Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Rennes 2 : nettoyons cette fac au Kärcher
Un groupe d'étudiants pro-MEDEF a tenté de diffuser le tract suivant à l'université de Rennes 2 ce matin...Il s'agissait évidemment des garnements du SLB Skol-Veur qui se font fait passer sous le regard hilard des étudiants pour des fervents partisans du libéralisme. Toute personne ne comprennant pas le caractère humorisitique
Erwan Ledu pour SLB le 23/05/06 17:03

Un groupe d'étudiants pro-MEDEF a tenté de diffuser le tract suivant à l'université de Rennes 2 ce matin...Il s'agissait évidemment des garnements du SLB Skol-Veur qui se font fait passer sous le regard hilard des étudiants pour des fervents partisans du libéralisme. Toute personne ne comprennant pas le caractère humorisitique de cette action doit consulter d'urgence. Pour le SLB Skol-Veur : Jonathan Guillaume

Rennes 2 : nettoyons cette fac au Kärcher !

Si aujourd'hui nous utilisons la méthode gauchiste de la manifestation, c'est pour vous ouvrir les yeux. Depuis quelques temps il semble que dans cette fac on ait perdu le goût du travail et de l'effort (grêves, salles saccagées...). Pourtant, un rapide tour d'horizon de la situation démontre que notre projet de société est le meilleur : les profits des multinationales explosent, les pauvres ont juste de quoi survivre. Partout où ils se révoltent nous envoyons la troupe pour les mater. Malgré cela, certains veulent lutter contre le nouveau calendrier universitaire ou encore contre la précarisation du statut des surveillants dans les collèges et lycées. Certains veulent même bilinguiser la fac en dialecte breton ! Assez de repentance ! Nous n'avons pas exploitée, colonisée et déportée la moitié de la planète pour rien ! Ca n'est pas rentable ! Nous exigeons le bilinguisme anglais-français.Nous l'avons assez prouvé, la justice est à nos ordres, cessez de réclamer l'amnistie ou l'abandon des poursuites pour les casseurs avinés de la dernière tentative de putsch anarcho-léniniste. La meilleure façon d'avoir de bonnes conditions d'études, c'est de faire baisser le nombre d'étudiants, pas de réclamer des embauches d'enseignants et de personnels ou des locaux agrandis. Renvoyons les étudiantes dans leurs foyers pour apprendre à être de bonne mères de famille ! Ici elles apprennent la débauche sexuelle, la contraception et... la drogue ! Idem pour les étudiants étrangers : qu'ils retournent chez eux ! Des associations de promotion de l'homosexualité disposent de locaux sur le campus ! Repeuplons la France, ne laissons pas les sodomites avilir notre jeunesse !

Plus globalement, il faut lutter pour le maintien de nos privilèges. Après le retrait du CPE sous la pression des hordes gauchistes chevelues et crasseuses qui ont manipulé le peuple, le CNE est mis à mal par les juges rouges des prud'hommes. Luttons pour le maintien des acquis de la loi sur l'égalité des chances : travail de nuit dès 15 ans, apprentissage dès 14 ans. Luttons jusqu'au bout pour le retrait de l'ISF (Impôt de Solidarité sur la Fortune) ! Le code du travail doit finir dans les chiottes de l'histoire !

Ne vous organisez pas ! Cessez d'aller aux AG ! TRAVAIL FAMILLE REPUBLIQUE

Ce tract vous est offert par le MEDEF (Mouvement Des Exploiteurs de France), l'UNI (Union des Nantis d'Ille-et-Vilaine) et le Commando Laurence Parisot-Edouard de Rotschild du FLN (Front de Libération de Nantis)

Et n'adhérez surtout pas au SLB, le seul syndicat qui lutte contre le libéralisme et pour le droit à l'autodétermination du peuple breton.

SLB Skol-Veur / Université Bâtiment EREVE (1er étage) 02 99 14 14 37 slbskolveur [at] no-log.org Blog : (voir le site)

Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 9 multiplié par 8) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons