Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
désolé cette photo n'existe plusdésolé cette photo n'existe plusdésolé cette photo n'existe plusdésolé cette photo n'existe plus
- Communiqué de presse -
République Bretonne
République Bretonne ! (Suite mais pas fin ) Le vendredi 02 mars 2007 près d’une centaine de personnes ont participées au meeting placé sous le slogan « Elections françaises ? République Bretonne ! » organisé par le Mouvement de la Gauche Indépendantiste-Emgann à Rennes. Il s’agissait de replacer dans l’actualité
Jean-Marie Salomon pour Emgann-MGI le 8/03/07 12:30

République Bretonne ! (Suite mais pas fin )

Le vendredi 02 mars 2007 près d’une centaine de personnes ont participées au meeting placé sous le slogan « Elections françaises ? République Bretonne ! » organisé par le Mouvement de la Gauche Indépendantiste-Emgann à Rennes. Il s’agissait de replacer dans l’actualité l’appel de Corte signé par plus d’une douzaine d’organisations de peuples sous domination française. Le meeting a commencé par la présentation des invités par un jeune militant ayant rejoint Emgann-MGI récemment. Il a ensuite lu une intervention du mouvement Anaram Au Patac (Gauche Révolutionnaire Occitanne) qui n’avait pu être présent retenu par la préparation de la grande manifestation qui aura lieu le 17 mars prochain à Beziers. Puis c’est Marie Marceline du Mouvement de décolonisation et d’Emancipation Sociale de Guyane qui a prit la parole. C’est sans doute une intervention qui aura beaucoup marqué les esprits tant la réalité d’oppression économique, sociale, linguistique et politique du peuple Guyanais a été décrite par notre camarade avec émotion et réalisme. Xabi Larralde, membre de la direction du parti indépendantiste Basque Batasuna a rappelé l’interdiction de vote que subissent des centaines de milliers de citoyens Basques de part l’interdiction de ce parti au Pays Basque sous domination espagnol. Il a souligné l’immobilisme de l’état français dans le processus de négociation et de paix entamé il y a quelques mois et qui doit se poursuivre malgré de grandes difficultés. Sans oublié bien sur de parler de la situation de négation de l’identité Basque de la moitié du département des Pyrénées Atlantiques par ce même état qui répond aux demandes d’évolution institutionnelle par le mépris ou la répression. Après une courte intervention d’un jeune militant du Comité Breton de Solidarité Internationaliste récemment créé à Rennes pour faire connaître la lutte de libération nationale et sociale du peuple Breton à l’extérieur et organiser la solidarité avec les peuples en lutte pour leurs droits depuis la Bretagne, la parole fut donnée à Gael Roblin (Porte-Parole d’Emgann). Voici la conclusion de ce discours prononcé à cette occasion :

« Les signataires de l'appel de Corte ont écrit au différents candidats à la présidentielle française qui mènent une campagne bien terne en terme de débat de projet de société, pour les interpeller sur les points de notre appel. Chacun définira ses consignes de vote, car les situations sont différentes. Mais faute de réponse avant le 16 mars prenant en compte ces revendications fondamentales et validées par le droit international que la France prétend respecter que certains souhaitent présider, Emgann et tous les Bretons partageant notre analyse fera campagne pour glisser dans l'urne un bulletin en forme de Gwenn ha du sur lequel sera inscrit "Bretons nous sommes une nation, nous avons le droit décider !".

Le diffuser, pas seulement sur le web où il sera disponible, permettra de gagner à nos idées de nombreux Bretons. Nous construirons une structure souple avec tout les Bretons de bonne volonté , appelée "République Bretonne". Nous souhaitons ardemment que cela soit aussi un outil pour construire sur le long terme un mouvement politique breton vaste et mobilisateur, novateur pour susciter des débats afin de faire évoluer la Bretagne vers plus de souveraineté nationale et populaire.

Nous avons besoin d'une république Bretonne pour que notre identité, ouverte sur le monde et intégratrice, continue à s'épanouir !

Nous avons besoin d'une république Bretonne pour que notre langue vive, et soit parlée et retrouve un statut de langue officielle !

Nous avons besoin d'une république Bretonne pour pouvoir être représentés dans les institutions internationales !

Nous avons besoin d’une république Bretonne pour contrôler nos ressources naturelles !

Nous avons besoin d'une république Bretonne pour rénover la démocratie !

Et surtout nous avons besoin d'une république Bretonne pour construire de nouvelles solidarités sociales ! »

Rendez vous dés les prochaines semaines sous la bannière REPUBLIQUE BRETONNE !

GR

texte intégral du discours en écrivant à : emgannetre [at] no.log.org

Cet article a fait l'objet de 2029 lectures.
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 0 multiplié par 1) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons