Projet MOOK

-- --

Communiqué de presse de Bodadeg
Porte-parole:

Publié le 9/03/21 19:10 -- mis à jour le 10/03/21 08:22

Le projet Mook est un projet culturel d’envergure porté conjointement par les fédérations Sonerion et Kenleur.

Outil de vulgarisation en ligne autour des fondamentaux de la culture bretonne, il permettra, à qui le souhaite, de découvrir les multiples facettes du patrimoine breton (histoire, musique, danse, langues, arts, traditions…).

Afin de proposer un contenu d’une grande qualité, les intervenants sont choisis avec beaucoup d’attention, parmi les spécialistes dans leur domaine. Ils sont ensuite accompagnés tous le long du processus par les salariés des fédérations.

Pour Sonerion, c’est Enora Udo qui se charge de suivre le projet. A ce jour plusieurs vidéos ont déjà été tournées avec notamment :

  • Yves Coativy (historien, enseignant chercheur à l’UBO) : Le Duché de Bretagne
  • Laurent Bigot (ethnomusicologue) : L’instrumentarium breton et l’histoire de la musique bretonne
  • Dominique Molard (musicien professionnel) : Le rythme dans la musique bretonne
  • Marthe Vassallo (musicienne professionnelle) : Le chant en Bretagne
  • Padrig Sicard (spécialiste du monde des bagadoù) : Le bagad
  • Philippe Jarnoux (historien, enseignant chercheur à l’UBO) : La Bretagne dans l’Ancien Régime

Dans quelques semaines, c’est donc plus d’une quarantaine de vidéos qui seront accessibles à tous, via le site dédié : mook.bzh

L’article Projet MOOK est apparu en premier sur Sonerion.Ce communiqué est paru sur Bodadeg

Voir aussi :
tags : Bodadeg,,
mailbox imprimer
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 2 multiplié par 9 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.