Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
ti gar Kemperle
ti gar Kemperle
ti gar kle
ti gar kle
ti gar kle
ti gar kle
ti gar kle
ti gar kle
- Communiqué de presse -
SNCF et langue bretonne : des efforts, mais peut mieux faire

Plouaret d'abord, puis Quimperlé. Les gares prennent un nouveau visage, et affichent une nouvelle signalétique.

Fanny Chauffin pour FC le 17/12/15 8:00

Plouaret d'abord, puis Quimperlé. Les gares prennent un nouveau visage, et affichent une nouvelle signalétique.

Enfin, on peut lire "Ti gar Plouared" et "Ti gar Kemperle" à égale valeur avec "Gare de Plouaret" et "Gare de Quimperlé" dans les deux villes citées. On se réjouit de voir toutes les indications en trois langues, français en grandes lettres, puis breton, puis anglais en petites lettres. Jamais il n'y a eu autant de breton dans une gare !

Mais alors, pourquoi ne pas indiquer, comme c'est le cas dans les TER pour l'affichage des gares sur les écrans lumineux, les noms de villes en deux langues aussi ? Lorient et Quimper ne deviendront donc jamais "An Oriant" et "Kemper" sur les panneaux directionnels ? Il est encore temps d'y remédier...

Voir aussi :
Vos 4 commentaires
Yann-Ber Thomin Le Vendredi 18 décembre 2015 14:30
Je regrette de devoir dire à Fanny Chauffin qu'elle est mal informée. S'agissant des gares de Quimperlé et Plouaret, elle affirme " Jamais il n'y a eu autant de breton dans une gare ! ". C'est inexact. Depuis 2008, la signalisation de la gare de Landerneau est intégralement bilingue breton-français, les mentions dans les deux langues étant strictement de mêmes dimensions.
(0) 

Emile Granville Le Vendredi 18 décembre 2015 18:19
N'on ket a-du kennebeut. Ur vezh eo lakaat ar brezhoneg a-live gant ur yezh estren en he bro gant lizherennoù bihan-tre ! Petra a c'hello soñjal an dud hag ar vugale dreist-holl diwar-benn ar yezh ?
De nombreuses associations de langue bretonne, et les mairies concernées par la rénovations des gares, sont intervenues pour une signalétique bilingue paritaire français/breton, partout et avec la même graphie et dimension de lettres. Aï'Ta s'est fortement mobilisée. Cette signalétique est une honte ! C'est tout simplement faire le choix de considérer le breton comme une langue mineure et étrangère. Que pourront penser les jeunes brittophones de nos écoles quand ils verront cela ? " La langue que j'apprends ne serait-elle donc qu'une " sous-langue " en Bretagne ?"
Malheureusement, ce n'est pas le manque de manifestations, ni de courriers envoyés à la SNCF et à la Région ! La Région a été incapable de faire plier la SNCF ou n'a pas eu la volonté de le faire ... juste au moment où la même équipe reprend les rênes de la Région. Pourtant, il ne s'agissait ni plus ni moins d'appliquer les règles du bilinguisme préconisées par l'Office Public de la Langue Bretonne, émanation justement de la Région Bretagne ... Outre Landerneau, il y avait aussi Montreuil-sur-Ille qui pouvait servir d'exemple ... Emile Granville.
(0) 

Chéreau G Le Lundi 21 décembre 2015 10:45
Demat an holl,
C'est vrai, ....des efforts mais peut mieux faire et peut mieux écouter les élus : Je me joins à Emile Granville, et je peux confirmer que de nombreuses lettres ont été écrites par la ville de Quimperlé et par Quimperlé Communauté pour demander à participer, à prendre en compte la parité d'une signalétique bilingue breton/français au lieu de cela la SNCF nous offre une signalétique en langue française en gros caractères et une parité bilingue avec ...L'anglais ! Le message est clair : le breton est considéré comme une langue étrangère au même titre que l'anglais en Bretagne ! Dorénavant, c'est aux citoyens, à la société civile de montrer aussi qu'ils ne considèrent pas cela comme tel ! Envoyez vos lettres par poste ou mail à la région, à la SNCF, à l'association AÏta, à vos élus, continuez à réclamer la parité Français/Breton et non Breton/Anglais à moins de mettre le français en petits caractères ??? :-) Géraldine Chéreau
(0) 

Jean-Pierre Thomin Le Lundi 21 décembre 2015 18:41
Merci des informations d'Emile Granville et Géraldine Chéreau. Je m'étonne cependant encore plus. A Landerneau aussi, en 2007, la SNCF proposait un signalétique en breton en plus petits caractères. Cette proposition étant contraire à la charte votée par le Conseil Municipal, je l'ai refusée. Comme la commune participe financièrement à l'installation de la signalétique, ainsi que la Région, il est très facile à chacune de ces collectivités de faire valoir son point de vue. C'est ce que nous avons fait, avec succès à Landerneau. Il suffit simplement d'un minimum de détermination.
Jean-Pierre Thomin
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font 0 multiplié par 6 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons