Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Appel -
Pour que nous puissions faire le choix de faire suivre à nos enfants un enseignement des langues la hauteur des enjeux économiques de notre région, pour l'avenir de nos enfants et petits-enfants
Tangi Louarn pour EBLUL-France le 9/11/06 12:35

venez participer au

GRAND RASSEMBLEMENT FESTIF

LE SAMEDI 18 NOVEMBRE A 15H 30

à STRASBOURG PLACE KLEBER

Un projet de convention sur l'apprentissage des langues à l'école rédigé par le Rectorat est actuellement en négociation avec la Région et les deux Départements.

Son enjeu est considérable car l'avenir économique et de l'emploi en Alsace dépend d'un retour de la maîtrise de la langue allemande et du dialecte.

En effet un tiers de nos touristes sont germanophones et la plupart des entreprises étrangères implantées en Alsace sont des filiales de sociétés allemandes, autrichiennes et suisses.

64 000 alsaciens travaillent encore en Suisse et en Allemagne, soit 10 000 frontaliers de moins qu'il y a 5 ans. Cette chute du nombre de travailleurs frontalier est dû en grande partie à l'insuffisance du niveau en langue allemande.

Le projet de texte rédigé par le recteur est en retrait par rapport à la convention précédente qui vient de s'achever.

- Nous avons besoin d'un développement équivalent de deux dispositifs d'enseignement des langues (13 heures bilingue et 3 heures) permettant à toute famille quel que soit son lieu d'habitation, son origine, sa langue et son statut social d'accéder sans difficulté dès la maternelle et dans son école à ces deux modes d'enseignement.

- Il faut garantir à tous le bénéfice d'un enseignement de 3 heures d'allemand effectives, d'une qualité linguistique irréprochable, et ce dès la petite section de maternelle.

- Ce projet ne garantit pas l'enseignement pour tous dès la sixième d'une seconde langue vivante (anglais en général) puisque l'état ne met aucun financement en place pour ce dispositif.

- Il n'y a aucun objectif de développement du nombre des sites bilingues seuls à même de permettre de redresser rapidement la situation dans un avenir de 10 à 15 ans.

- Ce texte se contente du réseau bilingue actuel sous développé et n'offre pas aux familles intéressées la possibilité d'inscrire son enfant dans l'école de son quartier, de sa commune ou du regroupement pédagogique intercommunal. Il n'assure pas non plus la continuité dans une école élémentaire ou un collège proche ou disposant des transports rapides nécessaires.

- Par ailleurs, ce projet n'évoque aucune continuation de la filière bilingue dans l'enseignement professionnel technologique et général ainsi que dans les Centres de Formation d'Apprentis.

- Le projet prévoit que les collectivités alsaciennes devront pallier cette carence en finançant à la place de l'Etat alors que dans d'autres régions comme en Corse et au Pays Basque l'état assure ce type de financement.

- Il maintient, et même renforce, l'arbitraire administratif, la précarité et les discriminations inacceptables qu'affrontent les familles de l'enseignement bilingue ou désireuses d'y inscrire leurs enfants. En ce sens, il ne respecte pas les règles fondamentales du code de l'éducation : proximité des établissements, égalité d'accès, continuité des filières dans un cadre géographique proche, notamment en lycée, respect des droits des familles.

C'est pourquoi les associations-membres du Collectif pour une Alsace bilingue vous proposent de participer dans la joie et la gaieté à ce grand rassemblement des adultes, des enfants et des familles le samedi 18 novembre à Strasbourg place Kléber vers 15h30-16h00. Cette manifestation dans le calme et la bonne humeur doit permettre par notre nombre d'obtenir le respect de la volonté et de la dignité des familles de la part de l'académie et des ses représentants. Nous manifesterons aussi pour exprimer notre vision d'une Alsace à dimension encore plus européenne, et soucieuse d'associer tous ses habitants quelles que soient leurs origine, langue et convictions à un projet ouvert sur le monde et la fraternité. Nous sommes fiers de nos racines, de notre langue et de notre culture et souhaitons le montrer. Nous souhaitons l'ouvrir à tous. Chaque association, personne ou famille qui le souhaite peut y participer, il est prévu de négocier des billets de train à très bas prix et chacun peut proposer des activités, types jeux, chansons comme "latern" et bien sûr d'emmener les enfants avec des ballons. Des artistes alsaciens seront sollicités pour soutenir la cause et tous les élus de la région et des départements seront invités.

IL EST EXTREMEMENT IMPORTANT QUE NOUS SOYONS NOMBREUX MÊME POUR CEUX DONT L'ENFANT N'EST PAS INSCRIT DANS LA VOIE BILINGUE CAR CETTE CONVENTION DEVRA AUSSI PERMETTRE D'AMELIORER LA PRECOCITE, LA CONTINUITE ET SURTOUT LA QUALITE DES TROIS HEURES D'ALLEMAND par semaine SOUVENT NEGLIGEES PAR L'ADMINISTRATION SCOLAIRE ET L'ENSEIGNEMENT DU DIALECTE ALSACIEN.

Collectif pour une Alsace bilingue Culture et Bilinguisme d'Alsace et de Moselle / René Schickele-Gesellschaft 5 Bld de la Victoire 67000 STRASBOURG Tel 03 88 36 48 30 bilinguisme.alsace [at] libertysurf.fr (voir le site)

Document PDF COLLECTIF affiche.pdf . Source :
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 0 multiplié par 6) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons