Rencontre dédicace avec Yvon Ollivier

-- Culture --

Agenda de Librairie L'Encre de Bretagne
Porte-parole: Bruno Duval

Publié le 3/10/19 12:09 -- mis à jour le 03/10/19 12:09
48905_1.jpg
Lettre à ceux qui ont renoncé à la Bretagne - Yvon Ollivier

La librairie reçoit, samedi 5 octobre à partir de 17h00, Yvon Ollivier

pour son dernier essai : «Lettre à ceux qui ont renoncé à la Bretagne»

(Le Temps éditeur).

Présentation de l'éditeur :

« Le peuple breton n’a pas été persécuté. Il a juste été méprisé. Et moi

je dis que c’est pire… »

Yvon OLLIVIER, juriste, avec le talent et le courage qu’on lui connaît,

met une fois de plus les Bretons et leurs élus devant les réalités. Ce

ne sera pas facile à entendre pour beaucoup ! Mais ce n’est pas

respecter les gens et surtout ceux qui sont élus pour nous représenter,

que ne pas dire ce que beaucoup sont nombreux à penser. La plupart des

responsables politiques et culturels bretons font semblant : ils ont en

fait renoncé à la Bretagne !

Mais aucun peuple n’est condamné au suicide orchestré par ses

représentants élus, même pas le nôtre. Il suffit de déchirer le voile et

de vouloir. Il y a toujours un chemin pour qui renonce au renoncement.

L'auteur :

Yvon Ollivier est l’auteur de nombreux essais sur la Bretagne dont « la

France comme si » au Temps éditeur. Il est également l’initiateur du «

Livre blanc de l’unité bretonne » (éd. Yoran embanner, 2018).

mailbox imprimer
L'Encre de Bretagne, librairie spécialisée Bretagne et pays celtiques.
La librairie se situe à Rennes, 28 rue Saint Melaine, à deux pas de la place Hoche et du centre commercial "La Visitation".
02 99 63 98 35

Vos commentaires :

ANTI-SPAM : Combien font 4 multiplié par 4 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.

--Publicité--
yoran embanner