Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Réaction au discours de Dominique de Villepin
Communiqué : réaction à la déclaration de politique générale de Monsieur de VILLEPIN Nous prenons acte de la volonté continuée d’engagement européen seul véritable destin de la France et de l’affirmation d’une voie orientée vers la solidarité et la liberté ; nous sommes plus sceptiques sur la possibilité de continuation d’une
pour Breizh 2032 le 9/06/05 0:25

Communiqué : réaction à la déclaration de politique générale de Monsieur de VILLEPIN

Nous prenons acte de la volonté continuée d’engagement européen seul véritable destin de la France et de l’affirmation d’une voie orientée vers la solidarité et la liberté ; nous sommes plus sceptiques sur la possibilité de continuation d’une politique vantant à la fois le fameux « modèle français » et le projet européen et redoutons le recours à « la vision héritée de 1789 » ou au « génie français »qui risque de signifier un regain de jacobinisme. Le constat sur le retard de la France à s’adapter est pour nous une évidence . Nous pouvons aussi approuver la priorité apportée au traitement du chômage et sommes conscients de l’étroitesse des marges budgétaires. Nous faisons notre le refus du débat entre le libéral et le social et le choix du volontarisme actif privilégié par Dominique de Villepin . Nous pensons aussi que le domaine des services peut être une niche d’emplois ainsi que les très petites entreprises et adhérons au désir de libérer l’esprit d’initiative et de simplification des procédures de recrutement ; les mesures telles que la simplification de l’acte d’embauche grâce au chèque-emploi pour les très petites entreprises et le « contrat nouvelle embauche » ainsi celles permettant d’embaucher plus nous paraissent intéressantes mais insuffisantes . Nous sommes sceptiques quant à la prime de 1000 euros comme incitation à la recherche d’un emploi et favorables au véritable suivi personnalisé des chômeurs mais pensons qu’une adaptation plus volontariste de la politique menée dans d’autres pays européens (Danemark , Grande Bretagne ) pourrait être porteuse d’espoir d’une diminution du taux de chômage et de dynamisation de l’emploi . Nous doutons des mesures proposées en faveur de l’emploi des jeunes mais sommes favorables à la relance de l’apprentissage et pourquoi pas au service militaire adapté. Pour le financement de ces mesures nous sommes hostiles à une hausse de l’impôt sur le revenu et à un dépassement des engagements budgétaires ( pacte de stabilité) européens. En conclusion nous avons peur que ces mesures ne soient encore que des énièmes mesurettes inefficaces et ne fassent pas sauter les blocages qui sont à l’origine de la mauvaise santé française .

Mobiliser tous les atouts de notre politique économique et industrielle ne peut se faire que dans un cadre européen et les couplets sur le potentiel considérable de notre pays, de nos universités, de nos filières industrielles et de nos laboratoires de recherche nous paraissent obsolètes , tous ces secteurs devant s’ouvrir à la collaboration européenne la plus étroite possible nous prenons donc acte du désir que « cette initiative soit rapidement ouverte à d’autres pays européens, en particulier l’Allemagne » Méfions nous aussi que la « réforme de notre dispositif de recherche » ne soit pas une ossification de celui-ci . La politique volontariste de relance « des grands chantiers d’infrastructure, en particulier dans les domaines routier et ferroviaire » doit aussi porter la marque de l’Europe . Nous sommes favorables à l’ouverture des capitaux d’EDF et de France TELECOM et au désir de consolider notre tissu de petites et de moyennes entreprises mais contre un protectionnisme à l’intérieur de l’Europe , la mise en concurrence des PME européennes devant toujours pouvoir exister . Il nous paraît logique que les entreprises qui délocalisent ne continuent plus à bénéficier des aides publiques . Nous prenons acte du désir de l’amélioration du pouvoir d’achat des salariés et du développement de la participation et des mesures en faveur du logement social . des étudiants et des services collectifs . Nous redisons notre scepticisme quant au financement de la protection sociale et au choix d’un médecin traitant et ne pouvons qu’approuver la voie du retour à l’équilibre des comptes. A propos de l’Education Nationale nous constatons l’enterrement d’une pseudo réforme et préconisons un changement radical sur des bases régionales et d’établissements . Par ailleurs les universités doivent elles aussi être de plus en plus de qualification européenne . Nous aimerions une fois pour toutes que l’on arrête d’utiliser le qualificatif de « territoire » pour parler d’entités géographiques qui pour nous se nomment Régions ou Pays , en Bretagne BREIZH et Broiou et appelons à une véritable réforme de l’Etat et de la fonction publique sur des bases régionales et non plus centralisées . Nous nous élevons contre un risque de dérive sécuritaire et rappelons notre opposition à une politique de l’enfermement mais nous appuyons la fermeté en matière de répression de l’immigration irrégulière . Nous aurions aimé une insistance sur la lutte pour l’écologie et le développement harmonieux . Un souhait sur la pérennité des services publics n’est qu’un vœu pieux s’il n’y a pas volonté de redéfinir ces missions et ces formes ( regroupements , horaires …) . Nous réaffirmons notre opposition au renforcement des pouvoirs préfectoraux et notre désir de suppression de ce corps .

En conclusion nous sommes relativement sceptiques sur cette déclaration de politique générale qui ne nous paraît pas traiter réellement les problèmes même si nous reconnaissons des qualités humaines et volontaristes à Dominique de VILLEPIN ; nous nous alarmons d’un risque de retour du jacobinisme qui à nos yeux est justement typique et significatif de l’échec français .

Nous rappelons nos valeurs fondamentales : Bretagne et Europe . Liberté et justice sociale .

Rejoignez nous , pour construire la Bretagne de 2032 ; 2032 [at] wanadoo.fr

Pour BREIZH 2032 ; le président Eric VALLERIE

Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 8 multiplié par 5) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons