Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Interview -
Université d'été d'Europe Écologie : les attentes du député François de Rugy
Les vacances finistériennes sont finies pour François de Rugy, qui participe aux journées d'été des Verts et d'Europe Écologie. À Nantes, le jeune élu est le local de l'étape. Durant ces trois jours, le député de Loire-Atlantique livrera à ABP son regard sur le mouvement écologiste, la réforme territoriale, l'aéroport Notre-Dame-des-Landes, la réunification bretonne et ses relations avec Jean-Marc Ayrault
Ronan Le Flécher pour ABP le 19/08/10 12:38

Les vacances finistériennes sont finies pour François de Rugy qui participe, à partir d'aujourd'hui, aux journées d'été des Verts et d'Europe Écologie ( ( voir l'article )). Les médias parlent beaucoup de Daniel Cohn-Bendit, d'Éva Joly ou de Cécile Dufflot. Mais à Nantes, François de Rugy est le local de l'étape. Durant ces trois jours, le député de Loire-Atlantique livrera à ABP son regard sur le mouvement écologiste, la réforme territoriale, l'aéroport Notre-Dame-des-Landes, la réunification de la Bretagne et ses relations avec Jean-Marc Ayrault.

Quelques heures avant le début de l'université d'été, décontracté après un mois de pause estivale, il nous a fait part de ses attentes à l'égard de ce rendez-vous et de son soutien à la candidature d'Éva Joly à l'élection présidentielle de 2012. Dans cet entretien exclusif, l'élu de la circonscription Nantes-Orvault-Sautron souhaite "travailler ardemment à la préparation de l'alternance".

.

ABP - Qu'attendez-vous de cette université d'été des Verts et d'Europe Écologie, une première à Nantes ?

François de Rugy - Nous devons d'abord franchir une étape décisive dans la structuration d'Europe Écologie, que l'on dépasse les discussions, les échanges, les débats et les réflexions pour nous constituer en un véritable mouvement politique unifié.

.

L'élection présidentielle française est aussi dans toutes les têtes

Ce rendez-vous doit être aussi une étape importante dans la préparation de l'alternance pour 2012. On voit bien que la politique de Sarkozy se durcit. Il devient de plus en plus impopulaire, le rejet est important au moment des élections. Face à cela, il faut que l'opposition et Europe Écologie se préparent.

.

Quel rôle jouent ces journées d'été dans cette course à la présidentielle ?

Lors de cette université d'été, de nombreux travaux sont consacrés à la préparation du projet d'Europe Écologie. Dans l'année qui vient, ce projet permettra de discuter avec nos partenaires pour voir si peut se construire une majorité d'alternance, avec le Parti socialiste notamment.

.

Les Assises de novembre seront passées par là

La fin du processus est fixée au 15 novembre à Lyon, avec un vote. Une fois sortis de ces trois jours, j'espère qu'on y verra beaucoup plus clair dans la forme que prendra Europe Écologie. Il faut conjurer la tentation qui existe de repousser à des dates ultérieures, après les élections sénatoriales. Je trouve que nous avons déjà un peu trop traîné dans la structuration d'Europe Écologie.

.

Quelles sont les options possibles ?

Soit on se jette vraiment à l'eau dans un nouveau mouvement unifié, soit on maintient une forme hybride entre les Verts comme seul parti structuré avec autour Europe Écologie, simple réseau de sympathisants, soit un outil à double-commande. Pour moi, ce dédoublement ne peut tenir dans la durée. Il est facteur de tensions et de crispations.

.

Le nom d'Éva Joly semble s'imposer pour porter les couleurs écologistes à la présidentielle

Sa candidature fait de plus en plus consensus, et je m'en réjouis. C'est un moteur pour Europe Écologie. Éva Joly offre la perspective de ratisser plus large. Cette candidature redonnerait un élan à Europe Écologie qui s'est d'ailleurs toujours construit sur des objectifs électoraux, les européennes, les régionales puis les présidentielles.

.

Quel sera votre place dans le schéma futur ?

Je prendrai ma part. Je souhaite travailler ardemment à la préparation de l'alternance. Je suis dans l'opposition depuis trois ans, mais je pense qu'on est vraiment dans l'action au gouvernement. Les écologistes, plus que d'autres, démontrent leur utilité lorsqu'ils sont dans l'action. Cela suppose de participer à une majorité dans l'Assemblée et au gouvernement. Il y a beaucoup à faire, il y a eu beaucoup de déceptions en trois ans. La crise est venue se rajouter à cela. Il y a eu notamment le Grenelle de l'environnement, une formidable occasion manquée. Mais, il faudra que l'opposition soit très mobilisatrice pour gagner en 2012.

.

Propos recueillis par Ronan LE FLÉCHER

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1505 lectures.
Vos 3 commentaires
Gwenael HENRY Le Mardi 31 août 2010 23:27
François de Rugy commet une petite erreur bien involontaire. Dans les partis structurés membres fondateurs d'Europe Ecologie, il oublie de citer Région et Peuples Solidaires.
(0) 

Léon-Paul Creton Le Mardi 31 août 2010 23:27


Si les « universités d’été » sont à la démocratie( ?), ce que les catalogues des Offices du Tourisme sont aux rassemblements musicaux et promenades en bateaux à la belle saison, alors nous pouvons nous dire que nous ne sommes plus loin d’un festival électoral d’importance, si on l’estime au temps de préparation...d’ici 2012.
Le catalogue nous ressort déjà _les régionales n’étant pas si lointaines_ ND des Landes qui a déjà 50 ans, mais qui n’a jamais été tant courtisée et aussi jeune. Itou de la réunification de la Bretagne, sujet inépuisable pour les veillées au coin du feu et frôlant les 70ans et qui, sans prendre une ride, tiendra bien le coup un petit siècle encore, voire un peu plus si quelques " folkloristes " survivants permettent encore à de braves politiciens d’agiter " la marionnette " !
Tous les partis confondus et extensions, n’ont pas eu le temps( ?) de dégainer, de mettre en joue et d’envoyer la purée sur ces sujets, depuis ces dernières élections. Cela ne dérange absolument ces personnes de bonne foi, de rengainer et re-dégainer un (des) projet (s) inusable (s), tellement utile (même sans Lefevre) c’est toujours du gâteau.
« Il est vrai que pour changer, cela n’est pas possible comme cela » diront-ils ! Il faut avoir au moins le " pouvoir suprême " doivent-ils sous-entendre ! N’est-ce pas ?…Que beaucoup d’ailleurs exercent ou auquel ils participent depuis longtemps, ou l’ont eu, avec pour les Bretons et la Bretagne les solides résultats que nous observons…Alors braves petits électeurs votez pour nous (pour eux) et cela se fera. Et nous votons ayant foi dans le catalogue de l’Office du Tourisme Politique ! Et nous votons, discutons et rêvons ! Et re-votons !... Votons !... Et revotons !... Votons !... Perdons notre temps !
Éric le rouge pense, et moi avec lui «… qu’il y a des personnalités qui ne rêvent que d'avoir un appareil en main, c'est leur vie, si je n'étais pas poli, je dirais que ça les fait bander" mais ce n'est "pas tout à fait ma tasse de thé". »... avec les petits avantages que ce procure.
Ne pas votez « blanc » _désolé pour Blanc, c'est exprimer_ car son (ses) intention(s) n’est pas prise en compte et se perd dans le brouillard électoralytique. " Votez utile " ? C’est de l’espoir, de la manipulation, de la semence perdue et stérile ! Seule, " l’abstention " _ en dehors du résultat officiel aussi minable soit-il_ est considérée par les médias. Elle permet cette abstention, toutes les supputations assommantes des « analystes » et « bavocheurs politiciens » de tous horizons, mais n’apporte aucune signification précise sur qu’elle veut dire. Quant aux « prétendants » ils « s’en f------ » d’être élus avec 50% … de 10% du corps électoral.
En passant je considère que lorsque 50% + 1 voix du corps électoral ne se sont pas prononcés il serait de véritable démocratie de déclarer nulle l’élection et de dire que " l’offre politique " ne présente aucun intérêt pour ce « corps électoral », et donc faire un " nouvel appel d’offre ", concernant les hommes et les idées...qui elles, devront être réalisées et non seulement promises, et les institutions y veiller.
Ne vous abstenez donc pas de voter, mais que tous les refuzniks (Bretons en ce qui nous concerne) trouvent les points essentiels de convergence et prennent ce moyen d’expression, LE VOTE PARALLÈLE pour l’exprimer. " Votez Équitable et Solidaire ", faire entendre une volonté commune en se mettant d’accord sur, une idée, un nom, un mot d’ordre ou un combat. Aujourd’hui nous avons l’internet, nous pouvons imprimer sur bulletin chez soi, pour soi et pour d’autres qui n’aurait pas d’imprimante. Par exemple : Réunification et Autonomie pour la Bretagne, ou tout autre « expression » qui rallierait un maximum d’accord ! Beaucoup encore de choses à dire et à préciser, bien sûr. Mais avec l’intelligence, la volonté et l’avenir qu’il y a ici sur l’ABP, je n’ai aucune crainte.
Beaucoup y ont certainement pensé, alors mettons en place notre " Université du Sera " en Bretagne ! Et non de... " l’été" !
(0) 

Emilie Le Berre Le Mardi 31 août 2010 23:27
Une marée verte de plus en Bretagne. Les verts composante de EUrope-Ecologie semblent bien grenouiller dans la région toxique des PDL.
Dans la page d'accueil de leur dépliant les Verts écrivent : "nous vous souhaitons la bienvenue en Pays de la Loire..."
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 5 multiplié par 5) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons