Un collectif de vacanciers mobilisés à Quiberon pour sauver leur camping municipal

-- Patrimoine --

Annonce de Spered Gouez / L'esprit sauvage
Porte-parole: Marie-Josée Christien

Publié le 8/09/19 17:43 -- mis à jour le 08/09/19 17:43

Le camping municipal du Goviro existe depuis plus de 59 ans. Il affiche souvent complet. Chaque année, de nombreux habitués, des familles, des retraités, des amateurs de vacances simples, des cyclotouristes et des randonneurs, sans compter les saisonniers ou les camping-caristes qui complètent le camping hors saison, choisissent ce camping pour ses tarifs abordables, sa mixité sociale et générationnelle et son environnement exceptionnel. La presqu'île étant parmi les quinze stations balnéaires les plus chères de Bretagne (source Le Télégramme), c'est le dernier camping abordable de Quiberon, à la fois proche de la mer et du centre-ville.

48744_1.jpgCamping municipal du Goviro, Quiberon

L'enjeu est aussi environnemental et social. Le camping du Goviro est un havre de verdure à l'environnement préservé. Ses vacanciers font vivre le commerce local. Nombre de commerçants et de restaurateurs savent bien que les résidents de l'hôtellerie de plein air de grand luxe ne sortent guère de leur complexe, ayant épicerie, bar et restauration, piscine et club pour les enfants sur place.

La Ville de Quiberon veut se séparer définitivement de son camping municipal en Octobre, pour laisser place en 2021 à un complexe d'hôtellerie de plein air 5 étoiles dont la gestion serait confiée au groupe Odalys. Les travaux doivent commencer au printemps prochain pour une ouverture prévue en 2021. Ce complexe, dont les prix de location exploseraient, ne comporterait plus d'emplacement réservés aux tentes, aux caravanes et aux camping-cars et passerait de 249 à 165 places. Pour la haute saison 2021, Odalys a prévu de facturer au mois 1296 euros le mobil-home pour deux personnes et jusqu'à 1607 euros le logement atypique pour quatre ou cinq personnes. Des tarifs inabordables pour la grande majorité des clients actuels du Goviro. Où se logeront les employés saisonniers de Quiberon ?

La municipalité explique son choix par la vétusté des installations, le coût de sa remise aux normes et le manque de finances, oubliant au passage qu'elle est responsable de son manque d'entretien régulier. Le camping semble pourtant rentable, avec un chiffre d'affaires de 400 000 € et plus de 200 000 € de bénéfices qui n'y sont pas réinvestis.

Depuis que les vacanciers ont appris la fermeture du camping municipal du Goviro en octobre prochain, un collectif s'est formé.

Chaque vendredi depuis mi-juillet, ce sont de 50 à 100 manifestants qui se sont réunis à la gare maritime pour défiler dans les rues de Quiberon jusqu'à la Mairie. L'été se termine mais la détermination du collectif de vacanciers est intacte. En septembre, la manifestation a lieu tous les samedis à 11 H, au départ de la place de la gare maritime. Des dossiers de recours sont en train d'être montés. Une pétition ayant déjà recueilli plusieurs milliers de signatures circule.

Pour signer la pétition

mailbox imprimer
poète et critique, responsable de rédaction de la revue spered gouez/l'esprit sauvage.

Vos commentaires :

Marie-Josée Christien
Mardi 10 septembre 2019

Selon la Société Polymathique du Morbihan, le terrain où se situe le camping du Goviro est un site archéologique important qu'il convient de préserver. Un dossier a été adressé aux services compétents de la DRAC. Source Le Télégramme. A suivre...

Marie-Josée Christien
Jeudi 12 septembre 2019

Message d'Anne-Sophie ALLEAUME

A tous ceux qui soutiennent notre mouvement et souhaitent nous rejoindre pour manifester leur opposition au projet, nous donnons rendez-vous :

Dimanche 15 septembre à 13h00 place Hoche

Nous manifesterons dans le calme notre opposition à la transformation du camping municipal 2* du Goviro en Hôtellerie de Plein Air grand luxe 5*.

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 4 multiplié par 3 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.