Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
Soazig Daniellou
Soazig Daniellou
- Communiqué de presse -
Une avant-première à Carhaix ce jeudi, au cinéma Le Grand Bleu
Soazig Daniellou poursuit sa route de cinéaste et de documentariste : elle propose ici un portrait de quatre familles de l'Emsav, bien connues du mouvement breton
Fanny Chauffin Par FC le 1/06/15 12:28

Soazig Daniellou poursuit sa route de cinéaste et de documentariste : elle propose ici un portrait de quatre familles de l'Emsav, bien connues du mouvement breton.

Ils s'appellent Denez, Louarn, Kervella et Huon. Leurs parents ont décidé dans les années 1950 de parler breton à leurs enfants, quels que soient les lieux où ils vivaient. Ils organisent des camps de vacances l'été, enregistrent des histoires pour les autres enfants, inventent la langue de demain en famille.

Si les écoles en breton existent aujourd'hui, c'est sans nul doute en grande partie à cause de cette initiative qu'ils avaient prise à une époque où la langue était abandonnée par une grande partie de la population.

Le film est ponctué de témoignages, de photos d'époque, et de dessins originaux animés créés par Ana Duval-Guénnoc.

Projection en avant-première ce jeudi 4 juin au cinéma le Grand Bleu Carhaix, près du centre Glenmor, à 20h30. En présence de la réalisatrice.

Voir aussi :
Vos 6 commentaires
Alan meur Le Lundi 1 juin 2015 17:26
super des familles qui embauchent leurs propres enfants ou cousins dans des organismes ou associations dont ils ou elles sont présidentes...
dans d'autres pays, ces comportements ont un nom...
(0) 

Une réponse Le Mardi 2 juin 2015 00:18
Népotisme, c'est la réponse ? Cela se pratique effectivement dans de nombreux pays se revendiquant même démocratiques.
(0) 

Philippe Guilloux Le Mardi 2 juin 2015 22:11
Alan Meur : oui ca a aussi un nom en France et si vous ne le savez pas, c'est très couramment employé par les députés, sénateurs, maires... mais bien évidemment, comme souvent, les bretons doivent à ce niveau être plus blancs que blancs.
D'autre part, comme il s'agit d'une avant-première, il me semble intéressant de savoir comment avez vous pu voir le film et savoir de quoi il parle ? Si ca n'est pas le cas, votre commentaire relève donc du procès d'intention.
(0) 

Jean Albert Le Mercredi 3 juin 2015 11:49
Le sujet du documentaire (que je n'ai pas vu) me parait intéressant sociologiquement. Mon commentaire ci dessous est de portée générale et ne vise nullement les familles objet du documentaires mais vise les 3 premiers commentaires : ils relèvent à mon avis d'un débat malsain. Alan Meur doit apporter les preuves de ce qu'il avance et celà n'est pas lié au fait d'avoir vu ou non le documentaire comme veut le penser Philippe Guilloux. Maintenant s'il s'agit d'entreprises totalement privées et soumises à la loi du marché, je ne vois pas ce qui serait moralement ou pénalement condamnable. Pour Philippe Guilloux : comparer avec les élus qui peuvent être condamnés pour prise illègale d'intéret est déjà insinuer qu'il faudrait se poser des questions : plutot que d'énoncer que les "bretons" sont sommés de laver plus blancs, mieux vaudrait énoncer que les "bretons" se doivent laver ausi, oui aussi blanc.
(0) 

Philippe Guilloux Le Vendredi 5 juin 2015 09:44
un film intéressant, une mise en image agréable, notamment avec l'utilisation des dessins. Et bien évidemment, rien à voir avec les insinuations de certains dans les commentaires ci-dessus qui relève de la malveillance, et pas par rapport au film.
(0) 

Une réponse Le Vendredi 5 juin 2015 16:10
@ Jean Albert : Ça, c'est drôle ! L'un dit 3, l'autre dit 2, le dernier dira 1. Car il ne s'agit que d'un seul commentaire que vous jugez malsain : le premier. Il fallait lire, sans médire ni juger. Décidement, la démocratie...
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font 0 multiplié par 1 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons