-- Cultures --

Univers Guillevic : rencontre avec Maria Lopo

Agenda de Librairie L'Encre de Bretagne (porte parole Bruno Duval) publié le 3/05/18 17:55

Date de l'évènement : le 05/05/2018 à 16 h

La librairie L'Encre de Bretagne reçoit samedi 5 mai à 16h, Maria Lopo, pour son dernier ouvrage «Univers Guillevic» (éd. TIR). À l'issue d'une présentation de 15-20 minutes, elle dédicacera son livre.

44918_1.jpgUnivers Guillevic

Présentation de l'éditeur :

À placer ses mots, les uns après les autres, sur l’espace blanc de ses pages, Guillevic a composé l’un des plus vrais, l’un des plus beaux poèmes sur le territoire breton depuis celui inscrit par les menhirs dans l’espace coloré des landes. Malgré l’étroitesse du regard et du pouvoir uniques, il n’y a pas d’hiatus entre la Bretagne ancienne et la culture bretonne contemporaine ; il n’est pas question de survivance, mais de vie pleine. Et s’il existe une Bretagne vivante, c’est celle qui fait vibrer l’œuvre poétique de Guillevic.

Univers Guillevic réunit pour la première fois sept textes nés de la lecture et du voyage dans l’univers du poète de Carnac. La culture des arbres, l’érotisme, la passion du territoire et la mémoire des guerres sont autant de voies d’entrée au domaine poétique de l’auteur, là où « Le cadastre / Est oublié ».

L'auteur :

María Lopo est docteure en Littérature française de l’Université Rennes 2. Elle a précédemment publié Guillevic et sa Bretagne (PUR, 2002), monographie issue de sa thèse. Essayiste et traductrice, parmi ses lignes de recherche se trouvent le celtisme littéraire, les rapports entre littérature et identité, le sexisme dans la didactique des langues et des littératures étrangères et les cultures de l'exil républicain espagnol dans leurs connexions françaises. Elle a publié, entre autres : Fisterra (Apogée, 1999), Vers Compostelle. La Galice (Ouest-France, 2002), Feminino irregular (Tórculo, 2004), Cartas no exilio (Baía, 2008), Galice & Compostelle (Géorama, 2009), Ensaios en espiral (Unión Libre, 2014), O tempo das mareas. María Casares e Galicia (Consello da Cultura Galega, 2016).

mailbox imprimer