Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Rassembler pour rendre à la Bretagne son destin européen
VIè Congrès du Parti Breton : rassembler pour rendre à la Bretagne son destin européen. Le Parti Breton -Strollad Breizh- tient à Rennes son VIè Congrès le samedi 17 novembre.
Yves Pelle pour Parti Breton - Strollad Breizh le 10/11/12 19:25

Le Parti Breton -Strollad Breizh- tient à Rennes son VIè Congrès le samedi 17 novembre. Depuis sa création en 2002, le Parti Breton est la seule force bretonne crédible qui soit totalement indépendante des partis hexagonaux. Présent à chaque élection en Bretagne, il est la première force bretonne à pouvoir présenter une liste spécifiquement bretonne aux élections européennes de 2009 et à constituer une liste aux élections régionales de 2010 sur la Bretagne administrative et sur la Loire Atlantique.

Pour le Parti Breton, l'alternance au pouvoir entre l'UMP et le PS est largement illusoire, les deux principaux partis hexagonaux partageant globalement une même vision politique, notamment institutionnelle, et s'appuyant sur les mêmes élites technocratiques. Toute véritable réforme du modèle français de la part du pouvoir central est impossible tant le système est verrouillé.

Les évolutions récentes en Catalogne, Ecosse, Flandre, Pays Basque montrent que la solution ne peut venir que de la constitution d'un puissant mouvement politique breton indépendant de toute force hexagonale et décidé à créer de nouveaux rapports de force. Depuis sa fondation, le Parti Breton s'est prononcé pour la mise en place d'une véritable souveraineté bretonne avec la renaissance d'un Parlement et d'un gouvernement breton.

A l'occasion de son VIè congrès, le Parti Breton appelle tous ceux qui partagent ses objectifs à le rejoindre, l'émiettement des forces politiques bretonnes n'étant qu'un facteur supplémentaire de faiblesse faisant le jeu du pouvoir jacobin. Le Parti Breton, force démocratique moderne ouverte aux différentes sensibilités, se veut un cadre de rassemblement de tous ceux qui veulent redonner à la Bretagne un destin de nation européenne.

Gérard Guillemot

Secrétaire général Parti Breton

Vos 10 commentaires
SPERED DIEUB Le Dimanche 11 novembre 2012 11:31
C\'est très difficile même avec la meilleure volonté du monde de rassembler les forces favorables à l\'émancipation de la Bretagne du fait que les thématiques extra bretonnes finissent par prendre le dessus exemple
Pour certains en dehors de la Bretagne socialiste point de salut donc on pourrait imaginer qu\'une Bretagne libre devienne une démocratie populaire !!
Tandis que d\'autres par je ne sais quelle alchimie en arrivent a transformer les idées du libéralisme économique en thématiques bretonnes surtout depuis la fin des années 1990 auparavant la tendance bretonne de centre droit était plus raisonnée sur les questions économiques et sociales du temps du POBL parti qui n\'aurait jamais du disparaitre car il a un vide politique actuellement à droite et vu que un parti de rassemblement est une utopie impossible, mécaniquement les personnes de droite modérée sensibles à l\'idée bretonne atterrissent au parti breton cette formation aurait donc tout intérêt à se mettre en conformité avec ce qu\'elle est en réalité c\'est à dire se positionner au centre droit comme le parti national basque (il n\'y a pas de honte à être de droite) s\'il le fait il aura un bel avenir devant lui l\'effondrement de l\'ump en Bretagne ouvre des perspectives intéressantes mais il y a urgence avant qu\'elle ne se refasse une santé ,cela aurait pour conséquence de laisser un espace au centre gauche permettant à un mouvement de type MBP d\'émerger . Par ailleurs il y a suffisamment de partis plus à gauche .
Ce qui n\'empêche pas que les différentes formations pourraient se réunir pour mener des actions communes
Mieux vaut avoir des adhérents de différents partis qui se tolèrent plutôt que de les avoir dans une même organisation avec une tension permanente et paralysante
(0) 

