Un premier petit pas pour l'indépendance de la Bretagne

-- Politique --

Communiqué de presse de Gwened / Vannes 2014
Porte-parole: Bertrand Deleon

Publié le 6/12/15 23:24 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Mes chers compatriotes,

Dimanche, vous avez participé à l'élection des conseillers régionaux. Le gouvernement français a exploité des circonstances tragiques pour faire oublier les enjeux bretons, mais malgré ce contexte difficile, et en dépit de nombreuses embûches à surmonter (circulaires et bulletins non distribués, palette égarée par la Préfecture, équité inexistante entre listes dans certains médias et peu de place pour nous…) ce scrutin est un premier pas réussi pour l'indépendance de la Bretagne.

Pour la première fois en Bretagne, une liste indépendantiste bretonne se présentait aux élections régionales. Ce sont ainsi près de 7.000 Bretons qui ont fait le choix de la liste Notre Chance l'Indépendance ; ils ont fait confiance aux candidats de la liste que j’ai menée avec la participation du Parti Breton.

Je tiens personnellement à remercier toutes celles et ceux qui ont porté leur vote en faveur de la souveraineté bretonne. Soucieux de faire de la politique autrement, je ne me considère nullement propriétaire des votes qui se sont exprimés pour l'indépendance de la Bretagne, et ne donnerai donc aucune consigne de vote pour le second tour.

La voix de la souveraineté, celle de la dignité, était présente en Bretagne, grâce à vous. Les partis français sont une fois de plus en tête dans ces élections alors qu’ils sont bel et bien à l’origine de nos maux : pillage des richesses, chômage, pauvreté, exode et désolation. La clairvoyance de nos électrices et électeurs l’emportera, il le faudra. La France écrase les Bretons, qui hélas en redemandent, mais la France s’effondre.

A galon ganeoc’h evit Breizh,

Bertrand Deléon, tête de liste de Notre Chance l'Indépendance.

Voir aussi :
mailbox imprimer