Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Scandales sur les sites de dépollution de l'estuaire de la Loire après la marée noire
Alors que les premiers éléments de l'enquête sur la dernière marée noire dans l'estuaire de la Loire témoignent de la négligence de Total quant à l'entretien de ses installations, Emgann-MGI dénonce la précarité des intérimaires travaillant sur les sites de dépollution et la totale inorganisation du nettoyage géré par
Jonathan Guillaume pour Emgann-Mouvement de la Gauche Indépendantiste le 3/04/08 17:32

Alors que les premiers éléments de l'enquête sur la dernière marée noire dans l'estuaire de la Loire témoignent de la négligence de Total quant à l'entretien de ses installations, Emgann-MGI dénonce la précarité des intérimaires travaillant sur les sites de dépollution et la totale inorganisation du nettoyage géré par les entreprises embauchées par Total.

Désormais on sait que Total a clairement minimisé l'accident survenu à la raffinerie de Donges le 16 mars dernier. On sait que la fuite de plus de 400 tonnes de fioul aurait pu être évité si Total avait porté attention à la fuite d'eau qui durait depuis plusieurs temps et qui a causé la rouille de la canalisation transportant le fioul près de la berge. On observe clairement que la préfecture n'a pas daigné allez vérifier l'entendu des dégâts une fois avertie. La culpabilité de Total dans cette nouvelle marée noire, la troisième en deux ans dans l'estuaire, et la complicité de la préfecture, ne semblent maintenant faire aucun doute. Pour se dédouaner de ses responsabilités aux yeux de l'opinion Total a pour la première fois décidé de financer directement le nettoyage, en annonçant à la presse qu'il n'y en aurait que pour quelques jours, qu'elle envoyait plus de 500 « professionnels » régler tout ça.

Alerté par des intérimaires employés à nettoyer les différents sites de pollution de l'estuaire, Emgann a été vérifier le déroulement des opération sur le site de Cordemais près de la centrale thermique d'EDF. En plus de l'effroyable dégradation des berges de la Loire, zones protégées et classées Natura 2000, nous avons observé de sérieux dysfonctionnements dans les opérations de nettoyage financés par Total, conditions de travail déplorables, sites protégés massacrées, oiseaux mazoutés non décomptés, proximité du bétail avec le mazout,...

retrouvez l'investigation, les photos, les témoignanges, recueillis par Emgann-MGI Bro Naoned sur (voir le site)

Voir aussi :
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 3 multiplié par 2) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons