Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Retrait du Contrat Première Embauche : après les vacances la lutte continuera
Une nouvelle manifestation contre le CPE aura lieu à Rennes le jeudi 23 février 2006 à l'appel de l'assemblée générale de Rennes 2. Depuis plusieurs semaines la lutte contre le CPE qui remet très gravement en cause les droits sociaux des salariés a été particulièrement active en Bretagne
Erwan Ledu pour SLB le 17/02/06 16:00

Une nouvelle manifestation contre le CPE aura lieu à Rennes le jeudi 23 février 2006 à l'appel de l'assemblée générale de Rennes 2.

Depuis plusieurs semaines la lutte contre le CPE qui remet très gravement en cause les droits sociaux des salariés a été particulièrement active en Bretagne. La jeunesse s’est mobilisée de façon significative à Rennes, Nantes, Brest, Lannion, pour les universités et IUT mais aussi dans les lycées à Saint Brieuc, Tréguier , Guingamp, Paimpol, Kemper, Vannes, Lorient… Les facultés de Rennes 2 et Rennes 1, l’IUT de Lannion (qui ont votées la grève avec occupation) ont développés des formes de luttes originales, démocratiques et particulièrement revendicatives. Assemblée générale, piquets de grève, occupation de locaux (fast food, aéroport, gare…),manifs de nuit se sont succédées avec une montée en intensité.

Par la suite des occupations d’universités se sont mises en place dans d’autres zones de l’état français. Si nous souhaitons que le mouvement garde son caractère offensif , démocratique et anticentraliste, nous souhaitons évidemment que la rébellion gagne tout l’hexagone car c’est tous ensemble que les jeunes et les salariés feront plier ce gouvernement. Mais il ne faut pas attendre que les états majors parisiens nous donnent le feu vert pour accentuer la lutte. Prenons bonne note de la journée de mobilisation hexagonale du 7 mars et participons y pour qu’elle soit un succès. Mais dés le 6 mars revotons la grève avec occupation partout ou c’est possible, organisons les piquets de grève et poussons les organisations de salariés vers la grève générale interprofessionnelle avec occupation.

Comme l’ont rappelés justement les étudiants de Rennes 2 le CPE permet aux entreprises de plus de 20 salariés de licencier sans aucun motif pendant deux ans (période de consolidation !) les salariés de 18 à 26 ans ayant signé ce type de contrat. Le Contrat nouvelle Embauche mis en place depuis plusieurs mois (pour les plus de 26 ans) est un contrat de la même mouture qui remet lui aussi en cause le code du travail. Déjà les premiers licenciés dans le cadre du CNE ont assignés leurs patrons devant les prud’hommes car certains n’ont pas hésités à virer des salariées dont le seul tort étaient d’être…enceintes ! On a là une idée certaine de ce qui se passera à grande échelle si nous laissons passer le CPE. Cette logique de flexibilité extrême sera bientôt étendue à tous les contrats comme le souhaite le MEDEF et l’UMP (ce que Villepin appelle le contrat unique.) C’est pour ça qu’il faut lutter tous ensemble et que tous les salariés rentrent dans la lutte le plus tôt possible pour abroger la loi sur l ‘égalité des chances (matrice du CPE) et l’abrogation du CNE.

Les provocations du Gouvernement : En tant que syndicat revendiquant le droit à l’autodétermination du peuple Breton nous ne pouvons que souligner une fois de plus que la démocratie française permet à des gouvernements de voter des lois en urgence, avec une poignée de députés présents dans l’hémicycle et avec l’utilisation de l’article 49.3 (jamais abrogé par la gauche !) afin de couper court à tous débat. François Goulard ex maire de Vannes, est ministre de la recherche et de l’enseignement supérieur dans le gouvernement De Villepin. La semaine dernière il n’a pas hésité a déclaré (Ouest France du 15 février) que lorsqu’il se rendait dans des établissement d’enseignement supérieurs personne ne l’interpellait sur le CPE ! Cette déclaration souligne l’arrogance d’un gouvernement qui méprise la rue et la voix des jeunes et des travailleurs. Monsieur Goulard doit venir à Rennes le 06 et 07 mars pour animer un colloque sur le droit à la formation , gageons que les étudiants de Rennes 2 sauront lui faire regretter ses paroles ! POur le SLB Skol-Veur: Morgane Cotten

N’hésitez pas à rentrer en contact avec nous pour organiser la lutte.slbskolveur [at] no-log.org (voir le site)

Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 3 multiplié par 8) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons