Rendez-vous de Max avec Christophe Dauphin
Agenda de Spered Gouez / L'esprit sauvage

Publié le 20/04/22 11:45 -- mis à jour le 20/04/22 11:45
Date de l'évènement : le 05/05/2022 à 18 h
54933_1.jpg
Affiche mai 2022

Le prochain "rendez-vous de Max" organisé par l'association "Les Editions Sauvages" aura lieu :

jeudi 5 mai à 18 H, "Chez Max" (maison d'enfance et de jeunesse de Max Jacob, label "Maisons des Illustres"), 8 rue du Parc à Quimper.

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous !

L'invité sera Christophe Dauphin. Entrée gratuite.

Christophe Dauphin évoquera son parcours de poète, d’essayiste et de critique, et lira des extraits de ses livres dont Totem normand pour un soleil noir (LHSE éditions, 2020). Fin connaisseur du mouvement surréaliste et de la poésie contemporaine, il abordera aussi l’émotivisme comme « art de vivre et de penser en poésie ».

La rencontre-lecture sera suivie d'une vente-signature de ses livres et de la revue Les Hommes sans Epaules par l'auteur.

Né dans l’Eure en 1968, Christophe Dauphin vit dans le Val d’Oise. Membre de l’Académie Mallarmé et directeur de la revue Les Hommes sans Épaules, il a dirigé trois anthologies et est l’auteur de nombreux livres de poésie et d’essais.

Voici comment il présente Max Jacob et sa maison, et la soirée qu'il prépare, dans un article du n°53 de la revue Les Hommes sans Epaules paru en mars.

.

Marie-Josée Christien

Document PDF 54933-aurdvdemaxlhsemars221.jpg Article de Christophe Dauphin "Au rendez-vous de Max" 1ère partie. Source : LHSE n°53
Document PDF 54933-aurdvdemaxlhse2.jpg Article 2ème partie. Source : LHSE n°53
Voir aussi :

1  0  
mailbox
imprimer
poète et critique, responsable de rédaction de la revue Spered Gouez/L'esprit sauvage.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 0 multiplié par 5 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.