Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Réponse d'Adsav ! au Télégramme
Le Télégramme de ce jour publie un article : "L'extrême-droite bretonne prépare les cantonales". Cet article tendancieux stigmatise Adsav !, le parti du peuple Breton, et appelle une réponse.
pour Adsav!, Strollad pobl vreizh le 23/01/08 14:11

Le Télégramme de ce jour publie un article : "L'extrême-droite bretonne prépare les cantonales". Cet article tendancieux stigmatise Adsav !, le parti du peuple Breton, et appelle une réponse.

Commençons par l'amalgame inacceptable entre l'hymne national breton et "un chant en breton aux accents paramilitaires" (sic). A l'issue de notre congrès annuel, la salle , bondée, s'est levée et a bien chanté le Bro Gozh Ma Zadou. Cette mélodie, nous la partageons depuis 1897 avec le peuple gallois ; chaque fois que vous regardez un match de rugby France-Galles, ce chant résonne dans les stades, et je n'ai encore vu personne s'en plaindre. Contrairement à la Marseillaise, cette mélodie n'a rien de militaire; les paroles, parlent d'amour du pays et on n'y appelle pas à ce «qu'un sang impur abreuve nos sillons ».

Vient ensuite notre service d'ordre "aux couleurs du parti" . Il serait "impressionnant" (sic) qualificatif qui cherche visiblement à faire peur. Pour répondre aux sous-entendus je rappellerai que les personnes qui assurent la sécurité de la salle ne se distinguent des autres participants que par le port d'une casquette et d'un coupe-vent vert. On peut le vérifier sur les photos. D'impressions en préjugés, le journaliste anonyme dont on se demande vraiment ce qu'il connaît à la Bretagne, s'emploie à nous coller des étiquettes peu flatteuses. Vouloir une Bretagne bretonne où les Bretons puissent rester au pays serait « parler d'immigration » (sic). Parler d'immigration ou de tout autre sujet ne me dérange pas ; mais dans le cas présent on a du mal à faire le lien. A part chercher à tout prix une combine qui justifie le qualificatif « d'extrémiste» ? Puisque le journaliste veut parler d'immigration je dirai en passant que ce n'est pas le parti du peuple breton qui propose la création d'un ministère de l'immigration, c'est l'actuel gouvernement de la France qui l'a fait.

Doit-on mettre ces amalgames honteux sur le compte d'une ignorance totale de la chose bretonne? Ce n'est pas à moi de répondre. L'article transpire de préjugés contre nos symboles, notre langue, et la défense de notre personnalité bretonne. Il donne l'impression désagréable que la France de l'ère Sarkozy est en train de revenir à grands pas à l'ambiance des années 1950, lorsque se dire Breton était un crime. Il appartient au Télégramme de décider s'il préfère tenir le rôle d'un journal d'information ou celui d'un tabloïd de bas étage.

Frederig Ar Bouder, penn-rener Adsav !

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1865 lectures.
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 8 multiplié par 0) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons