A l’occasion de l’examen du projet de loi sur l’organisation du système de santé,  certains d’entre nous pensaient que ce texte permettrait de résoudre ou au moins d’atténuer la question des déserts médicaux.

Pour répondre aux enjeux de la démographie médicale le gouvernement se doit, dans le cadre de ce projet, de réguler l’installation des médecins afin qu’elle se fasse prioritairement dans les zones les moins bien dotées aujourd’hui.

Hélas, aucun des amendements présentés dans ce sens n’a été adopté.

A minima, la commission avait voté le principe d’un stage obligatoire dans les déserts médicaux pour permettre aux étudiants en médecine de découvrir cette perspective et de s’installer éventuellement dans ces territoires.

Gael LE BOHEC, Député LaREM d’Ille-et-Vilaine s’était prévalu de l’adoption de cet amendement. Or, il a été retoqué en séance à la demande du rapporteur “En Marche” comme du Gouvernement.

Les choses sont hélas claires. Rien n’est fait pour résoudre le problème des déserts médicaux.

J’espère que M. LE BOHEC, élu d’une circonscription rurale, fera comme moi et ne votera pas ce texte qui oublie une fois de plus le monde rural.

Cet article PROJET DE LOI SANTE : UNE OCCASION MANQUÉE POUR LES DESERTS MEDICAUX est apparu en premier sur Site de Marc Le Fur.Ce communiqué est paru sur Blog de Marc Le Fur

Voir aussi :

mailbox imprimer

Vos commentaires :

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 5 multiplié par 0 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.