Rapport sur la Réunification au Conseil régional de Bretagne

-- La réunification --

Communiqué de presse de Bretagne Réunie
Porte-parole: Alain Peigné Paul Loret

Publié le 5/12/19 17:48 -- mis à jour le 06/12/19 16:32

Le groupe de travail du Conseil régional de Bretagne, co-présidé par Isabelle Le Bal et Jean-Michel Le Boulanger, sur le rapprochement entre la Région Bretagne et la Loire Atlantique, vient, à l’unanimité de ses membres, de remettre ses conclusions.

Elles sont sans appel : le sentiment très fort d’appartenance des Bretons à leurs cinq départements doit conduire à la Réunification de la Bretagne. La Région Pays de la Loire, « créée de toute pièce et, en somme, artificielle », ne pourra pas y faire obstacle.

Le Rapport énonce treize préconisations pour le Conseil Régional, dont on peut citer les principales :

• Représenter systématiquement la carte de Bretagne sur ses cinq départements,

• Etablir des observations et des perspectives économiques sur les cinq départements bretons,

• Favoriser les initiatives bretonnes en Loire-Atlantique, notamment dans les domaines de la Culture et de l’Economie,

• Et préconiser l’organisation d’une consultation populaire en Loire-Atlantique sur la Réunification de la Bretagne.

Ce travail est, entre autres, le fruit des discussions entre des représentants du Conseil régional de Bretagne (Jean-Michel Le Boulanger) et Bretagne Réunie (Philippe Clément, Paul Loret, Patrick Mareschal et Alain Peigné), notamment lors de leur réunion de mi-janvier 2019 et la mise en avant des actions de Bretagne Réunie (la Pétition des 100.000, en particulier), par ce rapport, est un magnifique acte de reconnaissance dont nous remercions explicitement ses rédacteurs.

Les préconisations du groupe de travail, dont le Conseil régional de Bretagne va être saisi, ouvrent maintenant la voie, d’une façon décisive, à un processus qui conduira à la Réunification de la Bretagne.

Rassemblons maintenant toutes nos forces afin de contribuer à cette action.

Document PDF 49404-rapportgroupedetravailreunific.pdf le rapport. Source : région Bretagne

Cet article a fait l'objet de 1294 lectures.
mailbox imprimer
logo
Fondée en 1980, l'association Bretagne Réunie, Comité pour l'unité administrative de la Bretagne, régie par la loi de 1901, se donne comme but la reconnaissance comme collectivité territoriale d'une région Bretagne formée des actuels départements des Côtes-d'Armor, du Finistère, de l'Ille-et-Vilaine, de la Loire-Atlantique et du Morbihan. L'association se définit comme démocratique, unitaire et apolitique. Elle agit pour et dans le respect des droits de l'Homme et des libertés fondamentales. Bretagne Réunie BP 49032 44090 Nantes/Naoned cedex 1

Vos commentaires :

Lucien Le Mahre
Vendredi 6 décembre 2019

L'effort de la politique des petits pas est certes louable, mais point trop n'en faut, car nous acceptons quand même d'entrée de nous soumettre à une justice à deux vitesses, une "double standard policy".

Où est donc là le "principe d'Egalité" prôné par la RF au sein de son triptyque fondateur ?

Après son effacement scandaleux de la carte, l'Alsace a finalement su trouver les voies d'une résurrection administrative sans qu'il soit jamais question de référendum !

Idem en 2015 : la Normandie a-t'elle dû se soumettre à un quelconque référendum pour consacrer sa réunification ?

Rappelons pour comparer que le Premier Ministre actuel, alors Maire du Havre, avait promis dans l'enthousiasme de traverser le port de sa ville à la nage si la réunification l'emportait. Ce qu'il a fait le moment venu !

On est loin de l'attitude négative des grands élus bretons, notamment socialistes - dont les maires de nos grandes villes - qui à l'inverse, manifestèrent leur opposition à l'existence d'une Bretagne historique, en offrant piteusement aux Bretons un choix sans avenir entre le statu quo à 4 départements ou le grand fourre-tout britto-ligérien...

Alors : pourquoi exiger un référendum pour les seuls Bretons et en corollaire : pourquoi l'accepter d'emblée comme une condition incontournable alors qu'elle n'est pas imposée aux autres ?

Il y a là une exigence clairement "discriminatoire" !

La séparation de la Loire-Atlantique sous l'Occupation fut une fois encore de nature autoritaire et on ne voit pas au nom de quel principe sa récupération par son foyer d’origine millénaire devrait conduire à un vote d’acceptation, par nature évident, de la partie lésée. La police demande t’elle à une personne victime d’un larcin si elle désire récupérer le bien qu’elle n’arrête pas de réclamer depuis qu’il s’est produit ?

Sans doute certains adversaires comptent-ils au fond sur les effets décervelants d'une propagande ligérienne longue d’un demi-siècle et destinée à opérer une substitution d’identité en L.A. pour pouvoir continuer à nous chicaner une "appartenance de droit" pleine et entière à la Bretagne ?

Kristof Bourdelier
Vendredi 6 décembre 2019

Suis-je le seul a voir - je ne le pense pas / je l'espere - a quel point c'est toujours la meme chose? Les elections approchent - Paf. Une vague petite promesse fort maigrelette et c'est la joie dans les foyers mais m.... Combien de temps ca va durer comme ca? Personne ne voit que c'est exactement par ce procede - toujours le meme depuis des annees - que rien ne bouge en Bretagne et que, pour parler de ce qui devrait etre la chose la plus importante *la Reunification de la Bretagne* 63 ans plus tard - la Bretagne est toujours Ulsterisee:'(

Tristan LE FLOC'H
Vendredi 6 décembre 2019

Il est grand temps que cela bouge. On ou roule dans la farine. Ce qui a été fait en Normandie doit pouvoir se faire en Bretagne. Ce n'est pas à une poignée d'élus, plus occupés à percevoir des indemnités de décider ce qui est bien pour la Bretagne. C'est uniquement au peuple de décider de son avenir et aux habitants des 5 départements, de vivre décider et de travailler dans le pays Breton.

yann-lukas reuz
Vendredi 6 décembre 2019

Des propositions de réunification à quelques mois d'élections municipales… Et si la région des Pays de Loire était restée socialiste, auraient-ils fait la même proposition???

Burban xavier
Samedi 7 décembre 2019

C'est très bien d'avoir réaliser ce rapport en faveur de la réunification de la Bretagne , mais nous en sommes à quel résultat concernant " la commission mixte entre les 4 départements bretons de la Bretagne administrative et le département de la Loire-Atlantique" . Se réunit-elle encore et pour quelles conclusions ? Rien n'est sorti de celle-ci , hélas . Tout cela est soporifique , la réforme territoriale de 2014 est passée , nous a fait grand dommage .Le statu quo actuel est inacceptable et nous continuerons à exiger la réunification de la Bretagne !

Bertrand Michea
Samedi 7 décembre 2019

Personnellement, j'ai trouvé ce rapport très décevant. Les constats dressés en préambule sont clairs et laissent présager des propositions fortes... qui ne sont pas vraiment au rendez-vous. Il y a beaucoup de bonnes intentions dans ce document, mais on cherche en vain de vrais engagements politiques. On encourage les actions des acteurs culturels, économiques, sportifs : très bien ! Mais ces gens-là n'ont pas attendu le Conseil Régional de Bretagne pour créer.

Il y a 13 propositions, la plupart intéressantes, mais tellement symboliques... La première de ces 13 propositions est de ne plus afficher, sur les documents issus du Conseil Régional, de cartes de la Bretagne administrative mais d'y inclure la Loire Atlantique. C'est évidemment louable, mais il est bien temps de s’en apercevoir... Moi, ça fait des années que cette situation me choque.

La dernière proposition (oui, la dernière), est d "impliquer" la population et de la "consulter". Ah bon ? Je pensais que la population avait déjà et abondamment exprimé ses opinions, comme cela est d'ailleurs exposé dans le préambule du document. Mais peut être s'agit il d'aller plus loin ? De bouger, enfin ! D'écouter la population et de répondre à ses attentes ? D'organiser une consultation en Bretagne administrative ? Celle en Loire Atlantique n'est pas pour demain... sauf peut être si B4 montre l'exemple ? Ahh ! Oser bouger, vraiment, malgré tous ceux que ça fâchera...

Je ne reproche rien aux gens qui ont travaillé à ce rapport, ils essayent de faire avancer les choses. Mais ce document interroge sur le manque de volonté politique et de moyens pour réellement avancer.

