Services publics : oui Centralisme français non

-- Politique --

Communiqué de presse de Emgann-MGI
Porte-parole: Jean-Marie Salomon

Publié le 7/11/05 13:18 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

C’est avec intérêt que le comité Trégor-Goelo d’ Emgann-Mouvement de la Gauche indépendantiste a pris connaissance de la volonté de certains acteurs du mouvement social à Guingamp de créer un comité de défense des services publics. Nous partageons leurs préoccupations face à la casse organisée de certains services (postes, hôpitaux, ….) qui contribue à la désertification d’une grande partie du territoire Breton. Toutefois nous n’avons pas participé à la réunion de constitution du comité de défense des services publics car c’est avec surprise que nous avons été informés que l’objet de ce comité était d’organiser un déplacement au congrès des maires de France lorsque nous avons reçu l’invitation ! C’est une conception pour le moins centraliste de la lutte qui va à l’encontre de nos principes. Nous pensons que c’est aux Bretons, ici en Bretagne, d’imposer un rapport de force local afin de défendre les services publics. Une telle lutte d’ailleurs se doit de mettre sur la table le fait que les impôts des Bretons ne sont pas utilisés en Bretagne par une assemblée bretonne démocratiquement élue et donc sous contrôle du peuple Breton. Nous savons parfaitement que cette analyse n’est pas partagée par certaines composantes du mouvement de défense des services publics qui sont en vérité d’ardents défenseurs du centralisme parisien et du statut quo actuel qui ne garantit en rien une juste répartition des services publics. Nous invitons nos sympathisants à s’investir résolument dans la campagne électoral du mouvement Breizh dazont qui présente sur le canton de Guingamp le camarade Dominig Jolived-Klec’h. Sa candidature ,assumée par des nationalistes de gauche organisés ou non à Emgann-MGI, sera l’occasion dans ce canton durement frappé par le chômage et la misère sociale, de lier défense de l’emploi et des services publics et la nécessaire mise en place d’une assemblée bretonne démocratiquement élue et disposant de large prérogatives fiscales et législatives, garantissant ainsi notre droit à l’autodétermination nationale et une juste répartition des richesses et des services. C’est la façon la plus efficace de contrer les plans antisociaux du gouvernement ultralibéral français qui sont contraires aux intérêts du peuple Breton.

Pour le comité Emgann-MGI du Trégor-Goelo , le porte parole :Jan Mai Salomon.(le 07 novembre 2005) (voir le site)

mailbox imprimer

Vos commentaires :

ANTI-SPAM : Combien font 4 multiplié par 7 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.