Remond Mikael Le Dimanche 11 novembre 2012 14:52
Le Parti Breton doit mettre ses actes en accord avec ses déclaration. Appeler au rassemblement signifie pour le moins travailler avec d'autres structures politiques bretonnes.
Celà pourrait débuter par une invitation de ces organisations* a son congrès du 17 novembre, à titre d'obsevateur par exemple.C'est ce que fait le PNV mentionné par Spered Dieub. Serions nous plus obtus que les Basques ?
*Bodadeg evit ar Vro, l'Alliance Fédéraliste Bretonne/Emglev Kevredel Breizh etc...etc...
(0) 

eugène Le Tollec Le Dimanche 11 novembre 2012 17:16
SPERED DIEUB
Mon interrogation de fond
Faut-il que les Bretons soient catalogués
De droite (multiples aspets) ou de gauche (grand panel de sensibilité) ou encore de centre droit ou de centre gauche.
Lorsque je dis cela ,il me semble voir un échantillon français et que français!
Suis-je ingénu?
Sommes nous dans une totale soumission "à la pensée française"?
Sommes nous si formatés?
Je pense que notre pensée est en nous même selon nos imprégnations,et cimentée par notre britonnitude.
Faut-il se référer à l'ossature politique française?
Je pense qu'il faut arracher des esprits les marques françaises!
Pourquoi faut-il être de droite ,de gauche ou de centre?
Tout langage se parle avec différents accents, c'est mon opinion de croyant en un idéal( la beauté du juste milieu en toute chose)
(0) 

SPERED DIEUB Le Dimanche 11 novembre 2012 22:53
Non Eugène ce n'est pas une pensée spécifiquement française tous les pays démocratiques ont des partis classés à droite à gauche et au centre et que l'on le veuille ou non l'opinion publique est formatée de telle façon qu'elle a besoin de ces repères . Il y a belle lurette que la Bretagne a perdue son indépendance et depuis elle a été influencée par le système français mais elle a aussi influencé y compris le jacobinisme dont les bretons sont un peu à l'origine ,ironie du sort ces séquelles sont présentes y compris dans le mouvement breton après tout la Bretagne pourrait être un état centralisé d'autant que le centralisme pour 35000 kilomètres carré n'a pas les mêmes conséquences que pour 551000 !!
En ce qui concerne les partis centristes ni droite ni gauche c'est déplorable mais c'est ainsi dans la plupart des pays occidentaux ils ne décollent pas le plus triste exemple est l'effondrement total du MODEM
le lib dem en Angleterre décline les libéraux en Allemagne stagnent également
(0) 

eugène Le Tollec Le Dimanche 11 novembre 2012 23:15
à tous
est ce que je vois quelques prémices "à l'unité" de pensée?
Bon dieu mais cela n'est pas difficile de trouver l'essence même de la pensée bretonne;
Cela s'appelle une transcendance vers notre Omega.
Il nous faut montrer à l'état français que nous sommes "UN"
(0) 

eugène Le Tollec Le Lundi 12 novembre 2012 12:11
UN DERNIER MOT
Toute association politique ou parti,pour avancer, demande ou veut voir le voisin adhérer à SON système d'actions( pour parler venez "chez nous"...) je dis et répète la quintescence d'une pensée structurée n'est pas là,dans des soumissions de l'un à l'autre,d'un cercle à un autre ,d'une think thank à une autre.
De la fertilité de chacun doit naître la plante,le cri de l'hermine doit être pur et inflexible sous le fouet franc.
Un PB n'a pas a demander que tous les autres le rejoindre,l'UDB non plus.
pas d'ego!
(0) 

iffig Cochevelou Le Lundi 12 novembre 2012 18:23
il serait bien difficile de reprocher au PARTI BRETON de ne pas être un parti de concertation et complétement libre vis avis des partis français : il faut quand même rappeler qu\'il a été le seul a présenter une véritable liste autonome aux dernières elections européennes, aux Régionales en s\'associant avec Christian Troadec , il a permis aussi cet exploit de constituer des listes dans les 5 départements; il s\'est bien gardé d\'appeler à voter pour qui que ce soit au 2° tour, ce qui n\'a pas été le cas de ses associés.
J\'aimerais bien que quelqu\'un m\'explique maintenant la différence fondamentale entre le MBP et l\'UDB qui tous les deux ont appelé a voter pour Hollande et aux législatives de se référer à la majorité présidentielle pour le MBP et pour l\'UDB son rapprochement du PS au Conseil Régional, je ne pense pas que ce soit un témoignage d\'indépendance.
La position du Parti Breton sera certainement plus aisée dans les années qui viennent en ne devant rien ni à la gauche ni a la droite française, c\'est bien ce qui fera la différence ! La manie de beaucoup de militants bretons est de se balader d\'un coté à l\' autre, souvent sans aucune raison fondamentale ou d\'inventer de nouvelles structures , cela devient insupportable : a certain moment on se demande si leur objectif est vraiment de reconquérir la BRETAGNE .
Je trouve qu\'il est vraiment important qu\'il n\'y ait qu\' un seul parti modéré et vraiment autonome, le Plaid Cymru et le SNP ont montré la voie, pourquoi ce serait impossible ici.
(0) 

Ar Vran Le Lundi 12 novembre 2012 19:35
@eugene Le Tollec
Ce que vous décrivez est justement l\'initiative de KAD, structure hors partis
En revanche, je pense que l\'idée de Mickael Remond est bonne : inviter en tant qu\'observateurs les autres partis et structures politiques proches *Bodadeg evit ar Vro, l\'Alliance Fédéraliste Bretonne/Emglev Kevredel Breizh etc...etc...
Pour la petite histoire, je n\'ai jamais réellement bien compris ce qui les différenciait, à part peut être des querelles d\'égo? On doit dépasser cela si on veut une véritable force politique de droite et centre en Bretagne
(0) 

eugène Le Tollec Le Lundi 12 novembre 2012 21:16
iffig Cochevelou
Exact iffig,invitez tous les autres en tant qu'observateur,ce qui permettrait un pas vers la pensée commune et structurée face au gouvernement central,(mais attention pas de velléité de dominance).
rappelles-toi ma question ,qui est invité à ce congrès?
Ar Vran
Il faut arriver à les mettre dans le même bocal... c'est ce que je demande depuis des années....mais j'ai été très surpris par le milieu"breton",somme de multiples vérités,chacun a la sienne et n'a rien à cirer de celle du copain!
Pour arriver au consensus ,il va falloir un sacré charisme politique et une puissance du verbe!
L'idéal doit être de premier niveau!
(0) 

eugène Le Tollec Le Mardi 13 novembre 2012 10:20
Je reviens sur un formatage intellectuel du Breton
Qu'est l'état "d'être breton"?
C'est l'expression d'un patrimoine intemporel, légué par l'histoire de la Péninsule.
C'est l'imprégnation originelle de ce peuple hors de toutes sensibilités extérieures.
C'est l'âme de notre culture dans les temps d'aujourd'hui.
C'est nous mêmes devant toute hégémonie.
C'est pourquoi , pour réussir notre nouveau pas en avant, redevenons dans cette matrice des premiers temps.
Je demande ,à tous,"penseurs de devenir" de remettre cette cape DE NOTRE CELTITUDE et d'être vous mêmes.
Tous, Occitans, -Normands -Corses - Basques - sont dans l'état d'être eux-mêmes et tous doivent le faire sans les imprégnations politiques françaises.
Nous ne sommes français que par obligation et contraintes de l'histoire!
Nous sommes devenus éléments d'une identité coiffante ,mais nous sommes encore des chevaux
d'orgueil!
Partout l'état jacobin doit le comprendre
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 6 multiplié par 7) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons