Langues, réunification, décentralisation : bref ! Dans un esprit républicain respectueux des lois de l'Hexagone, ce qui devait se faire en toute logique dans le cadre de l'histoire et le contexte du territoire en Bretagne, ce « travail » de la délégation régionale sur la réunification - tous partis confondus - que devient-il ? Cette délégation du conseil régional de Bretagne devait prendre contact avec les élus de Loire-Atlantique, qu'en est-il de cette démarche ?

Silence radio aujourd'hui, après l'effet d'annonce il y a peu du Conseil Régional de Bretagne unanime, lors d'un moment d'envol sentimental du plus bel effet ! Qu'en est-il de ce contact ? Établi ou pas ?

“Enfumage” la recherche de ce retour administratif en région Bretagne en son entier, de Nantes, l'une de nos deux capitales avec Rennes ?

Car oui, nous avons deux capitales ! Une “richesse” et non un handicap, argument imparable des tenants d'une “République” de plus en plus tatillonne et dirigiste, entièrement aux mains des Hauts Fonctionnaires de Bercy qui ne croient qu'en “l'Unique“ et “l'unicité” ! Car le dépeçage décidé sous Vichy perdure sous les républiques suivantes… sans vergogne et silence des élus bretons !

Car républiques et gouvernements de gauche ou de droite coupent toujours le Pays de Bretagne en deux : cette “nation sans état” la plus vieille d'Europe. Pas moins. Preuve, s'il en était besoin, qu'envisager son unité administrative, gêne Paris !

Le droit à l'expérimentation et à la différence ne sont pas à l'ordre du jour pour les Bretons : nous ne sommes qu'une presqu'île, pas une île comme la Corse : aussi les Bretons, que nous sommes, doivent être corsetés dans l'unité de la Nation - y compris et surtout – quant à leur culture qu'il faut absolument freiner : en 2017, 139 € versés par habitant en Ile-de-France… 15 € pour les autres régions… C'était hier !… mais aujourd'hui, c'est du pareil au même car…

… Publié le 12 mai 2018 par OPC (Organisme de placements financiers)

(…) “On pouvait se dire qu’Emmanuel Macron, président, serait une sorte de Tony Blair à la française : libéral sur les questions économiques et politiques, ouvert au dialogue et pragmatique.”(…)

Tiens donc ! Même pour les siens, Macron ne serait pas… “ouvert au dialogue et pragmatique ?” Et bien sûr, Philippe le provincial du Havre, ne peut être que… dans le droit fil du Maître parisien !

Et d'où manifestation samedi pour Diwan à Rennes, rassemblement qui s'ajoute à tant d'autres qui ont fait avancer les causes bretonnes que nous ne lâcherons jamais.

mailbox imprimer