Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Dépêche -
Tour de Bretagne de l’énergie : la maîtrise de la consommation électrique
La 4ème édition du tour de Bretagne de l’énergie se poursuit actuellement dans le Morbihan. De nombreuses visites sont au programme, notamment des découvertes de maisons écologiques, ou de bâtiments à faible consommation énergétique. Outre ces lieux ouverts au public, la ville de Ploemeur accueillait ce jeudi une conférence
pour ABP le 13/10/06 10:29

La 4ème édition du tour de Bretagne de l’énergie se poursuit actuellement dans le Morbihan. De nombreuses visites sont au programme, notamment des découvertes de maisons écologiques, ou de bâtiments à faible consommation énergétique.

Outre ces lieux ouverts au public, la ville de Ploemeur accueillait ce jeudi une conférence sur le thème de la « maîtrise de la consommation d’électricité ». Le débat a été ouvert par Patrick Gargam, adjoint de la mairie de Ploemeur à l’environnement, et par Marcel Rodriguez, adjoint délégué à l'urbanisme, qui se sont félicités de la présence de nombreux étudiants dans la salle.

EDF présente les enjeux électriques

C’est d’abord le premier acteur du marché de l’électricité qui s’est exprimé : Bernard Maillard, représentant EDF, a ouvert le débat par une présentation des enjeux de l’électricité, précisant par ailleurs que la caractéristique principale de cette énergie est « qu’elle ne se stocke pas ou peu, il faut donc livrer juste à temps, en temps réel. »

Ce problème étant soulevé, Bernard Maillard a expliqué dans quelle mesure l’électricité est échangée entre les différents pays européens afin de répondre toujours à la demande des usagers. Puis il a souligné les contraintes géographiques de la Bretagne en matière d’approvisionnement en électricité : être à la pointe de l’Europe n’est pas un atout pour recevoir l’électricité. De plus, nous ne produisons par nous même, que 5% de notre consommation. Aussi, nous devons faire appel aux autres régions pour nous fournir l’énergie nécessaire à nos besoins. Pour EDF, il s’agit là d’un bel exemple de « solidarité inter régionale ».

En matière d’économies d’énergie, le représentant d’EDF a d’abord rappelé les gestes de bon sens que chaque consommateur devrait avoir en tête. Puis il a précisé que pour la Bretagne, et pour les entreprises bretonnes, la maîtrise de l’énergie est certainement un grand facteur d’innovation. Mais si les entreprises doivent investir pour maîtriser la consommation d’énergie, EDF veut aussi agir. Bernard Maillard a d’ailleurs rappelé que si EDF investit près de 3 milliards d’euros dans la construction de l’EPR à Flamanville, elle investit une somme équivalente dans le développement des énergies renouvelable d’ici à 2010.

L’ADEME présente les scénarios d’économies d’énergie

Après EDF, c’est Yvon Basset, délégué régional adjoint de l’ADEME qui a poursuivi la présentation avec deux axes principaux : la maîtrise de la demande en électricité en Bretagne, et le renforcement des capacités de production régionale (5% actuellement).

Une analyse rapide de la situation bretonne a permis de dégager les principales consommations en électricité. Contrairement au reste de la France, c’est le résidentiel qui consomme le plus d’énergie en Bretagne (36% de la consommation globale), en raison principalement du nombre d’habitats anciens. Puis ce sont les transports qui, avec 33% de la consommation, représentent la deuxième source de dépenses énergétiques. L’industrie, en raison de sa nature, ne représente que 12% des dépenses, et l’agriculture 7%.

L’ADEME a donc travaillé à partir de ces données à plusieurs scénarii. Si la construction de logements neufs permet, grâce aux nouvelles normes d’isolation, de réduire la dépense énergétique, cela reste une économie marginale. L’ADEME a en effet calculé que, le facteur le plus important en matière d’économie, serait la mise aux normes énergétiques du parc de logements anciens. En effet, ces transformations permettraient de faire en sorte que la consommation globale n’augmente pas dans les années à venir et reste à son niveau actuel.

Bien sûr, il ne s’agit là que de scénarii, mais la Bretagne a certainement de nombreuses cartes à jouer en matière d’économies d’énergie. C’est l’objet de ce tour de l’énergie en Bretagne, que de faire découvrir au public que nous sommes tous acteurs de ces problématiques.

JPT / SJ / ABP

Cet article a fait l'objet de 1669 lectures.
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 6 multiplié par 8) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons