-- Société --

Tags islamophobes en breton sur un centre culturel islamique à Rennes : l'association «Mignoned Ai'ta !» condamne

Communiqué de presse de Mignoned Ai'ta! (porte parole PINSCHOFF Bronwenn) publié le 15/01/15 18:57

"mignoned Ai'ta!"

Constituée en septembre 2013 d'abord pour soutenir des militants du collectif Ai'ta ! lors de procès en appel à Rennes et à Lorient, l'association « Mignoned Ai'ta ! », dont l'objet est plus large « promouvoir, soutenir et défendre la langue et la culture bretonnes et d'apporter son soutien actif aux militants et aux autres associations dont l'action correspond à ces objectifs » condamne, avec la plus ferme énergie, l'utilisation de la langue bretonne à des fins islamophobes en Bretagne !

Alors que des militants et militantes luttent depuis des années pour qu'enfin soit reconnues et respectées la langue bretonne en Bretagne ainsi que la pluralité linguistique sur le territoire de l'État français (ratification de la charte européenne des langues minoritaires, statut de co-officialité pour la langue bretonne…), l'emploi d'un slogan en breton tagué sur une mosquée à Rennes vendredi 9 janvier dernier (« Er-maez Arabed! ») (en français : « Dehors Arabes ») indigne notre association !

La langue bretonne et la lutte que mènent nombre de bretons pour leur langue ne sauraient être associées à de tels agissements ! Il ne peut être fait un amalgame entre usage de la langue bretonne et xénophobie.

Cet article a fait l'objet de 1011 lectures.
mailbox imprimer

« Mignoned Ai'ta !* » est une association loi 1901, créée en septembre 2013 afin de « promouvoir, soutenir et défendre la langue et la culture bretonnes et d'apporter son soutien actif aux militants et aux autres associations dont l'action correspond à ces objectifs ».

Vos commentaires :

R KERGUELEN
Jeudi 15 janvier 2015

Sans pour cela cautionner les propos de ce tag dont je découvre l'existence dans cet article, je trouve cela étrange pour une association de s'attribuer l'exclusivité de l'usage d'une langue ...

DP Autret
Jeudi 15 janvier 2015

Je suis bien content d'avoir vu cette nouvelle après celle de Brest (de la guirlande de coeurs déposée sur le portail d'une autre mosquée, via Le Télégramme). Bien plus positif.

Je ne peux qu'imaginer la rage d'Ai'ta en constatant qu'on se soit servi du breton pour poser un tel geste. C'est quand même le comble qu'une langue tant malmenée serve à relayer un produit aussi malsain que le racisme contre les Arabes.

L'héritage du colonialisme offre de bien mauvaises surprises.

DP autret
Vendredi 16 janvier 2015

@R Kerguelen

Sincèrement, j'ai relu le communiqué, et je ne vois pas où vous avez vu cette "exclusivité".

La présence du breton dans l'espace public est l'un des combats d'Ai'ta/Ai'ta mignoned. C'est plus que normal, et même très souhaitable, que cette association se manifeste sur ce cas.

Pôtr ar skluj
Vendredi 16 janvier 2015

Les membres d'Ai'ta ne sont pas légitimes pour dénoncer l'emploi du breton dans un contexte partisan. Ce sont les militants de l'emzao qui ont pris une langue de paysans pour en faire une langue à slogans. Ce tag odieux relève du même schéma que les sympathiques proclamations gauchistes qu'on lit souvent dans un breton hésitant. Dans les deux cas, il s'agit de reprendre une pensée politique française et de l'habiller de breton pour faire couleur locale. Ceux qui ont politisé l'usage de notre langue doivent désormais faire face à leurs responsabilités.

Donbzh
Vendredi 16 janvier 2015

Les tenants jacobins auraient trouver dans ce tag, un argument de plus à la soit-disant proximité du mouvement breton et de l'extrême droite depuis la seconde guerre mondiale...

Bravo d'avoir condamné, même si l'évidence de notre désapprobation, fait que nous ne devrions pas à avoir le faire..

La Bretagne a toujours été le pays à accorder le moins de voix au FN depuis que ce partie existe ! Pour ne pas changer cela, résistons en Breton...

BEVET BREIZH

Emilie Le Berre
Vendredi 16 janvier 2015

Je ferais remarquer qu'il n'y a rien d'islamophobe là-dedans. Le tag vise les arabes, ce n'est pas la même chose.

Autre point, c'est quoi cette manie de croire qu'on ne peut pas tout dire en breton ?

Il existe des milliers de tag en français tout aussi vulgaire.

A t-on déjà entendu qui que ce soit se pamer parce que des propos, avec lesquels on est en désaccord, soient en français ?

Jean Albert
Vendredi 16 janvier 2015

Il est assez étonnant que des amis d'Aït'a démentent, au nom d'Aït'a, que ces jeunes gens soient les auteurs du tag "Er-maez". On peut en effet penser sans effort que Aït'a ne s'intéresse qu'à une signalisation bas-bretonne en Haute-Bretagne. Les effets sont amusants pour qui ne connait pas la prononciation associée à la graphie du breton, e.g. "dugez" (qui passera pour du galo), "Lise Anatole France" (Lol), etc ... Il serait sans doute utile de constituer un florilège du contreproductif en Haute-brtagne !!!

Ar Vran
Vendredi 16 janvier 2015

Effectivement

Mais on peut voir cela à 2 niveaux.

Le premier est de dire que la langue bretonne ne peut être associée à de tels agissements.

Le second témoigne que la stupidité n'a pas de frontières et n'est pas seulement géographiques. Qu'un crétin reste un crétin qu'il soit brittophone ou pas ?

