Une campagne de financement participatif pour une liste indépendantiste bretonne aux régionales 2015

-- Politique --

Communiqué de presse de Gwened / Vannes 2014
Porte-parole: Bertrand Deleon

Publié le 27/08/15 18:20 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Ce jeudi 27 août 2015, les indépendantistes bretons rassemblés sous la bannière "Notre Chance, l'Indépendance", mettent en ligne une plateforme de collecte de dons pour financer la création d'une liste indépendantiste bretonne. (independance-bretagne.org)

L'objectif est de collecter 50.000 euros afin de couvrir les frais occasionnés par la campagne des régionales (bulletins de votes, professions de foi, affiches...), le tout dans un délai de deux mois. Un pari difficile, mais qui fera de la liste "Notre Chance, l'Indépendance" la seule liste autofinancée et indépendante des partis politiques.

La liste est menée par Bertrand Deléon, vannetais de 41 ans et professeur des écoles. Également responsable syndical, Bertrand Deléon est investi bénévolement dans le Morbihan pour proposer des animations aux plus jeunes.

"Il y a un véritable désir des Bretons de pouvoir s'exprimer sur l'indépendance de la Bretagne, moins de 5 heures après le lancement de la plateforme nous avons déjà récolté 10% de l'objectif que nous nous sommes fixé" (Bertrand Deléon, tête de liste Notre Chance l'Indépendance)

La plateforme de financement est accessible à l'adresse internet www.independance-bretagne.org, et elle permet de suivre en temps réel la progression des dons effectués par les internautes.

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Vos 49 commentaires
Stéphane Le Coat
Mardi 18 janvier 2022
Félicitations pour cette démarche. Ca fait plaisir de voir de temps en temps des trucs sérieux montés par le mouvement breton.
Je venais de réagir sur un autre article de l'ABP qui parlait nouvelles technologie et qui ridiculisait encore une fois le mouvement breton dans l'utilisation des nouvelles technos web, c'est un hasard de tomber sur votre article et ça fait plaisir.
Dans un autre registre DIBAB avait également fait appel à une plateforme de financement participatif, il faut croire que le mouvement breton se rajeunise et se professionalise sur certains aspects.
Encore bravo, je vais de ce pas faire un modeste don pour encourager la démarche.
(0) 
Léon-Paul Creton
Mardi 18 janvier 2022
..."LE" mouvement breton??? Stéphane Le Coat...
(0) 
Stéphane Le Coat
Mardi 18 janvier 2022
Le mouvement politique oui, dans sa globalité il ne présente que des copier coller de l'échiquier politique français, mais sans le professionalisme.
Cette liste fait bien partie de ce qu'on peut qualifier de mouvement breton.
(0) 
Léon-Paul Creton
Mardi 18 janvier 2022
Pour moi non! Stéphane Le Coat!
Bertrand Deléon avec son organisation est pour moi un évènement, qui avec sa revendication est le mouvement dynamique créé par sa propre énergie interne. S'il est breton ce mouvement? Bien entendu quoique l'on puisse être très étonné de plus en plus en Bretagne, se le demander tellement nous sommes dans l'interprétation du mouvement, quand il se fait breton...
LE mouvement? Ce que n'est pas du tout ce qu'inspire "LE" mouvement breton, qui quand il frémit un peu c'est que le vent des élections ou quelques courants d'air mal connus, mal situés venant de diverses directions se lèvent.
L'un s'emploie...L'autre est employé!...
Le mouvement breton, est l'expression même du mouvement immobile!Dire que l'on bouge, n'est pas bouger.
"L'accident Bonnet Rouge", serait-il breton? En deux pages SVP! (^0^)
(0) 
donbzh
Mardi 18 janvier 2022
"Le mouvement breton, est l'expression même du mouvement immobile" est très bien vu, ainsi que les méthodes et les gens qui ne renouvellent sans doute pas assez...
Les Ecossais ayant beaucoup plus d'adhérents dans leur rang, peuvent même au niveau de leur dirigeant puiser dans une réserve de personnalités (cf le changement réussi de leader après le référendum)...
Pour moi le mouvement des Bonnets Rouges portent la marque Bretonne:
Comme à Erdeven ou à Plogoff, un regroupement de Bretons autour d'un combat à mener.
Essentiellement des gens du coin au départ, ici des besogneux , hors partis politiques, hors syndicats, qui se reconnaissent en temps que Bretons , pour la confiance , et savent se regrouper pour gagner...
Ces mouvements Bretons peuvent paraître spontanés , voire éruptifs et ont souvent été rabaissés parce que trop populaires...Alors qu'on pourrait les analyser comme ayant été souvent précurseur:
Erdeven et Plogoff précurseur d'un autre regard sur notre environnement..
Les Bonnets Rouges précurseur de la prise de conscience du retard pris en hexagonie dans des domaines aussi variés que la démocratie et le principe de subsidiarité, de compétitivité , de capacité à se moderniser... Les débats économiques , qui agitent l'hexagone en ce moment, ont tous été débattus chez les Bonnets Rouges , mais absolument pas entendus....
Ces combats communs sont une marque de fabrique Bretonne , souvent très innovante , mais ils se traduisent souvent par une demi-victoire. Faute d'institution, la Bretagne empêche des projets plus qu'hasardeux hexagonaux, mais a du mal à construire un projet pour la suite...
Le maire de Plogoff , fier d'avoir empêcher la construction de la centrale , regrettait cependant de ne pas avoir pu construire un projet énergétique Breton . Tant que nous n'aurons pas nos propres institutions, nous pourrons gagner un peu , mais le centralisme reprendra la main aussitôt pour nous "punir" d'avoir eu raison trop tôt et sans lui....
(0) 
André Corlay
Mardi 18 janvier 2022
Ma conclusion de tout ça, en tant que "Bonnet rouge de Loire-Atlantique" est que les "Bonnets"Rouges" restent avant tout le mouvement (Vivre, Décider, Travailler en Bretagne...réunifiée", même s'il semble en sommeil, mais qu'ils ont besoin d'un vrai management, qui ne sera reconnu qu'à la suite de VRAIES élections dans leurs rangs, et non d'un "Collectif" dont les membres leur sont le plus souvent inconnus, ainsi que l'origine de leur "nomination"... Pour cela, je ne vois pas d'autre solution qu'une véritable "Assemblée de Bretagne" élue démocratiquement (mot dont le véritable sens est inconnu en ce pays Franc occupant par la force) comme celle que propose "l'ABBR" dont les électeurs sont invités à s'inscrire en prévision d'une élection en septembre 2016. Cf. (voir le site)
(0) 
Léon-Paul Creton
Mardi 18 janvier 2022
Donbzh, votre réflexion globale dans la réponse à mon commentaire est exactement la même qu'au moment ou je l'écrivais.
Oui pour moi aussi « l'action » des Bonnets Rouges est justement bretonne SI comme d'hab elle en reste là, ou ne sert que quelques individus! Elle définirait parfaitement et confirmerait (une fois de plus) depuis très longtemps la société bretonne… dans et par le « mouvement inachevé qui confine au cul de sac » …Et n'en serait qu'une séquence parmi tant d'autres depuis Sébastien Ar Balp… Au moins ;)
L'action bretonne est depuis très longtemps, sporadique, de violente à très violente suivant l'accumulation des difficultés et ressentiments. Jamais reprise politiquement ni prolongement autonome pour un grand projet émancipateur pour la Bretagne et les Bretons. Puis disparaît.
Je ne suis ni ethnologue, ni sociologue, ni politologue, ni économiste …Très loin de là ! Et encore moins un homme politique…
Alors sans remonter au 17ème siècle (mais si !) l'on peut prendre deux ou trois exemples dans une période plus ou moins proche.
a) L'attitude des représentants bretons lors de la révolution française, notamment la nuit du 4 Août 1789
Ceux-ci se sont rangés docilement, étouffés, dilués les Bretons qui prétendaient défendre les libertés bretonnes…
Nous pouvons juger de l'avenir qui en a résulté !
b) La révolte paysanne de 1961 avec des meneurs comme A. Le Gourvennec et Marc Bécam.
Ceux-là se sont casés dans les partis jacobins de droite …
Si quelques résultats ont été obtenus à titres personnels et corporatifs, localement. Ce n'est pas suffisant pour toute la Bretagne !
Nous pouvons juger de l'avenir qui en a résulté!
c) Plogoff et le projet de centrale nucléaire en 1979/80 avec pour Jean Marie Kerloc'h le maire, la figure paternelle…)
L'udb peu audible, les représentants de la population parfois encartés et des différents comités, écolos indécis, et élus sentant le miel, se sont mis au service des partis jacobins français, et principalement pour celui de la gauche française et jacobine comme cochons, la fameuse Union de la gauche...
Ce combat a été excellent pour l'avenir en Bretagne du PS et cette Union …l'udb en bavé d'envie et voulu aussi s'asseoir à la table du banquet, elle s'est soumise au pouvoir PS et d'un Mitterrand bien élu…
Nous pouvons juger de l'avenir qui en a résulté !
L'ACTION, ou les actions des Bonnets Rouge en ce temps électoral, vont-elles rejoindre les précédentes, obtenir d'aussi piètres résultats, et envoyer encore et toujours des opportunistes et calculateurs, aujourd'hui tout comme ceux d'hier dans les ors et velours des assemblées françaises et jacobines?
Les Bonnets Rouges vont-ils être les vecteurs d'ambitions personnelles, de magouilles électorales?…
Nous pourrons juger de l'orientation, ou de la manipulation et ainsi plus tard de l'avenir qui en aura résulté !
«Nous revendiquons le droit à une différenciation au sein de la République, et si nous ne l'obtenons pas, nous demanderons l'indépendance». Qu'ils ont dit !
Tiens Daniel Cueff de Oui la Bretagne « mouvement » mené par Troadec, menace de « demander l'indépendance » ???? Si bien entendu « …le droit à la différenciation » oui mais au «… au sein de la république » n'est pas obtenu ???
L'Indépendance comme chance pour la Bretagne. Non! Mais comme menace électorale Oui !
Je pense que son mouvement, sa pirogue à Troadec ne se déplace que dans le sens et par le courant de la rivière, remonter l'Amazone avec une petite cuillère comme pagaie, c'est une autre Histoire. Et nous avons l'Amazone à remonter, ma Doué !
Il aurait été très applaudi, Daniel Cueff il a même menacé, entendez-vous MENACÉ l'État super jaco français, de « demander l'Indépendance » de la Bretagne. SI... Comme Breton électeur j'en suis tout chaviré !
Donbzh, c'est tout à fait ça Être Breton… jusqu'à aujourd'hui ! Même le CELIB a disparu ! Où ?

Oui ! Ouvrons enfin, les yeux !
(0) 
Léon-Paul Creton
Mardi 18 janvier 2022
Correction dans la première phrase:
"donbzh, votre réflexion globale dans la réponse à mon commentaire est exactement la même qu'au moment ou je l'écrivais."
Je voulais écrire "...la même que la mienne au moment où je l'écrivais"
Sorry
(0) 
Paul Kerguelen
Mardi 18 janvier 2022
@ Léon-Paul Creton
Tout à fait d'accord avec vous!
Le problème aussi est que nous parlons beaucoup d'autonomie, que nous parlons beaucoup d'indépendance, mais que nous avons les yeux rivé sur Paris ou nous faisons passer nos ambitions personnelles avant le but à atteindre!
Pourtant, si j'en crois les sondages (même si ceux-ci sont à prendre avec des pincettes) 25% de la population est plus ou moins favorable à l'indépendance.
Pourquoi ces sondages ne se reflètent-ils pas dans les votes?
Une flambée sociale se fait en Bretagne? Hop! on signe un "pacte d'avenir" décidé à Paris (et non imposé par les Bretons) et l'on s'en félicite, on s'applaudit d'avoir reçu de la poudre aux yeux!...Ben oui! nous avons reçu la visite de ces Messieurs de Paris! Vous vous rendez compte! ils se sont déplacés pour signer un beau papier!... histoire de nous faire croire qu'ils nous ont entendu!
Des élections se profilent à l'horizon?
Quand un espoir de rassemblement naît, on fait tout pour le détruire de l'intérieur (exemple de OLB), pour en faire non pas une force autonomiste, mais une force de gauche avant tout.
Est-ce à faire passer une idéologie, qu'elle fusse de droite ou de gauche avant l'autonomie que nous arriverons au but à atteindre?
Et que faisons nous des autonomistes de l'autre camp? on les laisses monter un autre parti? Mais le but premier à atteindre n'est-il pas l'autonomie ou l'indépendance?
Certains verront une richesse politique de la représentativité de plusieurs partis politique Bretons aux cours des élections.
Mais que représentent plusieurs partis désunis si ce n'est qu'à chaque élection un score qui fait rire à Paris sur la volonté réelle d'autonomie du peuple Breton?
Ce n'est pas non plus en donnant se genre de spectacle que nous arriverons à atteindre, ne serait-ce l'autonomie, mais surtout, à faire adhérer la majorité de la population Bretonne..
La demande est là, mais si l'offre n'est pas claire, que nous rentrons dans le rang dès que Paris nous "entend" et nous envoie de la poudre aux yeux pour nous rendormir, que nous offrons le spectacle lamentable des derniers événement politique avec l'espérance de OlB, comment voulez vous que les votes reflètent cette volonté d'autonomie?
Au moins, la position de "Notre Chance l'indépendance" est claire!
Mais j'avoue ne pas trop avoir compris.. est-ce un nouveau parti? une branche dissidente du PB? Encore une division de plus?
(0) 
Stéphane Le Coat
Mardi 18 janvier 2022
@Tugdual
Sous réserve que je dise une bêtise...
Notre Chance l'indépendance est un thème de campagne utilisé par le candidat du Parti Breton aux dernières élections départementales à Vannes, sous étiquette du Parti Breton, mais qui souhaitait insister sur l'indépendance.
Il semble bien que ce candidat (Bertrand Deléon) monte aujourd'hui une liste en réutilisant ce thème ou ce label (appelons le comme on préfère), mais sans le soutien officiel du Parti Breton cette fois ci.
Ce n'est donc pas un parti, ni une branche d'un parti, mais juste un thème réutilisé dans l'urgence suite à la décision de Troadec d'exclure le Parti Breton pour monter une liste de gauche.
Ma conclusion vu ce qu'écrivent les soutiens à cette liste sur Facebook, est que la base militante du Parti Breton n'a pas du tout apprécié que le Bureau Politique du Parti Breton se couche devant les manoeuvres de l'UDB et de Troadec pour les exclure, il y a donc fort à parier que cette liste soit composée uniquement de membre du Parti Breton mais sans en avoir l'investiture.
(0) 
Fañch Ar Vilin
Mardi 18 janvier 2022
Commentaire concernant l'article « Premier débat pour les régionales : « Oui à la Bretagne sort gagnant de l'applaudimètre »
Dommage que la liste « Notre chance l'indépendance » n'était pas conviée au débat. Cela eût permis de mesurer sa popularité à « l'applaudimètre ».
Réponse à Paul Chérel au sujet du même article.
Pour ma part je ne choisirai pas le cheval borgne qui couche dans la même écurie que l'aveugle.
(0) 
pj kozh
Mardi 18 janvier 2022
Ce commentaire est adressé à Stéphane Le Coat.
Pour avancer ce que vous écrivez, j'imagine que vous vous-êtes préalable rapproché de la plate forme oui la Bretagne?
En fait, j'ai des doutes la-dessus car, pensez-vous logique que cette plate forme montée à l'initiative de C Troadec serait volontairement amoindrie par le même C Troadec?
Quel intérêt?..
Ne pensez-vous pas plutôt que des querelles de personnes pour des comportements malheureux et où déplacés n'est cristallisé des égaux difficilement enfouis pour permettre la constitution de ladite plate forme. Au final on assiste à des départs probablement plus émotionnels que raisonnés.
C'est en tous cas l'information que j'ai de mon côté... C'est le même "tonneau" apparemment pour Breizh Europa pour qui, dans ce cas présent, il semblerait que ce soit un problème de tête de liste.
Je crois savoir que les membres du parti Breton ne sont pas exclus...
Je suis bonnet rouge et en tant que tel je suis apolitique mon seul souhait est de faire avancer la Bretagne.Aussi, les états d'âmes des élus politiques comme celui des militant n'ont aucune importance... il n'y a que l'avenir de la Bretagne des bretonnes et des bretons qui devraient guider nos élus.
C'est pourquoi je ne vois pas l'intérêt d'ajouter de l'huile sur le feu à la veille de l'enjeu qui approche.
En ce qui vous concerne, que faites-vous pour la Bretagne ?
(0) 
Stéphane Le Coat
Mardi 18 janvier 2022
@pj kozh
L'objectif de la liste de rassemblement Oui La Bretagne était de réunir tout le monde pour enfin dépasser 10% et avoir des élus "régionalistes".
L'UDB a fait capoter l'opération et Troadec a cédé.
Le Parti Breton a été relégué à des places non éligibles et sans aucun accord officiel avec le Parti Breton, ce qui en politique s'appelle se faire gentillement traiter de serpillère.
Oui le Parti Breton a été exclu, pas d'accord, pas de place éligible, ce ne sont pas les deux pantins en places non éligibles qui vont changer la donne.
Je ne fais que relater les faits, moi aussi ils me déplaisent, mais nous n'y pouvons rien, seule l'UDB et Troadec avaient l'occasion de servir les intérêts bretons, ils n'ont pas pris cette voix.
La liste Notre Chance l'indépendance est donc la réaction logique, normale et saine des militants du Parti Breton qui se sont fait cracher à la figure par l'UDB et par Troadec.
(0) 
Louis Le Bars
Mardi 18 janvier 2022
L'objectif de la liste UDB-Troadec est de faire entre 5 et 10 % des voix. Ce qui explique la composition de cette liste.
Au-delà de 5 % des voix : pour exister, se faire rembourser la campagne, et avoir quelque chose à monnayer (= strapontins, os à ronger) avec le PS à l'avenir.
En dessous de 10 % : pour ne pas être au 2ème tour et donc ainsi ne pas faire battre Le Drian et le PS.
Cette liste Troadec-UDB n'a objectivement aucun intérêt pour la Bretagne politiquement parlant. C'est de la soupe pour gogos. Par ailleurs je serais bien incapable de dire qu'elle est l'orientation programmatique de cette liste ?! Tant d'un point de vue économique, social que vis à vis de la Bretagne...signer les slogans du SNP pour faire autre chose ?
(0) 
leguern patrick
Mardi 18 janvier 2022
Une des grandes craintes en Bretagne est la montée du FN qui doit rire dans ses moustaches à voir la "bombe" qui va s'écraser sur l'europe entière avec l'arrivée des migrants d'Afrique et du M.Orient. Si nous voulons avoir notre mot à dire (et non subir) la Bretagne doit avoir sa place en tant que Nation pour avoir le droit à la parole. Un courant indépendantiste n'est pas un repli sur soi mais une légitime intention et volonté de s'exprimer. C'est une ouverture au monde. Pas persuadé qu'une autonomie nous apporte la même force. BZH réunie avec 4.5 millions d'habitants à toute sa place à l'ONU. La conception d'un Etat ne se résume pas à des données économiques. Cette liste est bien vue pour moi dans le paysage politique, car elle laisse un courant et sensibilité s'exprimer. C est ce qui m'intéresse, avoir le choix, être libre de penser et de voter en conséquence autrement que par un vote nul où blanc (trop facile ces deux là. ...)
(0) 
Paul Kerguelen
Mardi 18 janvier 2022
@ Louis Le Bars
"L'objectif de la liste UDB-Troadec est de faire entre 5 et 10 % des voix. Ce qui explique la composition de cette liste."
Pour ma part, je ne la comprends toujours pas.
Les 5% étaient déjà acquis avec NTFB. Troadec aurait dû faire "oui la Bretagne" avec ses anciens alliés + l'UDB. Et non accepté d'exclure de fait les-dits anciens alliés.
Il aurait gagné en stature parmi les autonomistes de tous bords et se serait présenté en véritable rassembleur.
Là, ce n'est pas "oui la Bretagne", mais uniquement "oui à la gauche" et "non la Bretagne", car la faisant passer au second plan.
De plus, je ne pense pas que d'avoir à chaque élections des noms de partis changeant sans cesse poussent les Bretons à croire en l'union et la volonté des autonomistes ou des indépendantistes, ce qui fait perdre en crédibilité.
Or, hormis l'UDB, combien de parti depuis 50 ans n'ayant pas changé de nom ou ayant été créer par désunion et se présentant à chaque élection sous son nom propre?
NTFB commençait justement à se faire un nom, une place dans l'électorat...pour disparaître aussi tôt.
Et là, j'en reviens toujours à la même question: la voulons nous réellement cette autonomie? ou n'est ce qu'un prétexte pour faire mousser quelques egos manquant d'envergure pour des ambitions nationale française?
Pourtant, et j'en suis sûr, dans chaque partis il y a des autonomistes convaincus.
Mais si nous la voulions réellement cette autonomie, nous aurions un seul parti autonomistes, dont les propositions seraient justement d'atteindre celle-ci, non de faire passer une idéologie en premier.
La question primordiale ne devrait pas être si la Bretagne se doit d'être de gauche ou de droite, mais de savoir si elle se doit être autonome ou indépendante.
Et faire en sorte d'atteindre ce but.
Quant à la liste de B.Deléon, n'est ce pas un peu bancal?
Une liste du PB sans être soutenue par le PB, avec juste un "label" comme nom.
N'est-ce pas le prémisse d'un nouveau parti et d'une division supplémentaire?
(Notez que je pose ces questions, mais que c'est la liste qui me convient le mieux à l'heure actuelle).
(0) 
SPERED DIEUB
Mardi 18 janvier 2022
Petit rappel Tugdual voici mes commentaires du 23 juin sous l'article ci-dessous On y croyait encore à l'union ,mais les évènements ont donnés raison à Breizh Europa J'imagine pas la Bretagne indépendante du jour au lendemain ,sauf dans le cas d'un grand cataclysme mondial Il faut aller par palliers ,1 régionalisation poussée ,2 autonomie et 3 indépendance sauf si la constitution de la république française évolue vers le fédéralisme La population n'est pas prête pour l'indépendance A la limite le plus mauvais service que pourrait rendre la France à la Bretagne c'est de la lui accorder du jour au lendemain ,conséquence ,anarchie totale ,la majorité du peuple ne se sentant pas concerné se retourne contre les organisations responsables indépendantistes et le nouveau pouvoir ,Ce qui fait que la cause bretonne serait à jamais perdue
SPERED DIEUB le Mardi 23 juin 2015
Momo vous n'imaginez pas la troisième possibilité ? Certains ont dit que l(udb) ne s'en remettra pas de cette alliance avec Troadec Moi je pense que c'est le parti que vous avez citez qui va être mis dans l'embarras vu que certains de ses membres vont rejoindre Troadec
Je ne pense pas que cette fois on fera l'économie d'une recomposition du paysage politique breton ,avec la nécessaire réapparition de l'équivalent de l'ancien POBL pour la droite et le centre ,avec les plus modérés d'adsav Une autre tendance autour de l'udb mbp que les éléments de gauche du PB vont rejoindre et pourquoi pas les plus modérés de Breizhistance Au centre il resterait BE La situation serait clarifiée avec deux tendances fortes c'est mieux qu'une multitude de groupuscules
SPERED DIEUB le Vendredi 26 juin 2015
Pronostic
Pour le PB j'ai l'impression que çà va partir dans tous les sens ,un courant de gauche va rejoindre Troadec ,un autre dont certains dirigeants vont tenter un compromis avec Le Fur ,d'autres peut être la majorité va rester neutre par manque de moyens pour faire une liste Une petite minorité pourrait projeter un bloc très à droite avec adsav et des identitaires bretons ,pour combler un vide hélas de plus en plus grand , qui autrement profiterait au FN très jacobin alors que ces électeurs bretons ne le sont pas tous
(voir le site)
(0) 
Stéphane Le Coat
Mardi 18 janvier 2022
@Tugdual
Je n'ai pas les réponses à vos questions, je m'en pose moi même, mais je pense que ce label ne va pas durer au dela des élections car le Parti Breton est sur la corde raide.
Soit le Parti Breton se reprend par l'intermédiaire de ceux qui sont à l'origine de cette liste, et nous aurons donc un PB clairement indépendantiste.
Soit le Parti Breton ne fait rien, et ce parti va disparaître, les militants actifs ne supportant pas de faire de la figuration. Il y aura à ce moment là un boulevard pour une droite bretonne.
Il est tout de même important de rappeler qu'à l'heure actuelle (et quoi que disent certains sur l'alliance d'Yves Pelle avec l'UMP), le Parti Breton s'est toujours affirmé de centre gauche et a toujours eu beaucoup de mal à se dire également de centre droit.
Il n'y a à l'heure actuelle AUCUN parti breton qui ne flirte pas avec le gauchisme maladif de l'emsav (je ne compte même pas adsav car un parti politique qui ne va pas aux élections ça n'a aucun intérêt).
A quand une droite bretonne assumée et surtout sérieuse !
(0) 
Tugsual Radiguet
Mardi 18 janvier 2022
SPERED DIEUB
Tout à fait d'accord sur le fait que la population n'étant pas pro indépendance, ne le cachons pas, cela serait absolument désastreux d'avoir l'indépendance du jour au lendemain.
Nous ne sommes pas prêt. A tout niveau!
Pour y arriver, il nous faut rallier la population à nous. Prendre du poids électoralement et y aller par les étapes que vous avez citer.
Mais ce n'est certainement pas en changeant sans cesse le nom des listes, en offrant le lamentable spectacle que nous offrons actuellement que nous y arriverons!
Ni en ayant 36000 listes à chaque élections pour des raisons d'égos personnels, chacun voulant être le "sauveur" de la Bretagne.
Mais s'il doit y avoir un parti, celui-ci doit être un rassemblement de parti ayant un but unique, et non pas en faisant tout pour faire disparaître des partis ou des rassemblements nous faisant concurrence, dans une guéguerre stérile et en se trompant de cible, histoire d'avoir un seul et unique parti dans une Bretagne indépendante..
Le PB actuellement est sonné. Même si c'est lui qui a démontrer le plus de responsabilité politique dans l'histoire de la création de OLB. A lui de reprendre la main!... au risque d'éclater, voir de disparaître...
Il le peut en rejoignant Breizh Europa et les partis fédéralistes afin de proposer autre chose qu'une idéologie de gauche...
Mais n'est ce pas plus logique de supporter une liste venant de son propre parti?
Vrai que c'est en ayant une liste non supporté par son parti que l'on démontre une cohésion!
(0) 
Paul Kerguelen
Mardi 18 janvier 2022
@ Stéphane Le Coat
Non pas que je n'ai voulu prendre en compte ce que vous disiez...
Malheureusement votre commentaire est arrivé pendant que j'écrivais le mien...
Mais je retiens une chose: "Je n'ai pas les réponses à vos questions, je m'en pose moi même"....
Le problème? c'est que nous sommes beaucoup à nous en poser! beaucoup trop devrai-je dire!!!!
Et n'est ce pas le rôle des partis d'y répondre???
Mais devant le spectacle lamentable qu'ils présentent, comment voulez vous que le reste de la population nous suive dans notre "délire" d'indépendance ou, à minima d'autonomie????
(0) 
donbzh
Mardi 18 janvier 2022
Le ps hexagonal a environ 130 000 adhérents, le SNP Ecossais 150 000 .
Peut-être qu'une de nos principales faiblesses, tient au tout petit nombre d'adhérents, tous partis bretons confondus...
Ceci implique un manque de formation politique chez des militants qui devrait devenir cadre ou responsable, et former à leur tour....et laisse trop de place aux égos de tout poil...
Les Bonnets rouges pour concrétiser l'avancée Bretonne et sortir du caractère éruptif par le haut, aurait du ' à mon sens , plus cultiver une vrai organisation militante.
Et même pousser , chacun suivant ses convictions propres, à adhérer aux différents partis Bretons ...
La volonté d'alliance affirmée par 10 000 ou 20 000 adhérents de différents partis, aurait plus de poids que celles de "2000" adhérents répartis en 6 ou 7 partis...
Les changements de cap électorale 5 mois avant l'élection entament la confiance et donc les adhésions , comme le faible nombre d'adhérents permet ces changements de cap sans vrai consultation...
Il y a surement une place à prendre pour un vrai parti nationalitaire ou indépendantiste, mais le plus important sera de faire s'engager un plus grand nombre de gens autour de cette idée forte, ainsi que de travailler dans la cohérence , sans changer à chaque élection, d'idée et d'alliance pour grappiller un hypothétique poste( ce qu'a fait le PB)...
Un nombre non négligeable de Bretons , il me semble, serait prêt à s'engager, s'ils trouvaient plus de confiance autour d'idées fortes, et dans des structures bien comprises par tous, dans leur fonctionnement...
(0) 
PIERRE CAMARET
Mardi 18 janvier 2022
Mon avis personnel . Le ( les ) mouvements politiques Bretons ont une definition tres contractee de la politique (.... autre que locale ).
Dans le cas d'une Bretagne libre et/ou autonome , notre reflexion doit couvrir l'Europe et... le Monde .
Faire un peu plus de geopolitique , et ne pas considerer ( comme les francais )uniquement son nombril.
(0) 
PIERRE CAMARET
Mardi 18 janvier 2022
LP CRETON . Centrale de PLOGOFF . Ai ete a une manifestation ... mais neutre /pour .J'etais en vacances dans la maison de ma Soeur / mon BeauFrere a BESTRE .J'ai vu l'absurdite des slogans . Un amiral retraite , dans une roulotte faisait les bons offices.
