Toujours pas de représentants de téléspectateurs au CSA et toujours pas d’émission en breton sur FR3 Ouest pour la Loire-Atlantique
Communiqué de presse de A.E.M.B.

Publié le 1/02/05 21:05 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Association des Elus Municipaux Bretons

A.E.M.B.

Communiqué de presse Le 1er février 2005

Toujours pas de représentants de téléspectateurs au CSA

et toujours pas d’émission en breton sur FR3 Ouest pour la Loire-Atlantique

Il est regrettable qu’une fois de plus aucun représentant des téléspectateurs ne siège parmi les « sages » du CSA dont la désignation n’est pas sans soulever des interrogations.

En effet, suite à l’esprit de la loi n° 2001-420 relative aux nouvelles régulations économiques correspondantes à la démocratisation du secteur public, nous étions en droit de penser qu’un représentant des usagers, donc des téléspectateurs, aurait pu être choisi pour siéger au CSA.

L’A.E.M.B., qui a soutenu la candidature de Denis Rougé, Président de l’association « Les Pieds dans le Paf », ne peut que dénoncer le manque de volonté démocratique de la part du gouvernement. En effet, il est temps de replacer les citoyens-téléspectateurs au cœur des questions de télévision alors que la télévision s’éloigne de plus en plus de ses missions premières, et ne tient pas compte du désir des téléspectateurs dans la programmation. Nous en avons en Loire-Atlantique la cruelle démonstration puisque voilà maintenant deux ans que FR3 Ouest s’oppose à la volonté de ses auditeurs de Loire-Atlantique en refusant la diffusion de l’émission en breton sous-titrée en français « Red an Amzer » malgré une pétition de plusieurs milliers de signatures, l’intervention de nombreux élus et un rappel du CSA. Nous pouvions bien sûr espérer le règlement de tel conflit si les téléspectateurs avaient eu un véritable représentant dans ce cercle apparemment très sélectionné du CSA. En attendant, que faut-il faire ?

L’A.E.M.B. continuera à travailler avec l’association « Les pieds dans le paf » pour trouver une solution afin que les téléspectateurs soient plus impliqués et reconnus dans l’espace de la télévision publique, cela fait partie des droits du téléspectateur qui doit être respecté dans une véritable démocratie.

Patrick PELLEN,

Vice-président de l’A.E.M.B.

Conseiller municipal et communautaire de Nantes Métropole

Bernard Le Tellier


mailbox
imprimer
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 2 multiplié par 8 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.