Rencontre-dédicace avec Roland Becker
Agenda de Librairie L'Encre de Bretagne

Publié le 18/10/19 8:08 -- mis à jour le 18/10/19 08:08
Date de l'évènement : le 19/10/2019 à 16 h à Rennes/Roazhon
49015_1.jpg
Les sœurs Goadec

La librairie reçoit samedi 19 octobre, de 16h00 à 19h00, Roland Becker

pour la sortie de son nouveau livre "Les sœurs Goadec" (éd.

Ouest-France) et de son nouvel album "Musique bretonne aux confins du

18e siècle" (Coop Breizh).

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous !

"Les sœurs Goadec" :

Trois femmes, trois sœurs, trois chanteuses bretonnes. Mythiques, les

sœurs Goadec traversent le xxe siècle en portant leurs chants

immémoriaux de Carhaix à Paris. Leur gwerz est-elle puissante au point

de nous faire entendre leur histoire, dans le fracas de la musique

mondialisée ? L’enquête minutieuse de Roland Becker, compositeur et

auteur reconnu, s’appuie sur une importante collecte de témoignages et

d’illustrations pour résoudre l’énigme.

Préface de Denez

"Musique bretonne aux confins du 18e siècle" :

En 65 minutes, faisant appel à soixante musiciens, Roland Backer signe

un album-livre singulier. Car l’enregistrement est accompagné d’un

livret où il évoque la figure du peintre quimpérois Olivier Perrin

C’est autour des airs et musiques de Joseph Mahé, premier collecteur de

musique de tradition populaire de Haute et Basse Bretagne, que s’est

cristallisée l’idée de cet album étonnant. On y découvre une musique de

rue, rythmée par des enregistrement de foire ou de marché, une musique

des origines, syncopée par les tambours et instruments à vent.

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 6 multiplié par 0 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.