Un auteur injustement méconnu : Tangi Malmanche

-- FC --

Communiqué de presse de FC
Porte-parole: Fanny Chauffin

Publié le 28/02/16 14:43 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Ar Vro Bagan joue les pièces de cet auteur né dans le Nord de la France, qui a appris le breton au manoir familial, à Plabennec. Il a lui même traduit ses pièces en français, récemment éditées chez Aber.

Qui connaît Tanguy Malmanche ? Il faudrait pourtant lui laisser toute sa place dans la littérature bretonne de langue bretonne et de langue française. Que ce soit Kou le corbeau, ou le conte de l'âme qui a faim en passant par les Paganiz, on a là une oeuvre très cohérente, parue au début du XXe siècle, et que Ar Vro bagan remet régulièrement à l'honneur (son et lumière à Menez Hamm, pièces jouées comme ici dans le cadre des Deizioù de Lorient).

Fonds breton traditionnel (les âmes, les naufragés en mer, les chevaliers...) mais aussi un humour qui se rit des traditions, même si, selon Goulc'han Kervella, l'auteur préférait la fréquentation des crânes dans les chapelles perdues plutôt que des êtres vivants...

Voir aussi :
mailbox imprimer
Correspondante multimédia pour l'ABP d'abord, puis porte-parole de Taol Kurun, enfin chercheuse à l'Université Rennes 2 au laboratoire Ermine et au CRBC.

Vos commentaires :

ANTI-SPAM : Combien font 7 multiplié par 8 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.