Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Scandale : RTE choisit la construction d'une centrale au gaz et fioul à Ploufragan (Saint-Brieuc)
Face à la décision prise par l'entreprise RTE (filiale à 100 % d'EDF) d'accorder la construction à GDF (ex-groupe EDF-GDF) d'une centrale thermique à Saint-Brieuc, le RIAC29 - Réseau d'Initiatives et d'Actions Climat du Finistère, dénonce ce choix précipité, alors même que le Plan Énergie Bretagne qui sera rendu public au cours du premier semestre 2007, consacre une grande part à la sobriété énergétique
Eldrich Martins pour RIAC29 le 8/12/06 22:33

"Face à la décision prise par l'entreprise RTE (filiale à 100 % d'EDF) d'accorder la construction à GDF (ex-groupe EDF-GDF) d'une centrale thermique à Saint-Brieuc, le RIAC29 - Réseau D'Initiatives et d'Actions Climat du Finistère, dénonce ce choix précipité, alors même que le Plan Energie Bretagne, qui sera rendu public au cours du premier semestre 2007, consacre une grande part à la sobriété énergétique et aux économies d'énergies. Si cette démarche est mise en ouvre, la construction en Bretagne d'une telle centrale polluante ne sera plus justifiée."

Alors que le président de RTE, André Merlin, brandit le spectre angoissant de la pénurie d'électricité lorsqu'il justifie la nécessité de construire une centrale électrique uniquement d'appoint et polluante (Gaz et Fioul), peu efficace énergétiquement, et émettrice de gaz à effet de serre qui contribuent au dramatique problème du réchauffement climatique qui est à présent reconnu comme étant LA problématique mondiale environnementale des années qui viennent. Dès lors, le RIAC29 souhaite faire part de son soutien à nos élus départementaux et régionaux qui manifestent leur mécontentement et affichent le fait qu'il existe d'autres alternatives respectueuses de l'environnement, générant moins d'émissions de gaz à effet de serre et qui sont plus intéressantes pour l'économie locale (production de matières premières en Bretagne) et par la création d'emplois durables qu'elles génèrent.

Le RIAC 29 s'interroge par ailleurs sur la décision de valider un projet correspondant à deux fois le besoin affiché dans l'appel d'offre (220 mégawatts contre les 120 mégawatts) ? N'est-ce pas encore une fois pour créer une sur offre localement ? Cette logique du toujours plus, et du toujours plus de recours aux énergies fossiles nous a déjà conduit à bouleverser le climat mondial et conduira à court terme à des conséquences graves (sur l'eau, la biodiversité, les canicules, les tempêtes, les réfugiés climatiques…).

La canicule de 2003 (+ 3,2 °C au-dessus des normales) et celle de cette année, sont là pour nous avertir de la situation que connaîtront nos enfants tous les deux, trois ans à partir de 2050 (GIEC 2001). Et alors que L'Europe connaît actuellement son automne le plus chaud (France +2,9 °C par rapport à 1970-2000) depuis cinq siècles (université de Berne), nous ne pouvons plus agir comme si nous ne savions pas ! Les scientifiques sont à présent unanimes sur le fait qu'il y a un réchauffement de la planète.

Nos représentants élus ont pris en main la politique énergétique régionale de la Bretagne et l'ont fondé depuis une vingtaine d'années sur la volonté de mettre en route une logique de rupture par rapport au schéma national d'une centralisation de la production de l'électricité. Le Plan Energie Bretagne, auquel le RIAC29 a participé et contribué avec d'autres associations bretonnes, est de cette logique là. Afin de répondre à la demande régionale en électricité il est de bien meilleure augure pour nos emplois, notre environnement, et plus rentable énergétiquement, de concevoir une multitude de centrales de cogénération (rendement supérieur à 80%) utilisant la biomasse, comme cela se fait en Allemagne, où plus de 3000 projets soutenus par les agriculteurs, approvisionnent le réseau électrique régional, avec des centrales aux rendements bien meilleurs que celles de GDF (perte de 60 % de l'énergie (fioul, gaz) si on utilise l'électricité pour un chauffage électrique domestique), et où le réseau national répondrait au pic de production.

"C'est dans cette logique de rupture face au toujours plus que le RIAC29 a décidé, pour la deuxième année consécutive de réaliser l'opération NON aux subventions des concours d'illuminations, OUI à la sobriété énergétique des illuminations communales auprès des mairies du Finistère. Il ne s'agit pas de jouer les rabat-joie, mais de profiter de ce moment de fêtes pour rappeler aux collectivités locales leur devoir face à de tels enjeux."

Le RIAC29, créé en 2005 se veut être force de propositions pour anticiper au mieux la manière de s'adapter aux changements climatiques et pour imaginer ensemble comment réduire nos émissions de gaz à effet de serre. Cela est possible sans pour autant réduire notre confort. Les solutions existent et les projets proposés dans le cadre de cet appel d'offre de RTE le prouvent. A nous, citoyens de Bretagne, 25 ans après Plogoff sur le thème du nucléaire, de dire NON aux centrales émettrices de gaz à effet de serre qui hypothèquent l'avenir de nos enfants.

Voir aussi :
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 1 multiplié par 7) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons