Rétablissement de la liberté d'aller et venir aux abords de l'entreprise ST Microelectronicsa à Rennes
Communiqué de presse de Prefecture de Région

Publié le 15/06/04 15:39 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

RETABLISSEMENT DE LA LIBERTE D’ALLER ET VENIR

AUX ABORDS DE L’ENTREPRISE ST MICROELECTRONICS A

RENNES

L’intervention des forces de l’ordre le 10 juin à l’entrée de l’entreprise ST Microelectronics à Rennes s’est déroulée en exécution d’une décision du tribunal de grande instance de Rennes du 21 mai 2004 ordonnant la libération de l’entrave installée depuis plusieurs semaines.

Cette opération a nécessité l’intervention de forces de l’ordre en raison de l’importance de l’entrave constituée d’une centaine de personnes ainsi que de véhicules et de barrières.

Le concours de la force publique, sollicité dès le 21 mai par l’entreprise résulte de l’engagement obtenu par la préfète de l’Ille-et-Vilaine auprès de ST Microelectronics :

- de maintenir à Rennes l’ensemble des équipements pouvant être utiles à la mise en place d’une plate-forme technologique ;

- de participer activement au soutien du projet d’activité spatiale qui pourrait permettre le

maintien de 44 emplois à Rennes.

Ce dernier projet qui avait bien progressé risquait d’être définitivement compromis en raison de l’annonce par l’entreprise le 3 juin de se retirer de toute négociation sur la réindustrialisation du site tant que la liberté d’accès à l’entreprise ne serait pas de nouveau assurée alors qu'une décision de justice l'avait ordonnée.

Contact presse :

Edith Harzic : 02 99 02 11 80

Philippe Argouarch


mailbox
imprimer
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 9 multiplié par 9 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.