Vers un partenariat entre l'UNPO et l'ANH

-- Cultures --

Communiqué de presse de ANH Association des Nations de l'Hexagone
Porte-parole: stéphane Domagala

Publié le 11/10/15 22:16 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

C'est lors de la 12eme assemblée générale de l'UNPO au parlement européen que Stéphane Domagala (à gauche), président de l'ANH (Association des Nations de l'Hexagone) à rencontre Marino Busdachin (secrétaire général de l'UNPO) .

L'UNPO soutient l'ANH

L'ANH oeuvre pour la reconnaissance des minorités nationales de l'Hexagone et le droit à l'auto détermination .

L'objectif est de mettre en réseau plusieurs représentants de minorités afin de faire front commun aux instances internationales (parlement Européen, conseil de l'Europe, ONU..) pour réclamer le statut de minorité et faire qu'ainsi la France ratifie les conventions cadres .

Une solidarité entre la Bretagne, la Savoie, la Corse, etc. s'est déjà installée faisant suite aux déplacements réguliers des membres de l'association.

Avec l'appuie de l'UNPO, les membres de l'ANH pourront s'exprimer à l'ONU mais aussi être présents dans les débats internationaux avec plusieurs personnalités (Catalogne, SNP Ecossais, etc. mais aussi en échangeant avec les 44 autres nations et peuples non représentés présents dans cet organisme de Mapuche à West Papua en passant par le Tibet) et ainsi s'agrandir .

L'association travaille notamment sur la charte des langues minoritaires avec le cabinet de David Rajjou s'inquiétant du choix " à la carte " que pourrait faire le gouvernement .

Des représentants devront s'exprimer prochainement à l'ONU.

Voir aussi :
mailbox imprimer
Président de l'Association des Nations de l'Hexagone
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 1 multiplié par 2 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.