Tour d’horizon des enjeux bretons avec Christian Troadec

-- --

Communiqué de presse de Le blog de paul Molac
Porte-parole:

Publié le 10/08/20 22:06 -- mis à jour le 10/08/20 22:31

J’ai rencontré Christian Troadec à Carhaix, au bord du canal de Nantes à Brest, tout un symbole. Le maire et conseiller départemental du Finistère qui vient d’être réélu au premier tour à la mairie de Carhaix est un acteur important de la vie politique régionale.

Nous avons évoqué les grands enjeux d’avenir pour la Bretagne et la relance nécessaire pour l’économie et l’emploi. Nous avons convenu du chemin à tracer qui passe par une plus grande autonomie politique et financière de notre région afin de mettre en œuvre les politiques indispensables au bien vivre des personnes en Bretagne. Nous rappelons, à l’instar de ce qu’a également pu dire le président de Région, Loïg Chesnais-Girard, que seule une voie spécifique permettra de sortir de l’ornière pour répondre au mieux aux préoccupations des Bretonnes et des Bretons. Le rebond après la crise du covid 19, les transitions agricoles, énergétiques mais aussi démocratiques et culturelles ne peuvent être menées à bien qu’avec l’implication de la population. Aussi l’échelle locale et régionale sont les échelons les plus pertinents pour enclencher ces transitions. L’Etat ne peut pas s’occuper de tout. Son échec est patent dans la gestion de la pandémie du Covid-19. Il doit laisser les régions s’organiser en synergie avec les collectivités locales et ne plus être un frein comme c’est le cas aujourd’hui.

Avec Christian Troadec nous avons également effectué un tour d’horizon des différentes échéances démocratiques à venir : sénatoriales, départementales et régionales en 2021 dans les 5 départements de la Bretagne historique mais aussi législatives à venir en 2022. Du pain sur la planche afin d’écrire, avec tous ceux qui le souhaitent, la feuille de route indispensable menant à une Bretagne dynamique, solidaire, attentive aux plus fragiles et respectueuse de l’environnement. Une Bretagne également à l’aise dans ses baskets avec la langue et l’identité bretonne qui passe bien entendu, par une rapide et indispensable réunification avec Nantes et un développement de nos langues dans la vie quotidienne.

Ce communiqué est paru sur Le blog de paul Molac

Voir aussi :
mailbox imprimer

Vos commentaires :

kris braz
Mardi 11 août 2020

Commencez donc - par exemple - par protester contre la suppression de la chaîne publique "France O" et avancez l'idée d'une chaîne publique de télévision des "régions", indépendante de France 3.

Naon-e-dad
Mardi 11 août 2020

"échec [de l'Etat] est patent dans la gestion de la pandémie du Covid-19".

Chronologiquement (si l’on oublie les premiers mois ela pandémie), c'est surtout vrai depuis le début de l'été. Dans les communes côtières, l’afflux massif de touristes - des records de fréquentation - à partir de la deuxième semaine de juillet, a fait monter les indicateurs sanitaires. Ceci oblige les locaux à redoubler de vigilance (choisir ses heures pour faire ses courses dans les supermarchés bondés, ou éviter les plages, par exemple).

Indépendamment de ces afflux, la communication des grands médias (« main-stream ») continue de surprendre, parfois.

Comment peut-on entendre des scientifiques, hauts-placés dans le système, s’obstiner à dire sur les plateaux TV que « le virus circule ». Non, le virus est simplement présent. Ce sont les gens qui circulent. Ce n’est pas du tout la même chose.

Si le virus circule, alors je ne peux pas grand-chose contre un adversaire invisible. Si c’est moi qui circule, alors ma capacité d’acteur est reconnue. Et je peux l’assumer (ou pas). En tout cas, je deviens objectivement et effectivement responsable. Au moins en ce qui me concerne. Comme le colibri de la fable, je peux apporter ma petite goutte pour éteindre l’incendie.

Bref, la « pédagogie » ne s’improvise pas. Elle ne peut être laissée ni entre les mains de bateleurs creux qui vendent de la peur ou du sensationnel, ni entre les mains de professionnels de la santé qui connaissent leur sujet (faisons leur cette confiance), mais ne savent pas l’exprimer avec la justesse requise, car ils n’ont pas ou pas assez le sens des mots, nécessaire à tout communicant.

Tel que c’est parti, et comme la majorité de la population semble ne pas vouloir comprendre la dynamique de diffusion (avec un effet retard de plusieurs semaines ou mois et une brusque montée aux extrêmes: la fameuse accélération « exponentielle ») actuellement à l’oeuvre, nous dit-on, il est quasi-certain que l’automne sera chaud sur le plan sanitaire.

Comment pourra-t-on réagir alors au global. Sur le plan sanitaire ? Sur le plan économique ?

Ce n’est pas une deuxième vague, ou plus tard une troisième, c’est la même vague de fond qui secoue notre société toute entière.

Ar c’hleñved-red-se, n’eo ket echu gantañ ! Tamm ebet !

Lucien Le Mahre
Mardi 11 août 2020

Et à part son inscription sur le blog molacien mais curieusement pas troadecien, cette rencontre, évidemment tout sauf fortuite, préfigurerait-elle déjà par hasard un rapprochement pour les échéances régionales de l'année prochaine, ou faudra-t'il à nouveau déplorer un pschitt politique breton de plus ?

jakez Lheritier-St Nazer
Mardi 11 août 2020

Les tours d'horizon on en a connu des centaines.

Des promesses du 1er tour aussi et des ralliements contre les promesses pour le second tour aussi.

Votre allusion aux déclarations du Pdt PS de la région croupion B4 est inquiétante et prépare t elle à une future alliance?

Faire est le plus important.

Une manifestation populaire à la rentrée en septembre et un programme politique excluant totalement une alliance avec les organisations centralisatrices françaises est à programmer.

Que pensez vous des leçons données au Liban par Mr le Drian?Incapable de respecter les alliances nouées sur Lorient pour être maire?

Que pensez vous de l'attitude de l'administration française sur l'usine Yara de Montoir de Bretagne maintes fois épinglée pour son insécurité.avec 6000 tonnes de nitrate d'ammonium ,3 fois plus qu'à Beyrouth?

Que pensez vous du silence breton sur la catastrophe marée Noire à l'ile Maurice ,de la lenteur des réactions,de la faiblesse des moyens envoyés en support.

Interrogez vous aussi sur ce qu'il va se passer à l'automne avec les vagues de licenciements en cours .

Yann D
Mercredi 12 août 2020

C'est s' atteler à un travail considérable et fondamental.

Un ou deux objectifs pourraient peut-être rassembler ? On pense de suite à  l' Ecologie qui est ce qu'elle est : le respect des écosystèmes nécessaire à notre survie. En comme dit dans cet article, il est important d'impliquer  la population.

Quel parti actuellement refuserait cette politique à part quelques ultras mettant une priorité sur d'autres objectifs ?

Pour cette  transition il faut quelqu'un de nouveau, de persévérant, de respectueux des autres. Pourquoi pas vous Paul Molac et Christian Troadec  ?

Cet objectif « Ecologie » ouvre sur le monde agricole : la Région doit se donner les moyens de subvenir à ses besoins fondamentaux nourriture saine, eau potable, air de qualité. De nombreuses initiatives responsables sont en cours.

Cela ouvre aussi sur le tourisme à réserver aux locaux en priorité. Par exemple faire découvrir aux scolaires chaque année une partie de son territoire d'une manière adaptée aux divers âges. Moyen de donner des repères aux jeunes, de les faire réfléchir, de les faire agir si possible, dans un système cohérent. Cela existe déjà à petite échelle.

Cela ouvre sur le milieu marin présent dans les 5 départements. Pêche, moyen de transport ....

Etc... L'emploi à ajuster.

Cet objectif s'ouvre sur la réunification des 5 départements marins bretons

A la lueur de ces dernières années on se rend compte qu'avoir un Président de la République favorable à une refonte des Régions serait un atout. C'est sans doute, indispensable si on veut tenter encore une manière non violente.

Alors ne faudrait-il pas, se donner une chance supplémentaire. En ajoutant, à un moment approprié, en bas de votre « feuille de route », un complément au projet « Réunification B5 ». Un sujet qui pourrait être « Révision du découpage actuel des Régions françaises » ? Avec les éléments caractérisant la Région Bretagne : Géographie - gestion adaptée en sous-entendu.-, Histoire, autres ......avec l' ambition de respecter l'écologie et le patrimoine construit des lieux.

La sécurité. Les migrations sont peut-être à évoquer à ce niveau.

Certains territoires seront peut-être intéressés à faire de même, de tout temps il y a eu des contacts entre territoires voisins. Pourquoi pas aussi des mouvements, un nouveau parti écartant les étiquettes gauche et droite. Un candidat présidentiel, convaincu, préparé à cet objectif pourrait peut-être émerger.

Evidemment c'est dans l'idéal.

ANTI-SPAM : Combien font 7 multiplié par 4 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.