Trente ans de l'UBAPAR
Communiqué de presse de Taol Kurun

Publié le 20/10/13 12:22 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Cent personnes ce samedi à Lanmeur, animateurs, bénévoles et professionnels, associatifs qui depuis trente ans animent le territoire

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous ! (voir le site)

Jean Horgues-Debat, sociologue du milieu rural venu des Hautes Alpes, explique comment l'on est passé d'un système régalien où aucun service n'existait au système actuel. La Révolution française apporte la poste, les hôpitaux, puis arrivent les chemins de fer, l'Education populaire en 1936, le Ministère de la Culture en 1959...

L'arrivée des services de santé, de services, des multiples organismes qui s'occupent de distribuer des aides, de sélectionner les dossiers va complexifier encore le système.

Et ce système marche mal, les répondeurs sont aux abonnés absents, les petites communes rurales sont les grandes perdantes de ce grand charivari. Comment l'éducation populaire peut survivre dans ces superpositions d'administrations et de sigles ?

Il prend des exemples simples comme celui d'une jeune femme qui veut faire garder son enfant sur le territoire : première classe pour celle qui pourra bénéficier d'un système de garde privé, deuxième classe pour la crèche municipale qui ne l'acceptera pas parce qu'elle n'habite pas la commune centre, système D avec des personnes qui travaillent au noir, pas qualifiées, peu sûres ...

La qualité des services va-t-elle de pair avec la professionnalisation des cadres ? Les frontières sont instables entre domaine privé et public. Les associations (domaine privé) touchent 50% d'aides publiques (subventions). Certaines associations sont l'objet d'une "instrumentalisation totale" ...

Il appelle à l'innovation, au partage des savoirs, à l'invention d'une société qui sait partager et recréer du lien social pour un monde rural créatif et porteur d'emplois.

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 3 multiplié par 5 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.