Une vraie démocratie protège les droits des minorités
Communiqué de presse de Collectif Breton pour la Démocratie et les Droits de l'Homme

Publié le 3/10/17 11:54 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Le déferlement de violences de la Guardia civile dimanche dernier contre la population catalane aux mains nues, le silence honteusement complice de l'Union Européenne et de ses Etats membres à commencer par la France, l'un de ses membres fondateurs : un déni des valeurs dont ils prétendent se revendiquer...

Au-delà du déni de justice, quelles seront les conséquences de ce déni humain en Catalogne dimanche pour l'avenir de l'Union Européenne dans le cadre de laquelle on va nous demander de voter l'an prochain ? Au fait, voter quoi si l'on est pas d'accord avec les libertés territoriales que ces États nous ont dévolues après annexion.

Et pourtant selon la charte de l'ONU, SIGNÉE PAR LA FRANCE, MEMBRE FONDATEUR également : “un peuple a le droit à son territoire.”

Les Catalans ont voté dans les conditions scandaleuses que l'on a vu. Indigne d'un État qui se dit démocratique. Mais la France est du même acabit : pas de parole et l'on se souviendra longtemps encore de ses débordements à Plogoff !

À Nantes les responsables de Bretagne Réunie ont démissionné devant une violence… annoncée ! Or, seul l'État est responsable de l'ordre public. Pas les organisateurs d'une manifestation qui prennent toujours les leurs. Il est aussi comptable de la sérénité d'une foule à manifester son désaccord avec ce non-respect de la loi, par l'État lui-même, pourtant “dit”, de droit  : car il s'agit de la nullité et donc de l'effacement de toute loi de Vichy. Ce qui a été fait en tout domaine. Sauf un seul : celui de la coupure de la Bretagne historique en deux.

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous ! (voir le site)

CET EFFACEMENT QUE RÉCLAMENT LES BRETONS N'EST DONC QUE JUSTICE DANS UN ÉTAT RÉPUBLICAIN. ON EN EST LOIN.

Aussi, si l'Europe ne protège pas le droit de ses minorités devant ces dénis de justice, pourquoi aller voter pour cette Europe ? Nous sommes 40 millions de citoyens européens faisant partie de minorités ethniques et culturelles et… disposons d'un bulletin de vote ! Mais pas de droits ? AUCUN DROIT DEVANT LES ÉTATS ?


mailbox
imprimer
logo
Le Collectif breton pour la démocratie s'est constitué le 28 octobre 1999 à Carhaix, à l'initiative d'un groupe de citoyens de l'ensemble de la Bretagne. Il propose que se joignent à son appel toutes celles et ceux qui font vivre la Bretagne d'aujourd'hui. En respectant les principes fondamentaux de la démocratie, des Droits de l'Homme et de l'attachement à la diversité et l'expression culturelle de tous les peuples. N'est donc pas concernée par cet appel toute personne dont les actes ou les propos relèvent du racisme et n'accepte pas la différence culturelle.
Vos 1 commentaires
  Justy Jean paul
  le Vendredi 6 octobre 2017 01:11
LETTRE A NOS AMIS BRETONS
La France c'est certes Paris mais c'est aussi nous tous qui avons participé à sa construction au fil des siècles que nous soyons Occitan,Breton,Alsacien,Bourguignon....avec comme ciment la langue et la culture françaises.
Combien de "provinciaux",même si je n'aime pas ce terme,ont fait notre pays.
Et si Paris est ce qu'il est c'est avant tout grâce à eux .Combien de Molière,de Rastignac et combien de Sorel,de Brassens,de Nougaro,de Trenet, de Montaigne.......Paris est peuplé de provinciaux.
Nous n'allons tout de même pas nous séparer après avoir bâti cette oeuvre commune,la France.
Mais cela ne nous empêche pas de revendiquer une certaine autonomie et de défendre ces autres cultures qui la font elles-aussi.
Et figurez-vous que l'Espagne aussi s'est construite dans la diversité.Comme toutes les nations!
Et l'espagnol est cette langue qui a permis à Dali de parler à Picasso,à Falla de parler à Cazals,à Solsona de parler à Semprun,à Piqué de parler à Casillas...
Nous habitons tous une langue commune.
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 3 multiplié par 4 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.