Toute l'Europe , etait la ,et me souviens d'avoir interpelle des jeunes manifestants allemands , en leur demandant dans leur langue ce qu'ils faisaient la .Que cela n'etait pas leur probleme.
(0) 
Louis Le Bars
Mardi 18 janvier 2022
@ Tugdual Radiguet :
"Pour ma part, je ne la comprends toujours pas.
Les 5% étaient déjà acquis avec NTFB. Troadec aurait dû faire «oui la Bretagne» avec ses anciens alliés + l'UDB. Et non accepté d'exclure de fait les-dits anciens alliés.
Il aurait gagné en stature parmi les autonomistes de tous bords et se serait présenté en véritable rassembleur.
Là, ce n'est pas «oui la Bretagne», mais uniquement «oui à la gauche» et «non la Bretagne», car la faisant passer au second plan."

Troadec n'a aucunement l'intention de devenir un leader autonomiste, c'est justement bien cela le problème !! Il veut des voix autonomistes, mais ça s'arrête là.
Il s'allie à l'UDB pour avoir un Parti plus ou moins structuré lui facilitant la construction de listes (notamment dans le 35) et une implantation régionale. Ensuite pour moi il est évident qu'il ne veut pas trop fâcher le PS et cherche à faire un score compris entre 5 et 10 %.
Par ailleurs la gauche est en chute libre, le soufflet des Bonnets Rouges est retombé. Il a donc le cul entre deux chaises pour à la fois avoir une poids électoral qui ait un sens, et à la fois ne pas porter préjudice à Le Drian et au PS.
J'ai autant confiance dans les convictions politiques de Troadec que dans celles d'un pilier de bistrot. C'est un poujadiste qui ne voit pas au-delà de son Poher.
(0) 
PIERRE CAMARET
Mardi 18 janvier 2022
Louis le Bars . Helas , vous avez certainement raison .... a la francaise, Mr TROADEC s'occupe avant tout de son parcours personnel .
Il nous faut donc attendre une prochaine fois . Ce n'etait pas le bon,cette fois ci .
(0) 
An Floc'h
Mardi 18 janvier 2022
Je remets une, seule, pièce dans le bouzin parce que je suis vicieux...
@Louis Le Bars
"J'ai autant confiance dans les convictions politiques de Troadec que dans celles d'un pilier de bistrot. C'est un poujadiste qui ne voit pas au-delà de son Poher."
C'est peut-être bien une chance.
Son pari des présidentielles est une bonne façon d'assurer longtemps son prestige dans le coin. Bien qu'il hypothèque quelque part le mouvement breton sur ce seul pari, et donc sa personne.
Mais dans le système RF, ça se défend. Et que si ça marche, ça va payer.
Dans cette ambition, même s'il se ramasse, faire des concessions frontales et évidentes aux gros partis ne jouera pas en sa faveur. Il faut alors espérer que son ego soit assez gros pour l'en préserver.
Voilà pour une réaction.
Maintenant, je tiens à souligner que les communiqués de la liste indépendantiste a la sagesse d'ignorer OLB.
Qu'il faille scroller plus que d'habitude pour lire des commentaires remettant sur la table OLB, UDB, Troadec et tout le toutim. Les premiers commentaires se concentrant, sagement, sur le seul discours indépendantiste.
Je souhaite que, si cette liste se présente effectivement, ses soutiens fassent tous les efforts pour ignorer OLB.
En espérant qu'OLB fasse de même.
Si malheureusement, non, qu'aucun des deux côtés ne cèdent à la provocation éventuelle de l'autre.
Que l'on assiste à une campagne durant laquelle, avant tout, les deux listes se revendiquant bretonne enterrent la hache de guerre.
Que l'on ne se trompe pas d'ennemis.
Que l'on se réjouisse que le mouvement breton soit fort et riche de proposer une multitude d'alternatives.
Dans 3 mois, on y verra plus clair.
(0) 
SPERED DIEUB
Mardi 18 janvier 2022
Il ne faut pas non plus oublier que au sein de la majorité socialiste ,il y a des régionalistes ,Massiot ,Le Boulanger ,Guyonvarc'h et j'en oublie d'autres Je suppose que leur vie ne doit pas être forcément facile ,vu toute l'adversité jacobine de leur camp ,et hélas ,triste à dire mais les régionalistes de droite font souvent le jeu de ces derniers Bon je sais ce n'est pas terrible ,mais sans Troadec le mouvement breton ne pèse pas plus que les dissidents des pays d'Europe de l'est avant la chute du mur ,je dis bien dissidents Bretons par ce que la comparaison n'est pas si éloignée ... Alors sans vouloir me faire l'avocat du diable, admettons ce que vous considérez à tort ou à raison le pire ,c'est à dire que Troadec négocie avec le PS pour le second tour ,ce ne serait pas négatif car il est évident que le camp jacobin serait affaibli ,et les risque d'une forte influence du FN au sein du CR atténuée .Il faut aussi penser stratégie mes amis
(0) 
PIERRE CAMARET
Mardi 18 janvier 2022
SPERED DIEUB . Cela fait 60 ans que j'entends parler de "strategie "avec un S majuscule .
Tout simplement , j'en suis fatigue .Trop subtile pour moi .
(0) 
Ar Vran
Mardi 18 janvier 2022
@spered dieub
"Il faut aussi penser stratégie mes amis" Justement!
C'est donc pour cela qu'il faut qu'il y ait une liste indépendantiste; de façon à secouer le cocotier politique breton et faire peur aux effarouchés bien-pensants d'origine bretonne.
J'ai bien aimé la réaction de Cueff, tête de liste de OLB en Ille-et-Vilaine : "«Nous revendiquons le droit à une différenciation au sein de la République, et si nous ne l'obtenons pas, nous demanderons l'indépendance»"
Chiche !!!
Trêve de plaisanterie l'arrivée d'une liste indépendantiste n'est pour moi pas en concurrence avec une liste régionaliste, elle est complémentaire et permettra enfin de clarifier le paysage politique breton...
(0) 
Louis Le Bars
Mardi 18 janvier 2022
@ An Floc'h.
Je tiens à préciser tout de même que j'avais initialement posté un commentaire sur la liste Troadec-UDB dans l'article-vidéo de la Rédaction d'ABP sur les applaudissements à la liste Trodec-UDB à Locarn.
Ce commentaire a été censuré (!?) alors qu'il était infinimment plus mièvre que celui que j'ai finalement posté ici bien que ce ne soit pas le sujet de départ (pas de référence à un pilier de bistrot par exemple, ni à aspect programmatique, mais uniquement un commentaire sur les objectifs réels de cette liste).
(0) 
An Floc'h
Mardi 18 janvier 2022
@SPERED DIEUB
"Il ne faut pas non plus oublier que au sein de la majorité socialiste ,il y a des régionalistes ,Massiot ,Le Boulanger ,Guyonvarc'h et j'en oublie d'autres Je suppose que leur vie ne doit pas être forcément facile ,vu toute l'adversité jacobine de leur camp ,et hélas ,triste à dire mais les régionalistes de droite font souvent le jeu de ces derniers "
Je n'irais pas les plaindre.
Il y a eu une porte ouverte il y a une dizaine d'années. A gauche, EELV. A droite, Bayrou. Il y avait une vraie portée régionaliste. Ils n'avaient qu'à les rejoindre.
Le problème, c'est que le régionalisme, ça n'existe pas. A-t-on jamais vu une République Régionale de Syldavie ? Une République Décentralisée de Bordurie ?
On est soit indépendantiste, autonomiste ou fédéraliste. Ou centraliste.
Pour un scrutin de CR de Ve RF, de seconde zone quoi, ça passe encore. Mais à un moment, il faudra être clair dans l'affichage institutionnel qu'on veut porter. D'autant que les institutions restent l'un des rares leviers sur lequel le politique a encore un vrai pouvoir.
Si l'indépendantisme et l'autonomisme peuvent être perçu comme "extrême" après 300 ans de centralisme (quel bel anniversaire que la mort du tyran n°14), l'échec politique français est de n'avoir jamais développé le discours fédéraliste. Il y a bien des raisons à cela. La dernière étant le référendum de 69. Si De Gaulle restait dans cette tradition colberto-jacobino-bonapartiste, ayant malheureusement lié ce référendum à sa personne à cause d'un ego démesuré que l'on se doit d'avoir quand on veut se faire suer à diriger un Etat, on peut lui reconnaître une certaine lucidité dans son constat que sa constitution démocratico-totalitaire se devait d'évoluer.
Il y a pourtant la place pour se déclarer fédéraliste tout en présentant tous les atours de soumission à la sacro-sainte République et sa divine Révolution, donc sans risquer de se présenter comme un dissident: le girondisme.
A la place, on a le régionalisme qui ne mène qu'à la décentralisation, c'est-à-dire à rien d'autre qu'une réorganisation administrative.
C'est aussi pour cela que je ne vois les élections locales que comme un exercice pour le mouvement breton. Mais autant qu'il réussisse pour la suite: le seul coup institutionnel possible étant la Présidentielle (bonne chance pour avoir un candidat indépendantiste à la Grand Messe). Ce n'est pas pour rien que le grand homme de droite Mitterrand l'appelait le coup d'Etat permanent.
Si Troadec arrive à unir dans un premier temps les partis de Régions et Peuples Solidaires, qui seront automatiquement soutenus par les plus petites formations, quelque soit leurs tendances, car elles ne pourront se permettre de passer à côté de ça, l'étiquette "régionaliste" sera trop frileuse. L'audace sera d'être fédéraliste.
Je pars un peu plus loin dans mon délire si Sarkozy est candidat de LR et non Juppé. Bayrou tentera de se présenter. Vu le délitement, il a la place pour passer devant les anciens présidents (d'autant que la France aime les losers, Sarkozy excepté, Hollande en était un dans sa médiocrité, secrétaire général du PS s'étant fait souffler l'ambition par sa compagne). Il aura une certaine écoute envers les fédéralistes. Ca ne suffira pas pour assurer une Révolution (fonder un girondisme moderne, l'ancien n'était pas si mal, en tout cas, si on ne refera pas l'Histoire, il aurait sûrement moins fait souffrir les peuples), car il aura réuni tout le monde derrière lui contre Le Pen.
Mais il y aura de quoi assurer une place à ce mouvement sur la durée après avoir semer des graines un peu partout en Hexagonie et cerner Paris.
"Il faut aussi penser stratégie mes amis"
D'un certain côté, le fait qu'il y ait une liste indépendantiste peut jouer en la faveur de Troadec.
De poujadiste à néo-nazi qu'il est aux yeux de la bien-pensance des castes supérieures et de celles qui les suivent, il passera pour un modéré.
Après, si OLB fait 9,99% alors qu'il y a eu une liste indépendantiste, on en trouvera toujours pour leur reprocher leur sectarisme et un appel à voter à gauche au 2nd tour (si tant est qu'elle le fait, mais il semblerait que la Vérité est qu'elle le fera parce que voyez-vous, l'Histoire le prouverait, tous les scrutins précédents le prouvent, peu importe que l'Histoire s'accélère).
(Rha... J'ai dit que j'arrêtais...)
Soyons, (très, très, très) optimiste et imaginons qu'OLB et la liste indépendantiste soient toutes deux au 2nd tour.
Bon, l'Histoire s'accélère mais peut-être pas si vite...
Rêvons moins grand ?
Une triangulaire FN/PS ou LR/OLB. Le FN n'ayant aucune chance de gagner en Bretagne, OLB sera l'opposant officiel, même si finissant derrière les BBR.
Il va y avoir une liste EELV autonome. Si elle ne va pas peser lourd et risque finalement de prendre des voix à OLB, elle prendra aussi des voix au PS.
Ya même vraiment la place pour une quadrangulaire. Le FN n'ayant toujours aucune chance de gagner, même le plus gauchiste UDB ne se sentira plus et ne laissera pas passer l'occase de continuer (si les plus âgés ne font pas d'AVC, ils n'ont pas l'habitude, les pauvres).
Allez, il y aura bien quelques défections mais bon, Troadec étant tête de liste, l'égoïste saura qu'il siégera, il ne lâchera pas cette occase non plus.
Quant à la liste indépendantiste, elle aura dans tous les cas l'avantage d'engranger un nombre non-négligeable de votants déçus par OLB tentés par Le Fur ou l'abstention (voir le FN).
C'est pour quoi, tant qu'on n'aura pas les résultats, je me tiens à ne voir en cette initiative indépendantiste que du positif.
Pour une Bretagne politique forte, il faudra de toute façon un mouvement indépendantiste viable.
Si ni l'une, ni l'autre n'arrivent au 2nd tour en cumulant à elle deux plus de 10%, hypothéquant Troadec17, et bien...
(Non, j'ai dit que j'arrêtais avec ça... Et puis, la liste n'existe pas encore.)
Enfin, de toute façon, Minc et Macron ont dit que la crise chinoise n'aura que des répercussions minimes sur la France (peu importe qu'elle commence à fortement déstabilisé l'économie du sud-est asiatique alors que la précédente crise de la région n'incluait pas la Chine et que la mondialisation était moins prégnante, quoi qu'on en pense... l'accélération de l'Histoire, encore...).
On peut donc s'attendre à un nouveau krach (j'attends quand même confirmation que tout ira bien de la part d'Attali pour paniquer).
Ajoutez à cela les migrations incontrôlées et la guerre civile ukrainienne, Hollande proclamera les pleins pouvoirs et il n'y aura pas d'élections.
C'est d'ailleurs peut-être le seul moyen pour entrevoir la possibilité d'une émancipation de la Bretagne.
Ca sera beaucoup plus salissant. Mais ça remettra en perspective les notions d'honneur et de dignité qui n'ont pas grand chose à faire dans la politique politicienne que nous suivons et que je m'étonne de voir invoquer avec tant de candeur.
(0) 
Paul Kerguelen
Mardi 18 janvier 2022
@ An Floc'h
Une chose me gêne dans votre analyse:
Vous considérez que le FN est incapable de passer en Bretagne.
Je n'en suis pas si sûr.
J'espère me tromper, mais je parierai plutôt pour une grande monter de celui-ci, là où il n'y avait que de faible score de ce dernier.
C'est aussi le prix à payer de la "bien-pensance". A force de nier des problèmes au nom de cette dernière, on laisse le sujet à des partis qui en font leur beurre...
(0) 
Fañch Ar Vilin
Mardi 18 janvier 2022
A Louis Le Bars,
C'est curieux, j'avais aussi initialement posté mon commentaire plus haut sous ce même article « OLB sort gagnant à l'applaudimètre » et il a été censuré.
Un autre de mes commentaires avait subi le même sort toujours à propos d'un article sur OLB, une preuve de plus s'il était nécessaire de l'ouverture d'esprit de cette liste.
Dommage aussi de voir ce niveau de censure pratiqué sur un site comme l'ABP. Il serait regrettable s'il advenait qu'il manque un maillon au collier d'hermines ...
(0) 
Louis Le Bars
Mardi 18 janvier 2022
Tiens, le communiqué n'est quasiment plus visible en première page...?
(0) 
SPERED DIEUB
Mardi 18 janvier 2022
Tugdual
Je suis jusqu'à aujourd'hui d'accord avec vous ,seulement aussi paradoxal que cela puisse paraitre l'affaire des migrants peut se retourner contre le front national surtout s'il enfonce le clou car je suis persuadé que contrairement à ce qui se passait pour toutes les conséquences de l'immigration extra européenne jusqu'ici ,la population cette fois est compatissante face à la misère des migrants ,Ceux ci quittent leur pays respectif contraint et forcés ,et pas forcément pour profiter des avantages de l'occident .Je n'ai pas l'impression qu'ils sont tous vraiment très pauvres
D'autre part ma prédiction du début de l'année en ce qui concerne une scission du front national semble se préciser Donc malgré qu'il y a effectivement des facteurs qui plaide en faveur de sa progression d'autres vont plutôt dans le sens de son recul Et comme je l'avais dit les Flifot et MLP vont se rapprocher de Mélenchon Chevènement et Dupont Aignan en un mot ,le cartel jacobin de circonstance
(0) 
Paul Kerguelen
Mardi 18 janvier 2022
@ SPERED DIEUB
A un point prêt...
Nous sommes à l'heure de la globalisation....
Regardez ce qui se passe en Macédonie, ou en Hongrie...
Il ne peuvent plus endiguer un flot incessant...
Certains pays ont déjà interdit des manifestations anti-migrants...
Je regardais dernièrement un reportage ou quelqu'un de Calais disait qu'il n'étais pas raciste, mais qu'il le devenait à force...
Or un problème se pose. Comment une fois dans les pays acceuillant, cette population vit-elle? L'Europe débloque sans cesse des fonds...Mais d'ou vient cette argent? il tombe du ciel???
Combien de temps pensez vous que l'Europe sera en mesure de supporter cet afflux dans une Europe en crise, avec des un taux de chômage qui explose?
Rappellons aussi que ces migrants (la bien-pensance pense déjà à changer le nom) ne sont pas de notre culture...
Discours de quelqu'un de l'extrême droite? Non..justement! discours de quelqu'un qui a peur des conséquences et de l'excés que le contre coup amenera..
Car quoi que l'on dise, ce n'est qu'une bombe a retardement...
Puis-je aussi rappeller que c'est justement le déplacement des populations "barbare" qui fut l'une des causes de la chute de l'empire romain?
...Mais nous nous éloignons très fortement du sujet...
(0) 
PIERRE CAMARET
Mardi 18 janvier 2022
Plein d'admiration pour vous Messieurs , vos analyses me donnent le tourli .
Je n'y comprends rien dutout .Je ne suis pas senateur romain et donc beaucoup plus pragmatique.
J'y perd de l'interet car je ne comprends pas .
Pendant ce temps les Divisions Blindees Bretonnes montent sur Paris , drapeau deploye........ce qui a oblige ma soeur de rentrer de Bretagne , un jour plus tot , pour eviter le B...... .
Leurs cris de ralliement:Des Sous , Des Sous .
Ma Bretagne est differente de la votre .
(0) 
An Floc'h
Mardi 18 janvier 2022
@Louis Le Bars
@Fañch Ar Vilin
Les publications de commentaires sur l'ABP sont comme les voies du seigneur, impénétrables.
Un coup, ça passe, un coup ça passe pas.
Je ne sais plus quel commentateur récent (sur je ne sais plus quel article) parle du site ABP comme bloqué à la préhistoire. Il a raison.
Les commentaires ou autres articles avec publications erratiques tiennent sans doute autant d'un choix que d'une désorganisation technique amha.
Pour ma part, j'ai compris que je ne serais plus publié sur les articles du lauréat du collier de l'Hermine (un des contributeurs les moins intéressants des réguliers, un vrai pilier de comptoir, ce qui n'enlève rien à ses efforts pour avoir co-fondé ce site, qui doit beaucoup aux commentateurs), sauf sur les articles lié à OLB, parce que j'exprime mon soutien à Troadec sans doute.
Mais dans l'ensemble, la ligne éditoriale est assez libre. Je la trouve bien moins préjudiciable en tout cas que la gueule du site qui doit faire fuir n'importe quel adolescent.
Je n'utilise pas twitter mais c'est assez pathétique de ne pas le voir proposé ici (en 2015!).
@Tugdual Radiguet
Le FN au 2nd tour pour le CR ? C'est possible mais beaucoup moins qu'ailleurs en France.
MLP au 2nd tour en 2017 en Bretagne ? Beaucoup plus sûr mais certainement moins qu'ailleurs, encore une fois.
C'est évident que le FN va progresser et, pour le coup, peut-être plus qu'ailleurs.
Mais gagner, en décembre en tout cas, non. D'autant que contrairement à d'autres régions, il y a une liste "régionaliste" qui lui prendra quelques voix. Une liste indépendantiste aussi, même si ça peut paraître absurde (mais une bonne part, pas tous, d'adsav et affidés le sont).
@SPERED DIEUB
Si Chevènement a le mérite de faire tomber les masques et revendiquer l'évidence, du côté de Mélenchon, il ne lâchera rien avant 17.
Tant mieux. Plus les confusions et dispersions dureront, plus le mouvement breton aura de chances (modulo le fait qu'il démontre qu'il n'est pas à l'abri lui-même des confusions et dispersions).
@PIERRE CAMARET
Alors, la fin du boom immobilier chinois et sa première crise financière ? No worries, mate ? Ca fera sûrement baisser les tarifs à Bangkok et Bali. J'imagine que c'est ce qu'on retient avant tout down under. Avec les résultats des courses, du footy et du rugby. Même s'il fait un peu chaud. Au sens propre et figuré.
(0) 
PIERRE CAMARET
Mardi 18 janvier 2022
AN FLOCH'. EH! mate il faut etre un peu plus international . L'Australie rentre en recession ( precede par le Canada et le Bresil ).Le AUD ( Australian Dollar se casse la figure ) rien n'est bien . Les Mines continuent a licencier , les chantiers navals aussi ... un petrole a 40 USD/le barrel fait que les parapetroliers et les petroliers licencient ( 6500 chez SHELL ).
Rugby pas brillant contre les Kiwis ( sauf pour moi , ai un passeport Kiwi) enfin on se passionne en regardant les Divisions bretonnes monter sur Paris et a voir a la TV . Les Refugies Syriens en Gare de Budapest crier ; Germany , Germany ...... la terre promise (non desole , ils ne crient pas FrankReich ) cela change avec 1945... et seulement 70 ans d'ecart . Un monde qui change ... mais pas pour les Bretons ... la routine quoi , la rouspetance , quelques sacages .
Du classique .Du Deja Vu.
(0) 
SPERED DIEUB
Mardi 18 janvier 2022
.Le AUD ( Australian Dollar se casse la figure )
J'y croyais pourtant comme un plan b en cas d'une défaillance de l'euro je vous ai trop écouté ,mais c'est de ma faute
(0) 
Louis Le Bars
Mardi 18 janvier 2022
@ An Floc'h : "Les commentaires ou autres articles avec publications erratiques tiennent sans doute autant d'un choix que d'une désorganisation technique amha."
Concernant mes messages censurés, à vrai dire il sont systématiquement censurés sur les articles de M. Argouarc'h.
(0) 
PIERRE CAMARET
Mardi 18 janvier 2022
SPERED DIEUB . Si vous avez des AUD , ne les vendez pas , cela va remonter . Un accord de libre exchange est en cours de signature avec la CHINE.
Les USA soutiennent l'Australie , son partenaire privilegie de cette partie du Monde .
C'est un mauvais passage . Ils n'ont pas su prendre les decisions au bon moment . Cela arrive , n'est ce pas. Regardez en France et en Bretagne !!!
(0) 
PIERRE CAMARET
Mardi 18 janvier 2022
SPERED DIEUB . Si vous avez des AUD , ne les vendez pas , cela va remonter . Un accord de libre exchange est en cours de signature avec la CHINE.
Les USA soutiennent l'Australie , son partenaire privilegie de cette partie du Monde .
C'est un mauvais passage . Ils n'ont pas su prendre les decisions au bon moment . Cela arrive , n'est ce pas. Regardez en France et en Bretagne !!!
(0) 
Louis Le Bars
Mardi 18 janvier 2022
Mon adresse IP bloquée ce matin, plus d'accès au site...tout cela parce que j'ai osé critiquer sa sainteté Argouarch et sa censure. Les médailles, ça a un revers visiblement.
Et je ne vois pas ce que vient faire le bénévolat revendiqué là-dedans ?
(0) 
An Floc'h
Mardi 18 janvier 2022
@Louis Le Bars
"Concernant mes messages censurés, à vrai dire il sont systématiquement censurés sur les articles de M. Argouarc'h."
Si on n'est pas d'accord avec ses articles, il ne publie pas. Quand il tente des pseudo-analyses qui enfoncent des portes ouvertes et qu'on lui fait remarquer, il n'aime pas ça. Il m'a censuré nombre de fois. Mais sur les articles d'OLB, comme j'exprime mon soutien, mes commentaires passent.
Ce n'est pas le seul à être susceptible. Mais il y a aussi parfois les commentaires qui se perdent je pense.
@PIERRE CAMARET
"Un accord de libre exchange est en cours de signature avec la CHINE.
Les USA soutiennent l'Australie , son partenaire privilegie de cette partie du Monde ."

Colonie économique chinoise. Colonie militaire américaine. Tout ça agrémenté du folklore de la reine d'Angleterre.
"C'est un mauvais passage"
C'est surtout la fin de leurs Trente Glorieuses.
L'Australie a encore une certaine marge mais le jour où la clim deviendra inabordable à la majorité de la population, la Tasmanie va connaître un boom démographique au détriment du Queensland. Ca tombe bien, il y a pleins de logements vides à cause de la spéculation immobilière.
Et encore, ne parlons pas de l'érosion des côtes de ce plat pays, de la disparition de la barrière de corail, de la raréfaction de l'eau, des bushfires etc.
"Ils n'ont pas su prendre les decisions au bon moment ."
C'est d'autant plus dommage qu'ils n'écoutent pas ses quelques habitants qui n'ont pas oublié l'incroyable rudesse de cette terre. Ce n'est pas un hasard si la mythologie Mad Max est née là-bas.
La faute aussi, sans doute, à tous les immigrés des vingts dernières, les Européens de l'ouest surtout, qui quittent un continent à la dérive pour reproduire exactement les mêmes fautes qu'ils reprochent à leurs parents. Ils préfèrent surfer et boire des cocktails. Avec assez peu de reconnaissances pour les générations qui ont construit un modèle social leur permettant d'avoir un niveau de vie intéressant sans trop se fouler.
Quant à la NZ, c'est pire. Accepter sans moufter de voir ses éléments éduqués aller chez le voisin, de payer le lait aussi cher que l'essence, voir leurs produits agricoles de qualité partir à l'export pour ne garder que les plus mauvais (et je ne parle pas de ce qu'ils osent appeler "saucisse" qui ne sont pas faites que de viande, ça donnerait à plus d'un Allemand l'envie de l'envahir).
Si c'est pas pire que l'inertie bretonne ça...
Il ne faudrait pas oublier que, par tête de pipe, Australien et Néo-Zélandais sont les plus dépendants au monde de la technologie moderne.
Va pas falloir qu'ils se ratent sur la transition énergétique. On attend encore les ingénieurs. Parce qu'à part pour les mines, j'ai pas l'impression qu'ils en produisent plus qu'ailleurs.
Niveau aberration politique, malgré les médiocrités des Sarkozy et autres Hollande, Tony Abbott et John Key gagnent le challenge haut la main.
Je n'ai rien contre ces pays ou leurs habitants en particulier. Les rares qui n'ont pas oublié la rudesse de la vie de leurs parents et grands-parents, avant la mondialisation, quand c'était encore l'autre bout du monde, ont même une philosophie de vie de valeur.
Mais dans l'ensemble, s'il y a un endroit à ne pas prendre pour modèle, c'est bien là-bas.
"cela va remonter"
Et il y a une vie après la mort.
Peut-être bien. Mais en être persuadé, c'est du domaine de la foi.
Il parait qu'en Europe il y a eu des reprises économiques au milieu des années 80 et fin 90.
Paraitrait même que la croissance revient.
(0) 
PIERRE CAMARET
Mardi 18 janvier 2022
Mr AN FLOCH ....Mon Dieu vous en savez des choses , completement a cote de la plaque , venant de votre imagination fertile . Vous ne m'appressionnez , mais pas dutout.Vous devriez commencer une carriere de joueur de Bonneteau ?? .
Des gens , comme vous , me font penser a une question : qu 'est ce qué je fous chez ABP.???
Comme je l'ai dit , j'attends les resultats des elections Regionales pour continuer ou arreter tout , après 60 ans de militantisme . Aujourdhui , malgre ses erreurs , l'Australie m'apporte plus que la Bretagne , sur le plan realite et moral.
Continuez a berner les Bretons.Ils aiment cela .
Pour moi , vous etes l'image du Francais.
(0) 
An Floc'h
Mardi 18 janvier 2022
@PIERRE CAMARET
"l'Australie m'apporte plus que la Bretagne , sur le plan realite et moral."
Vous êtes déçu de la Bretagne ? C'est compréhensible. Ca tourne à l'aigreur ? C'est dommage.
Tant pis pour vous mais gardez le pour vous.
Occupez vous alors de vos nouveaux pays. Ils n'échapperont pas à une remise en cause du système mondialisé.
Leurs gouvernements ne sont pas mieux qu'en Bretagne.
Vous vous désolez du spectacle breton, mais prenez conscience que c'est le même qui est programmé chez vous, modulo le décalage horaire et adaptations locales.
Il y a des gens très bien avec qui militer là-bas. Ce sont des pays passionnants, capables de produire des Assange, par exemple. Mais capable aussi de se passionner pour un Abbott. Vu le confort et le recul que ces pays ont (encore), ça ne démontre pas une quelconque supériorité morale.
Si la maison est plus récente et plus grande, avec moins de voisins, vos nouveaux propriétaires ne valent pas mieux que les anciens. Pas très regardant sur les normes incendies.
(0) 
PIERRE CAMARET
Mardi 18 janvier 2022
AN FLOC'H .
Grande victoire : l'Australie a battu les USA , en rugby : 47 /10 a Chicago , hier soir .
Mon fils qui travaille maintenant a CHICAGO a assiste au match .
Les YANKEES sont des jeunots en rugby . Les Australiens / South Africans OK . Les meilleurs etant les KIWIS : All Blacks.
Tout le monde heureux ici .... et nous allons prendre plus de refugies syriens ,que prevu . ABBOT et SHORTEN l'ont dit
(0) 
PIERRE CAMARET
Mardi 18 janvier 2022
AN FLOCH ..... et avant hier , l' Australie a battu le Royaume Uni 33/13 .
La descente aux enfers , la fin du Monde comme le note la Presse Britannique .
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 9 multiplié par 8 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.