Soutien au sonneur Yannick Martin

-- Politique --

Communiqué de presse de Parti Breton - Strollad Breizh
Porte-parole: Yves Pelle

Publié le 4/02/11 14:23 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Le sonneur en couple Yannick Martin, deux fois champion de Bretagne, a été victime de propos racistes sur un blog internet d'un groupuscule d'extrême-droite. Le Parti Breton tient à témoigner de toute sa solidarité envers Yannick Martin. Le Parti Breton approuve l'intention de Yannick Martin, ainsi que celle de Bodadeg ar Sonerien, de porter l'affaire en justice. En effet, nul ne peut rester indifférent face à des propos qui portent atteinte à la dignité humaine. Le Parti Breton apporte son soutien à Yannick Martin.

Pour le Parti Breton,

Le président,

Yves Pelle

Voir aussi :

0  0  
mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 3009 lectures.
Vos 2 commentaires
Loeiz Thebaud
Lundi 24 janvier 2022
Je souhaite vivement que plein de gens réagissent individuellement en plus du PB, de l'UDB,de B.ar Sonrien (et autres instances bretonnes)pour pointer du doigt ces racistes ultraminoritaires d'extrême droite qui ne montrent pas le vrai visage de la Bretagne qui est un territoire accueillant, solidaire et ouvert sur le monde. Celà n'est nullement en contradiction avec les revendications légitimes des bretons qui luttent pour le repct de sa géographie (5 départements), son histoire, sa culture, ses langues (Brezhoneg, Gallo).
(0) 
Yann-Ber Tillenon
Lundi 24 janvier 2022
Le problème soulevé par la plainte de Yannick Martin est très intéressant. Il démontre la stupidité de certains « Bretons » dans la société française. Ils sont bien obligés d’avoir une définition naturelle, biologique, animale et non pas culturelle, linguistique, sociale des Bretons, tant qu’ils ne se sont pas approprié la langue bretonne.
A Kêrvreizh, nous opposons, depuis très longtemps deux histoire différentes : L‘histoire de « Breizh nationale », bretonnisée par la langue bretonne contemporaine (l’Emsav) et l’histoire de France, dont fait partie la « Bretagne provinciale » francisée par la langue française contemporaine.
Il est évident que pour nous se retrouve « Brezhon » national de « Breizh » (la micro société de l’Emsav à développer) tout individu bretonnant, quelle que soit son origine ethnique, quand il maîtrise la langue moderne de l’Emsav. Est « Breton » provincial de « Bretagne », donc de France, tout individu dialectisant ou francisant dans la société cosmopolite française régionale en Bretagne.
Pour nous, Yannick Martin est donc ni plus ni moins « Breton » que tous les autres régionaux de « Bretagne » francisée dans la société mondiale française. Nous aimerions seulement qu’il apprenne la langue bretonne contemporaine. Il pourrait alors participer de l’Emsav et bâtir « Breizh » avec nous, ce nouveau pays en Europe.
Cela contrairement à la multitude de groupuscules « bretons » comme l’actuel blog « Breiz Atao ». Ces derniers semblent bien, paradoxalement, rester des provinciaux français puisqu’ils paraissent incapables de s’approprier le breton actuel. C’est pourquoi, à Kêrvreizh, nous pensons que pour faire l’histoire, il faut compter sur les compétences et non pas sur les apparences.
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 3 multiplié par 3 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.