C'est donc très triste, en fait.

Je continuerai, de mon coté, à manifester ou à soutenir Bretagne Réunie. Quant à voter pour d'aussi faibles acteurs...

Rafig
Samedi 7 décembre 2019

L’intérêt de ces Rapports et discutions au sein du C.R "bretagne" c'est que des vérités sont rappelées et reprises par la presse "régionale".

- Rappel que le 44 est bien un département breton

- Que les Pays de Loire est une région artificielle ...

- Quel légitimité démocratique ?

Ouest France édition 44 a écrit un article, petit, mais qui continu à entretenir cette revendication légitime auprès de ses lecteurs pourtant soumis à la désinformation ou la sous information en la matière.

Mais le vrai levier à faire basculer c'est l'État et le gouvernement (qui court après les économies mais qui là ne compte pas à la dépense pour maintenir les Pays de Loire malgré un taux de satisfaction de 14% et surtout 75% pour la Bretagne !)

Burban xavier
Lundi 9 décembre 2019

Oui , ce rapport a du bon et rappel à cette Assemblée régionale es manquements concernant la Bretgne , Jean -Michel Le Boulanger a du mérite ainsi qu'Mme Le Bal si tous les élu(e)s Breton(ne)s défendaient avec vigueur l'idée de la réunification de la Bretagne et d'un statut pour la langue bretonne à l'unanimité il serait difficile au pouvoir Parisien de s'y opposer .

Mais une majorité d'entre-eux estiment cela comme un problème secondaire ... hélas ...

C'est donc à nous dans les assos de mettre en place les outils nécessaires pour y arriver (soit localement , soit au niveau des 5 départements bretons ) chaque Breton peut s'imposer une cotisation volontaire de façon modeste quelques dizaines d'euro au tissu existant pour assurer leur maintien et leur expansion ...

C'est pourquoi , il faut donner à la Redadeg , à Bretagne réunie , Diwan , Div Yezh et Dihun, le "Magazine hebdo "YA" en breton en proximité pour créer une société parallèle qui n'attend que peu de chose de l'Etat et des institutions et qui soit autonome dans ses choix , les militant(e)s ont bien compris le message reste à faire adhérer les populations à ce projet!

Il nous faut garder confiance pour l'avenir , je le suis , ceux qui sèment ou plantent comme ceux qui ont osés créer "Diwan" en 1977 étaient loin d'espérer environ 4300 élèves dans les classes en 2020 . 19000 enfants étudient le breton à présent en milieu scolaire . La Bretagne sera Unie , c'est une question de temps !

Chompomp bev dalc'hmat ! Xavier

Burban xavier
Lundi 9 décembre 2019

Oui , ce rapport a du bon et rappel à cette Assemblée régionale es manquements concernant la Bretgne , Jean -Michel Le Boulanger a du mérite ainsi qu'Mme Le Bal si tous les élu(e)s Breton(ne)s défendaient avec vigueur l'idée de la réunification de la Bretagne et d'un statut pour la langue bretonne à l'unanimité il serait difficile au pouvoir Parisien de s'y opposer .

Mais une majorité d'entre-eux estiment cela comme un problème secondaire ... hélas ...

C'est donc à nous dans les assos de mettre en place les outils nécessaires pour y arriver (soit localement , soit au niveau des 5 départements bretons ) chaque Breton peut s'imposer une cotisation volontaire de façon modeste quelques dizaines d'euro au tissu existant pour assurer leur maintien et leur expansion ...

C'est pourquoi , il faut donner à la Redadeg , à Bretagne réunie , Diwan , Div Yezh et Dihun, le "Magazine hebdo "YA" en breton en proximité pour créer une société parallèle qui n'attend que peu de chose de l'Etat et des institutions et qui soit autonome dans ses choix , les militant(e)s ont bien compris le message reste à faire adhérer les populations à ce projet!

Il nous faut garder confiance pour l'avenir , je le suis , ceux qui sèment ou plantent comme ceux qui ont osés créer "Diwan" en 1977 étaient loin d'espérer environ 4300 élèves dans les classes en 2020 . 19000 enfants étudient le breton à présent en milieu scolaire . La Bretagne sera Unie , c'est une question de temps !

Chompomp bev dalc'hmat ! Xavier

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 6 multiplié par 4 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.