Territoire régional : le FN lui tord le cou
Communiqué de presse de Collectif Breton pour la Démocratie et les Droits de l'Homme

Publié le 4/01/17 11:17 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

On connaît l'antirégionalisme de Fillon qui ne veut en aucun cas d'une réunification du territoire breton… et ça continue !

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous ! (voir le site)

On sait les belles promesses des Gauches (au pluriel), si bien jetées aux orties dès les urnes ramassées.

Leur refus si antidémocratique de réunification, malgré des promesses qui remontent au moins à une quarantaine d'années ! Si ce n'est plus !

Quelle aubaine pour Marine Le Pen qui veut  effacer de la carte, et cela sans aucun égard ni honnêteté envers les habitants, des territoires historiques annexés par une France qui s'autoproclame "éternelle" et "indivisible" !

Bref, rien pour l'heure dans les divers programmes, de gauche ou de droite, sur le "déménagement territorial" de Hollande un soir sur un coin de table !

Car pour l'heure la réelle régionalisation, – avec avis du peuple de ces territoires - cette tarte à la crème devient de plus en plus rance au fil des ans. Depuis 1977, elle est devenue plus que frelatée à force d'être servie à toutes les sauces électorales : Marine Le Pen n'a eu qu'à s'en saisir !

Pourquoi se gêner ?

La forte tête Lepeniste s'en est emparée et s'est dit qu'on pouvait leur tordre le cou à ces régions mal fagotées par Hollande.

Ainsi pourrait-elle à son aise, dépecer notre histoire et notre culture alors qu'à droite comme à gauche, on se délecte d'avance d'un bon comptage des voix qui ouvre bénéfices et bonnes places après élections ?

Passé le "périph", les régions ? Des "lieux" négligeables sauf pour prendre un peu l'air et bénéficier du paysage !

Et surtout pas un mot au sujet du besoin urgent de réformes de l'État, à moins que cela se fasse démocratiquement "à la française" par décret absolutiste ? Après les présidentielles ! Et surtout sans notre avis.

Et comment stopper l'épanchement mortel de la dette d'État ? Oh ! détails de l'histoire que tout cela !

Et super-bravo pour les média : le minimum de mots là-dessus ou pas du tout !

Mais il faudra compter avec les Bretons de la Bretagne historique qui n'admettront jamais cela sans mot dire !

Et surtout bien se rappeler les votes du passé : les Bretons et les Alsaciens pourraient, encore une fois, faire le poids dans la balance électorale.

Voir aussi :
logo
Le Collectif breton pour la démocratie s'est constitué le 28 octobre 1999 à Carhaix, à l'initiative d'un groupe de citoyens de l'ensemble de la Bretagne. Il propose que se joignent à son appel toutes celles et ceux qui font vivre la Bretagne d'aujourd'hui. En respectant les principes fondamentaux de la démocratie, des Droits de l'Homme et de l'attachement à la diversité et l'expression culturelle de tous les peuples. N'est donc pas concernée par cet appel toute personne dont les actes ou les propos relèvent du racisme et n'accepte pas la différence culturelle.
L'auteur a décidé de ne pas autoriser les commentaires pour cet article.