Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Tibet : n'oublions pas que le communisme fait encore des morts
Frederig ar Bouder, président d'Adsav, analyse la situation au Tibet: Alors qu'au Tibet la répression contre les velléités d'autodétermination prend une tournure de plus en plus brutale, je souhaite rappeler de manière solennelle que le conflit qui ensanglante Lhassa représente bien plus qu'une querelle entre deux nations lointaines dont le
pour Adsav!, Strollad pobl vreizh le 22/03/08 17:17

Frederig ar Bouder, président d'Adsav, analyse la situation au Tibet:

Alors qu'au Tibet la répression contre les velléités d'autodétermination prend une tournure de plus en plus brutale, je souhaite rappeler de manière solennelle que le conflit qui ensanglante Lhassa représente bien plus qu'une querelle entre deux nations lointaines dont le peuple breton n'aurait pas à se soucier. Depuis plus de soixante ans, l'acharnement de la Chine communiste contre le peuple Tibetain, tantôt sournois, tantôt frontal, ne s'est jamais démenti. Il relève de motivations tout autant idéologiques qu'humaines. Doit-on rappeler que la République populaire de Chine demeure un régime communiste qui, en tant que tel, bafoue la dignité humaine, les droits des peuples et la liberté de conscience? Comme tous les régimes inspirés de cette idéologie macabre, l'Etat chinois conserve les attributs du totalitarisme. Bien des Européens, fascinés par les gains immédiats qu'ils pensaient tirer du mirage économique chinois, ont trop longtemps fermé les yeux sur la vraie nature du pays dont ils encouragent la montée en puissance.

Depuis soixante ans, au prix de multiple sacrifices, le peuple tibetain a su maintenir sa spécificité culturelle et surtout religieuse. Pour tout breton conscient de sa propre personnalité nationale cette fidélité à soi-même impose le respect. Pour la Chine communiste, cette indépendance des cœurs et des esprits est inacceptable. Alors qu'on se plait parfois à considérer le communisme comme un reliquat du passé, la répression actuelle nous rappelle que ce régime règne sans partage sur un pays en passe de devenir la première puissance économique mondiale. J'invite mes compatriotes à garder ces faits à l'esprit lorsqu'ils portent leurs regards sur le sort de notre propre nation: la négation du droit des peuples et des libertés religieuses vont toujours de pair avec les dérives totalitaires.

Frederig ar Bouder

Penn rener Adsav! / Président d'Adsav!

Voir aussi :
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 8 multiplié par 0) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons