Sylvie Robert présidente de l'établissement public de coopération ( !!!) culturelle de Bretagne et cumule quatre mandats

-- Politique --

Communiqué de presse de Collectif Breton pour la Démocratie et les Droits de l'Homme
Porte-parole: Angèle Jacq

Publié le 4/03/08 19:00 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Nous venons d'apprendre, que ce que nous pressentions, est bien arrivé : Sylvie Robert va présider le « machin administratif du livre en Bretagne». Or, le livre n'est pas son domaine de prédilection ce qui hypothèque lourdement l'avenir de cette filière culturelle en Bretagne.

Et puis, doit-on le rappeler : elle est déjà vice-présidente régionale à la culture, de plus adjointe à la culture de Rennes - poste auquel elle est à nouveau candidate dans l'équipe de Daniel Delaveau - elle est aussi conseillère de Rennes Métropole, et maintenant présidente sans partage d'un « truc administratif » appelé EPCC livre et lecture en Bretagne.

Qu'est-ce qui motive les cumuls de mandats chez Sylvie Robert ? Le contrôle de la culture bretonne ? On n'en doute plus, au vu de la structure mise en place : une machine administrative taillée à ses manières autoritaires où créateurs et professionnels du livre n'ont qu'un strapontin consultatif. Ou bien, la soif de pouvoir ? C'est l'une des gangrènes politiques de notre époque… qui atteint la gauche comme la droite. Ou encore, l'addition des émoluments attachés aux fonctions qu'elle cueille dès qu'un poste est à sa portée ? Il n'y a pas de petits profits, quitte à dénoncer chez les autres ce que l'on pratique soi-même.

Pour le Collectif, la présidente Angèle Jacq

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1538 lectures.
mailbox imprimer
Errormessage: You have an error in your SQL syntax; check the manual that corresponds to your MariaDB server version for the right syntax to use near 'Homme'' at line 2