Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Produire Bio pour voir plus loin
Des perspectives concrètes de débouchés pour évoluer sereinement vers la conversion biologique … C'est le moment ! En ce début d'année 2008, les perspectives de la filière agrobiologique sont très encourageantes du point de vue de la consommation : augmentation de la part de produits Bio en restauration scolaire pour
Virginie Fassel pour INTER BIO BRETAGNE le 14/02/08 12:33

Des perspectives concrètes de débouchés pour évoluer sereinement vers la conversion biologique … C'est le moment !

En ce début d'année 2008, les perspectives de la filière agrobiologique sont très encourageantes du point de vue de la consommation : augmentation de la part de produits Bio en restauration scolaire pour atteindre 20% à l'horizon 2012, référencement de 15% de produits Bio supplémentaires tous les ans dans les Grandes et Moyennes Surfaces (GMS), évolution constante de la perception des consommateurs en faveur de l'Agriculture Biologique (Baromètre CSA / Agence Bio, "Consommation et perception des produits biologiques" / 2007), un marché en constante augmentation (10% de progression annuelle depuis 1999, contre seulement 3,6% pour le marché alimentaire en général)…

Inter Bio Bretagne , au nom de tous les professionnels Bio qu'elle réunit (producteurs, entreprises de transformation, distributeurs) se félicite de la reconnaissance par les pouvoirs publics, par les distributeurs et plus généralement par l'ensemble de la société civile de l'Agriculture Biologique comme réponse aux problématiques environnementales.

Avec déjà plus de 11 000 fermes Bio en France, la filière Bio doit encore dynamiser sa production pour simplement subvenir à la demande existante du marché, tandis que les objectifs énoncés à l'issue du Grenelle de l'Environnement parlent de 6% de la SAU en 2010 et 20% en 2020.

Aux vues de telles perspectives de consommation, Inter Bio Bretagne se mobilise pour :

- Inciter les producteurs à évoluer vers la production biologique et pour les accompagner dans leur démarche. - Inciter les pouvoirs publics à la création du cadre réglementaire et socio-économique propice à l'installation de nouveaux paysans Bio.

Vous êtes agriculteur et vous souhaitez être informé de la démarche à suivre pour convertir votre exploitation au mode de production biologique : Contactez Inter Bio Bretagne Tél. : 02 99 54 03 23 – contact [at] interbiobretagne.asso.fr

Des perspectives concrètes de débouchés : illustrations

- La Bio, voie d'avenir pour 77% des Français

77% des Français estiment que la Bio est une voie d'avenir face aux problèmes environnementaux : c'est un des principaux enseignements de la 5ème édition du Baromètre CSA / Agence Bio 2007 sur la "Consommation et perception des produits biologiques" dont les résultats ont été rendus publics le 30 janvier dernier. Ils font un lien étroit entre alimentation et respect de l'environnement : 2 Français sur 3 déclarent privilégier l'achat de produits respectueux de l'environnement et/ou des principes de développement durable, dynamique de consommation en cohérence avec l'Agriculture Biologique, basée sur le respect de l'Homme et de la Nature. Les Français confirment cette prise de conscience environnementale et souhaitent à 84% le développement de l'Agriculture Biologique. Convaincus par les produits Bio, 42% des Français déclarent en consommer au moins une fois par mois.

Les consommateurs de produits biologiques ont une ancienneté moyenne de 10 ans. Plus de la moitié des consommateurs de produits Bio en consomment depuis plus de 5 ans. Les produits Bio attirent aussi de nouveaux acheteurs : ¼ des consommateurs-acheteurs en consomment depuis 3 ans et moins. De plus, 1/3 des Français ont déclaré avoir l'intention de développer leur consommation Bio au cours des 6 mois suivant l'enquête et les autres ont dit souhaiter la maintenir. Les Français veulent aussi des produits Bio en restauration hors domicile, que ce soit pour leurs enfants ou pour eux-mêmes : 78% des parents dont les enfants n'ont pas encore pu manger Bio dans un restaurant scolaire souhaiteraient que ce soit le cas. 43% des Français se disent intéressés par des repas avec des produits Bio au restaurant et 39% des actifs aimeraient se voir proposer des produits Bio dans leur restaurant d'entreprise.

Enquête quantitative menée par CSA en face à face à domicile du 25 octobre au 30 novembre 2007 auprès d'un échantillon de 1023 personnes représentatif de la population française (en terme de sexe, âge -15 ans et plus -, catégorie socio-professionnelle, région et taille d'agglomération).

- Un repas Bio par semaine dans toutes les cantines scolaires !

Telle fut l'une des déclarations du Président de la République lors de son discours de clôture du Grenelle de l'Environnement, et comment ne pas s'en réjouir ! Pourtant, la réalisation d'un tel objectif nécessite la mise en œuvre de moyens adaptés qui doivent prendre en compte de manière globale l'organisation et la structuration de la filière Bio, au risque notamment de favoriser l'importation des produits Bio consommés par nos enfants.

- Un engagement sur l'augmentation de la part des produits issus de l'Agriculture Biologique en grande distribution

La Fédération des Entreprises du Commerce et de la Distribution (FCD) et l'Etat, représenté d'une part par Jean-Louis Borloo, ministre d'Etat, Ministre de l'écologie, du développement et de l'aménagement durables, et d'autre part par Nathalie Kosciusko-Morizet, Secrétaire d'Etat chargée de l'écologie, ont signé le 29 janvier dernier une Convention sur les engagements pris par les entreprises du Commerce et de la Distribution dans le cadre du Grenelle de l'Environnement. L'article 3 stipule en effet que la FCD appuiera la mise en oeuvre des mesures à même de contribuer à accroître la part des produits issus de l'Agriculture Biologique. La FCD se fixe pour objectif d'augmenter d'au moins 15% par an la part des produits issus de l'Agriculture Biologique dans le total des ventes alimentaires, ce qui nécessitera une évolution de la production agricole française pour sécuriser l'approvisionnement.

- Les entreprises Bio bretonnes recherchent des matières premières : appel aux producteurs bretons à se lancer dans une filière de qualité qui a besoin de matières premières

Afin que la filière Bio puisse se développer de manière pérenne et sécurisée, les opérateurs Bio bretons de transformation et de distribution sont de plus en plus à la recherche de matières premières, de préférence régionales, éléments chiffrés à l'appui : 60 000 000 litres de lait Bio, 5 000 tonnes de céréales pour l'alimentation humaine (blé, sarrasin épeautre, seigle), 27 000 tonnes de céréales pour l'alimentation animale, 12 000 tonnes de légumes frais, 7 200 porcs charcutiers et 2x200 vaches, 420 000 litres de lait de brebis, 150 tonnes de truites… Les chiffres indiqués ne concernent que le circuit long et se basent sur les données fournies par les "entreprises acheteuses" (collecteurs, transformateurs). Se rajoutent les volumes commercialisés en circuit court qui, lui aussi, est en forte progression (vente directe au consommateur ou vente en magasins spécialisés).

COMMUNIQUE DE PRESSE D'INTER BIO BRETAGNE CONTACT PRESSE : Virginie FASSEL – Tél : 02 99 54 03 40 – virginie.fassel [at] interbiobretagne.asso.fr INTER BIO BRETAGNE – 33, av. W. Churchill – BP 71612 – 35016 RENNES Cedex Tél : 02 99 54 03 23 – Fax : 02 99 33 98 06 – www.interbiobretagne.asso.fr

Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 1 multiplié par 9) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons