublique.fr) ".

Le 4 avril dernier, le nouveau président de LCBC a permis à l'association de venir présenter ses inquiétudes à tous les maires. A cette occasion, nous avons pu remarquer que certains maires, pourtant très concernés, n'avaient toujours pas l'intention de se positionner ouvertement. Ce comportement peut être assimilé à un soutien, à un accompagnement du porteur de projet, encore faudrait-il qu'il fût argumenté !

Vigil'Oust puise son argumentaire dans des documents officiels et utilise des éléments factuels tirés de l'expérience passée ou actuelle de l'exploitation minière. Nul ne peut nier les conséquences irréversibles de cette activité sur la qualité de l'eau, l'agriculture, le tourisme, l'immobilier, ... sur nos vies. Ce projet d'exploitation minière est "toxique" d'un point de vue sanitaire et environnemental mais aussi du point de vue économique. Gardons en tête que si nous n'avons rien à y gagner, nous avons en plus beaucoup à perdre !

Aujourd'hui dans Marianne, la Région Bretagne annonce une " posture officielle " sur le sujet avant le début de l'été. Le collectif Vigil'oust invite donc tous les conseils municipaux concernés par le PERM de Merléac à se positionner dans les semaines à venir, et qu'enfin les élus prennent leurs responsabilités pour l'avenir du territoire. Ainsi, les maires qui continueront de refuser le débat exprimeront par là leur soutien au projet minier.

Le collectif tient également à préciser que le but de l'association est l'annulation du permis de recherche minière et qu'à aucun moment les élus ne sont une " cible ". D'ailleurs, nous tenons à saluer le courage de Thibaut Guignard, maire de Ploeuc-L'Hermitage, qui ose affirmer sa profonde conviction contre ce projet minier. Il est pour l'instant un des seuls à le faire.

Voir aussi : Forages miniers : Vigil'oust rencontre la Chambre d'Agriculture par Vigil\'oust Merléac
Voir aussi : Vigil'oust surprend trois élus, invités très VIP, d'une réunion organisée par la préfecture . VARISCAN par Vigil\'oust Merléac
Voir aussi : Vigil'oust : Succès du rassemblement Non aux Mines à Uzel par Vigil\'oust Merléac

.
mailboxEnvoyer par courriel imprimerImprimer

Auteur de l'article :

Vigil\'oust Merléac

L'association Vigil'oust, oeuvre pour informer les populations concernées par le permis de recherches minières variscan mines, sur le PER de Merléac.

Vos commentaires :

Écrire un commentaire :

Combien font 6 multiplié par 5 ?

Publicités et partenariat