Que sont les Bonnets rouges devenus ?

-- Politique --

Chronique de FC
Porte-parole: Fanny Chauffin

Publié le 12/12/15 12:56 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Voter. Pour qui, pourquoi ? Les frontières s'amenuisent, les discours se ressemblent. De quelle Bretagne parle-t-on ?

Finalement, peut-être mieux vaut-il prendre tout avec humour. Les Bretons autonomistes, bretonnants, écologistes n'ont pas réussi ce qui avait été une première il y a six ans et avait permis d'avoir en Région des porteurs girondins d'un espoir différent. Coups de gueule, coups de malchance, peu importe : aucun des Udbistes, ni des Verts, ni des Bonnets rouges, ne siègera à l'assemblée de Bretagne. Si, ceux qui sont allés rejoindre le parti jacobin.

Dont acte. Les Bretons ne peuvent se défaire de l'emprise tutélaire d'un centralisme trois fois centenaire. Les politiciens qui veulent avoir une chance de faire carrière s'engagent dans les partis nationaux, et y restent. Ils mettront une écharpe blanche ou jaune, ils nous aideront sur certains dossiers. Mais ne prendront pas le risque d'une politique trop marquée : on ne parle pas des réfugiés, ou très peu. On évite la question du nucléaire, des algues vertes et brunes, du suicide des agriculteurs, de la situation des femmes en Bretagne.

On ne parle pas de changement de comportement nécessaire du consommateur qui devra moins consommer, moins voyager, moins dépenser d'électricité, construire des réseaux de proximité, faire vivre les quartiers en ville et en campagne...

On va favoriser les mêmes, reproduire les mêmes erreurs. On manque de souffle, de poésie, de prospective. On nous propose la même chose, toujours et partout, alors que le monde change, a besoin de sang neuf, de jeunes qui bouillonnent, de paysages nouveaux...

Yec'hed mat, paour kaezh Breizhad(ez) ! Allez, tiens, à ta santé, la Bonnet rouge n'est pas mauvaise ...

captation vidéo : Troupe Fubudenn, filmée par Bleveg, Karaez.

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1474 lectures.
mailbox imprimer
Correspondante multimédia pour l'ABP d'abord, puis porte-parole de Taol Kurun, enfin chercheuse à l'Université Rennes 2 au laboratoire Ermine et au CRBC.

Vos commentaires :

s m bazin
Samedi 12 décembre 2015

BRAVO FANNY TRUGAREZ

Pôtr ar skluj
Lundi 14 décembre 2015

"ni des Verts"

Les bobos urbains qui dirigent se parti ont un fort substrat idéologique jacobin qui leur fait détester comme fascistoïde toute démarche identitaire et localiste. Ce ne sont pas les amis des Bretons.

"on ne parle pas des réfugiés, ou très peu. On évite la question (...) de la situation des femmes en Bretagne"

Accueillir une proportion déraisonnable d'immigrés de confession musulmane serait le plus sûr moyen de voir la condition féminine se dégrader.

"moins voyager"

J'ai voté Le Drian pour contrer Le Fur et son projet d'Erasmus breton qui visait à déraciner les jeunes Bretons le plus tôt possible pour en faire des esclave du marché, mobiles et corvéables à volonté.

PIERRE CAMARET
Lundi 14 décembre 2015

Quelle correction nous avons recue .!!!!!!!!!!

Pas de gna . gna . gna d' explications a la mord moi le ......Il faut tout repenser.

Youenn Penhador
Lundi 14 décembre 2015

Ce ne sont pas les Bonnets Rouges qui ont pris une raclée. Ce sont ceux qui ont voulu surfer sur la vague Bonnet Rouge sans prendre la mesure de la diversité des Bonnets Rouges qui ont eu leur "pegement". Les Bonnedoù Ruz ce n'est pas que la gauche et l'extrême gauche. Il manquait tous les gens du centre, de la droite (hors extremes). Probablement que si la base avait été plus large au premier sondage ce n'aurait pas 9% que la liste d'union aurait eu mais peut-être 17 à 18%.

L'effet Attentats aurait ramené la liste à 12 ou 13% et c'était bon.

ANTI-SPAM : Combien font 8 multiplié par 3 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.