Retour sur la manifestation du 20 septembre à Nantes

-- Politique --

Communiqué de presse de Emgann-MGI
Porte-parole: Jean-Marie Salomon

Publié le 25/09/08 11:41 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Nous tenons à faire part de notre état d'esprit positif après la manifestation du 20 septembre, qui a rassemblé plus de 10 000 personnes à Nantes dans une ambiance chaleureuse et festive.

Plusieurs questions restent en suspens toutefois : malgré certains cortèges animés et clairement revendicatifs comme celui du jeune collectif 44=Breizh, qui ont su montrer qu'on pouvait rassembler de nombreuses personnes autour d'une idée aussi primordiale que celle de l'unité territoriale sans la dénaturer ou faire de concessions politiques, jamais les appels officiels à la manifestation ou les discours officiels n'ont fait preuve de réalisme en s'engageant clairement pour une maîtrise par le peuple breton de ses droits dans un cadre territorial réunifié, Pays Nantais inclus.

Le mélange des genres (revendications contre la loi sur les pratiques amateurs, retirée trois jours avant le rassemblement, mises aux côtés de demandes de mesures en faveur de la langue bretonne dans les médias et les écoles) a, en plus de son aspect peu clair, donné du grain à moudre à certains journaux, qui ont bien peu honnêtement préféré oublier de voir dans cette manifestation un acte politique en s'échinant à la réduire à un sympathique défilé de cornemuses, avec la vision folkloriste et réductrice dont ils savent faire usage quand bon leur semble.

Quelques jours après ce rassemblement, on sait qu'il n'apportera malheureusement pas grand chose, ni dans les actes, du fait de son faible niveau de revendication politique, ni dans les consciences, vu la faible - et parfois subie - répercussion médiatique qu'il a eu.

Seules des revendications politiques claires et une lutte de terrain régulière permettront d'arriver à certaines avancées réclamées lors de cette manifestation comme celle d'une langue bretonne présente massivement dans les médias et les écoles d'une Bretagne réunifiée et maîtresse de son destin.

Nous félicitons par ailleurs 44=Breizh pour son action et invitons tous nos militants et sympathisants à participer aux activités de ce collectif, notamment en sabotant la propagande colonialiste et négationniste des Pays de la Loire.

Emgann MGI

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1196 lectures.
mailbox imprimer