Que le fait de parler le breton ne fait pas de vous un "sage".

Il y a suffisamment de bretonnants qui ont encore honte de défendre le breton pour s'en convaincre.

Breizhad29
Vendredi 16 janvier 2015

Bien que comprenant la réaction d'Ai'ta je fais remarquer ceci :

- le problème ne concernerait-il que la langue bretonne ?

- il ne viendrait à l'idée de personne de condamner la langue française quand elle est employée dans des messages haineux.

J'espère que même le « Français moyen » est capable de comprendre que c'est le contenu du message qui est condamnable , pas la langue qui le véhicule.

Yann LeBleiz
Vendredi 16 janvier 2015

Ai'ta est une organisation formidable, l'une des rares à réaliser un vrai travail sur le terrain avec un succès correspondant.

Sauf erreur, la vocation première d'Aï'ta est l'emploi du breton dans la vie courante en tant que langue d'usage.

Justement, c'est ce qu'à fait cette personne.

Bien oui, dans tous les pays du monde, il y a des gentils et des méchants, MAIS il n'existe pas de langue pour les gentils et de langue pour les méchants!

Comme le dit justement Ar Van : "un crétin reste un crétin qu'il soit brittophone ou pas !"

Donc, saluons l'emploi du Breton par cette personne, et pour le reste c'est une opinion exprimée qui est la sienne mais surtout qui n'a aucun lien avec la langue bretonne...!

La vocation d'Ai'ta est de s'occuper des crétins qui considèrent que la langue bretonne n'a sa place que dans la poubelle de l'histoire, d'autres associations ont pour objets de s'occuper de cette personne (associations qui par ailleurs se doivent d'utiliser le breton en Bretagne pour ne pas avoir la visite justifié d'Ai'ta)!

ar hole briz
Samedi 17 janvier 2015

J'approuve totalement la prise de parole de Mignoned Ai'ta! Je suis choque que certains aient a redire sur cette demonstration d'humanisme, cela en dit long sur le probleme auquel nous sommes confrontes. Je suis aussi etonne qu'il n'y a pas plus de partis, mouvements bretons a s'indigner.

A un moment ou les Francais se renationnalisent face aux menaces terroristes, notre combat pour une reconnaissance officielle de notre langue va etre encore plus difficile, alors si en plus on nous associe aux racistes, c'est le debut de la fin

Jean Albert
Dimanche 18 janvier 2015

@Yann LeBleiz : vos commentaires (en italiques ici) du 16 janvier sont troublants !!!

"Sauf erreur, la vocation première d'Aï'ta est l'emploi du breton dans la vie courante en tant que langue d'usage."

Aït'a est-elle une association déclarée, ce qui éviterait toute erreur d'interprétation sur sa vocation première ? Dans la pratique, Aï'ta est connue pour ses interventions sur la signalétique, interventions qui visent (selon moi) à la visualisation de l'écrit et non à la présence de la langue parlée; à cet égard, un flash-mob comme il y en a eu à Lannion pour le soutien aux sans-papiers me parait plus productif ! Evel just, d'autres sujets de flash-mob seraient intéressants (ils n'en manquent pas ! ).

"Donc, saluons l'emploi du Breton par cette personne, et pour le reste c'est une opinion exprimée qui est la sienne mais surtout qui n'a aucun lien avec la langue bretonne...! "

Croyez vous que l'emploi du breton ait été innocent ??? (loin de moi l'idée qu'il y ait des éléments troubles chez Aï'ta).

"La vocation d'Ai'ta est de s'occuper des crétins qui considèrent que la langue bretonne n'a sa place que dans la poubelle de l'histoire, d'autres associations ont pour objets de s'occuper de cette personne (associations qui par ailleurs se doivent d'utiliser le breton en Bretagne pour ne pas avoir la visite justifié d'Ai'ta)! "

Là, c'est franchement détestable : pensez vous que Aï'ta doit être un sevice d'ordre musclé au service de vos fantasmes ? (à quelle associations pensez vous d'ailleurs ? ).

En souhaitant que Mignoned Aï'ta ne censure pas mon commentaire pour vous donner l'opportunité de rétropédaler...

@tous : sur le sujet au sens large, une enquête d'opinion dans le 29 : pages 39,82,85,87,89,91 de -résultats détaillés-

(voir le site)

Isabelle Dubois
Mercredi 21 janvier 2015

J'aimerais réagir à l'amalgame plus que lassant que cette association fait, elle aussi : n'est pas "islamophobe" quelqu'un qui écrit, peu importe dans quelle langue "Dehors les Arabes", mais ... RACISTE ! Ce n'est pas la même chose. On a le droit de critiquer l'Islam au même titre que n'importe quelle autre religion, si l'on est d'accord pour les traiter tous à ÉGALITÉ. Un "islamophobe" aurait écrit "Dehors les musulmans", qelle que soit leur couleur. C'est un-e RACISTE qui écrit "Dehors les Arabes".

Je rappellerai encore deux choses:

1. le mot "islamophobe" est une invention de cette horreur de Mollah, l'Ayatollah Khomeiny, condamnant toute critique de l'Islam; personnellement, je pourrait me réclamer aussi cathophobe qu'islamophobe, mais raciste, certes non !

2. Pourquoi s'offusquer que le breton soit utilisé dans des slogans racistes ? L'histoire du nationalisme breton est bien entâché de collaboration avec les Nazis, et Breizh Atao existe toujours ... Les Bretons bretonnants sont des êtres humains, et comme la connerie est la chose la mieux partagée par les êtres humains ...

Écrire un commentaire :

Combien font 7 multiplié par 2 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées.

Ul Liam etrezomp ! Un Lien entre nous !
pub