Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
désolé cette photo n'existe plus
- Dépêche -
Régionales 2004 : le FN en ordre de bataille
Rennes/Roazhon avait été choisie pour tenir samedi dernier une réunion du Front National à laquelle participait Jean-Marie Le Pen. Une manière d'affirmer son soutien aux candidats du Front National aux élections régionales en région administrative Bretagne. Brigitte Neveux mènera la liste FN sur la région, ainsi qu'en Ille-et-Vilaine. Pierre-Marie Launay sera
pour ABP le 4/11/03 11:39

Rennes/Roazhon avait été choisie pour tenir samedi dernier une réunion du Front National à laquelle participait Jean-Marie Le Pen. Une manière d'affirmer son soutien aux candidats du Front National aux élections régionales en région administrative Bretagne.

Brigitte Neveux mènera la liste FN sur la région, ainsi qu'en Ille-et-Vilaine. Pierre-Marie Launay sera tête de liste dans les Côtes-d'Armor, Marie-Anne Hass dans le Finistère, et Jean-Paul Félix dans le Morbihan. Le conseiller sortant René-Marie Bouin ne se représentera pas.

Lors des dernières élections régionales de 1998, le Front National avait recueilli près de 100 000 voix, soit 8,22% des suffrages exprimés. Sept conseillers figuraient parmi les 83 élus de l'assemblée régionale bretonne. Une représentation qui devait éclater en cours de mandat à la suite du combat des chefs Le Pen-Mégret.

Le nouveau mode de scrutin, adopté en avril 2003, qui fixe à 10% des votants le seuil minimal pour participer au second tour, pourrait permettre à la formation frontiste de réaliser une percée dans l'Hexagone. Quid de la région Bretagne Des analystes du journal Le Monde écrivaient le 17 octobre dernier qu'"il n'y a guère qu'en Bretagne (8,22%), dans le Limousin (7,30%) et en Corse (4,80%) que le pari semble hors de portée, même si M. Le Pen a franchi la barre des 10% dans toutes les régions lors du premier tour de la présidentielle, le 21 avril 2002".

La menace de l'extême-droite est en tout cas agitée par les élus socialistes : "Il ne faut pas croire que la Bretagne soit épargnée", indiquait récemment la tête de liste socialiste Jean-Yves Le Drian. La semaine dernière, le maire de Nantes, Jean-Marc Ayrault confiait aussi au Télégramme son inquiétude d'"un 21 avril régional" reproduisant le schéma de la dernière élection présidentielle française : la conjugaison de la dispersion des voix, de l'abstention et du vote FN".

Le gendre de Jean-Marie Le Pen, Samuel Maréchal, était aussi présent samedi à Rennes/Roazhon. Mi-octobre, c’est à bord d’une péniche ralliant Nantes/Naoned à Saint-Nazaire/Sant Nazer que la tête de liste du Front National en Pays-de-Loire avait lancé officiellement la campagne pour les régionales. En 1998, 3 conseillers régionaux frontistes étaient sortis des urnes avec 8,93% des voix exprimées dans le cinquième département breton, la Loire-Atlantique rattachée administrativement à la région Pays-de-la-Loire.

Le site Internet du Front National, actuellement en construction, devrait être ouvert prochainement et présenté à la presse. Son url : www.bretagne2004.com

La réaction de l'Agence Bretagne Presse

Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 9 multiplié par 0) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons